La Ligue Féminine – La première compétition League of Legends dédiée aux femmes

À partir du 24 février prochain, des équipes de League of Legends s’affronteront dans le premier tournoi exclusivement réservé aux joueuses. Ce projet est réalisé et mené par La Ligue Féminine.

La Ligue Féminine

L’esport est en plein débat sur la place de la femme en son sein. Nous pouvons être satisfaits de constater que plusieurs acteurs et influenceurs se battent pour combler les inégalités entre femmes et hommes dans notre secteur. Surtout que ces derniers jours, les femmes ont de nouveau réussi à faire parler d’elle. On se tourne du côté de l’Asie de l’Est où les femmes ont fait forte impression. Entre autres la probable arrivée de la première joueuse professionnelle de l’Overwatch League, Kim “Geguri” Se-yeon. La Coréenne signerait pour rejoindre la formation chinoise des Shanghai Dragons. Mais l’information qui a fait le plus grand bruit provient de la scène StarCraft 2. En effet, la Canadienne, Sasha “Scarlett” Hostyn, s’est imposée en finale face au géant coréen, Kim “sOs” Yoo Jin, lors de l’Intel Extreme Masters (IEM) de PyeongChang.

Toutefois, les plus perspicaces préciseront que ce n’est pas la première fois qu’une femme gagne un événement. Sauf que les exemples cités ci-dessus résultent de tournois mixtes. Ce qui est bien différent de ce qui va se préparer dans l’hexagone, via l’organisation La Ligue Féminine. C’est-à-dire, l’organisation d’un évènement communautaire dédié aux joueuses.

La Ligue Féminine – Plus qu’un tournoi, un combat pour la place des femmes dans l’esport

C’est une première en France, le 24 février se déroulera un évènement inédit sur League of Legends. À savoir, la première compétition féminine organisée par le projet La Ligue Féminine. Pour information, le projet La Ligue Féminine a été fondé par Sonia “NiwaaSan” Allam. Ceci avec la coopération de plusieurs influenceuses du milieu de l’esport et du streaming de jeux vidéo. L’organisation est sponsorisée par des entreprises actrices de l’esport en France : KLIM, Shadow et Olestia.

Ce tournoi a pour but de mettre en valeur la place de la femme dans l’univers de l’esport. Bien loin des stéréotypes et caricatures pointés du doigt (notamment par les hommes) des “e-girls” ou des “attention whore”.

Format de la compétition

L’événement commencera le 24 février par une première phase de sélection. Parmi les 16 équipes de joueuses de League of Legends en compétition, seuls les 8 meilleurs line-up seront retenues. Les 8 rosters se rencontreront tous pour obtenir des points au classement. Les matchs seront organisés chaque week-end, pendant 2 mois (mars et avril). Celles qui récolteront le plus de points, seront qualifiées pour les demi-finales et pourront s’assurer un cash prize. Actuellement, il y a 8 équipes inscrites.

Selon le site de La Ligue Féminine, 1.500€ de cash prize attendent leurs heureuses élues. Les récompenses seront officialisées le premier jour de la compétition, soit le 24 février. Bien entendu, les rencontres seront stream sur la TV La Ligue Féminine. Selon une source sûre, les casters seront : Yseul, Aliesha, Kunsyde, Brains, Omega, Niwaasan et Grab your Popcorn.

Pourquoi une compétition 100% filles ?

Bien que la communauté féminine se soit réjouie d’un tel évènement qui leur est consacré, plusieurs personnes ont montré une certaine réticence à l’idée de ce choix. Effectivement, les débats s’orientent plutôt sur la mixité des grands rendez-vous esportifs. Pourtant, le projet de La Ligue Féminine fait un pas en arrière selon certains.

Les actrices se défendent en indiquant que cet évènement est avant tout un espace clos, pour les joueuses qui manquent de confiance en soi. Que c’est une compétition plutôt destinée à évaluer les forces féminines en présence, en plus de leur apporter une certaine expérience. Les organisateurs comptent évidement éviter d’installer un clivage homme/femme à long terme. Mais c’est avant tout une organisation pour faire découvrir aux femmes les tenants et aboutissants d’une compétition professionnelle, sérieuse et suivie de A à Z. Elément qui manque effectivement sur la scène professionnelle esportive.

À la manière de l’ancienne équipe féminine de Narkuss, il est fort possible que des équipes se forment exclusivement pour y participer. Peut-être verrons-nous enfin l’équipe d’Airbus, Out Of The Blue Team, coaché par Étienne “Steve” Michels. En tout cas, il est toujours bon de voir de telles initiatives se concrétiser pour la gent féminine.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.