Esport
[nextpage title= »Le cosplay, une passion pour Lady Sundae »]

    Lors de la Lyon eSport nous avons assisté au concours de cosplays et avons pu interviewer la grande gagnante, Lady Sundae. Nous l’avions contactée avant l’événement pour lui proposer l’interview qu’elle avait acceptée avec plaisir.

Cosplay Lady SundaePhoto prise à la Lyon eSport par l’équipe de rédaction.

    Lady Sundae a commencé le cosplay pendant son DUT à Bordeaux, lorsqu’elle a rencontré son amie Sailor Cupcake. Mais elle est tombée amoureuse du cosplay lorsqu’elle a regardé par hasard une vidéo du concours de cosplay de la BlizzCon. L’idée lui a alors beaucoup plu mais elle ne pensait pas encore pensable d’en faire un jour elle même et d’en arriver là. C’est lorsque Sailor Cupcake lui a proposé d’aller en convention en cosplay qu’elle s’est vraiment lancée dans l’aventure en se disant que c’était enfin l’occasion pour elle de créer ses propres cosplays.

Cosplay lady SundaePhoto de Rikku prise par NyaoNyao photography.

    Par la suite elle s’est rendue compte qu’outre cette vidéo de la BlizzCon et son amie Sailor Cupcake, c’est de pouvoir se transformer en personnages fictifs qui l’a motivé, changer d’identité. Etant passionnée depuis longtemps par l’art plastique, l’aspect artistique et esthétique du cosplay l’a aussi beaucoup attiré. Le côté théâtral et scénique est également non négligeable lorsque l’on fait du cosplay en concours. Pouvoir jouer un personnage sur scène, découvrir le regard admiratif des spectateurs et recevoir leurs nombreux compliments fait aussi partie de cet univers du cosplay et Lady Sundae en redemande sans cesse.

Les nombreux cosplays de Lady Sundae

Le tout premier cosplay fini de Lady Sundae est Fiora de League of Legends. Elle l’a commencé en février 2014 et l’a fini en avril 2014. Elle l’a porté pour la TGS Springbreak 2014, le samedi. C’était sa toute première expérience en terme de cosplay et l’on remarque déjà son incroyable talent.

Cosplay Lady SundaePhoto prise par World of Litamy.

    Elle aime particulièrement créer des cosplays de personnages tirés du jeu League of Legends, mais elle puise également son inspiration dans d’autres jeux comme Final Fantasy ou même dans l’animé avec sa Chibi Moon de Sailor Moon.

      Par ordre de cosplays finis :

Kitty Cat Katarina (League of Legends), Rikku (Final Fantasy), Ahri PopStar (League of Legends), Soraka (League of Legends), Chibi Moon (Sailor Moon), Shyvana (Lol), Ryuko Matoi (Kill la Kill), Lux (League of Legends).

Cosplay Lady SundaeDe gauche à droite : Chibi Moon, Ahri PopStar,Soraka, Kitty Cat Katarina, Slay Belle Katarina, Shyvana, Ryuko, Lux et Rikku.

    Elle a encore bien d’autres idées en tête et même des cosplays déjà commencés. L’univers du cosplay est bien une passion, mais c’est également synonyme de travail et sacrifices. Regardons ce qu’il se passe dans les coulisses de l’univers du cosplay.

[nextpage title= »Les coulisses de l’univers du cosplay »]

    Lors des conventions les spectateurs peuvent rencontrer de nombreux cosplayeurs et baver devant leur magnifiques cosplays. Et beaucoup se disent : « Whoua il a du y passer un temps fou ! » etc… Le travail fourni par ces cosplayeurs est souvent inconnu et pourtant bien réel. Il faut beaucoup de temps, de patience et d’investissement pour arriver à un beau rendu. Lady Sundae nous parle de son travail et nous donne quelques astuces.

Cosplay Lady SundaePhoto prise par NyaoNyao Studio.

Beaucoup de temps et des sacrifices

   Pour les plus petits cosplays elle met environs un mois à un mois et demi max pour les confectionner. Elle se donne pour objectif la confection d’un gros cosplay par an, qui lui prend plusieurs mois pour le réaliser. Sa Shyvana lui a pris 4 mois, c’est le max qu’elle a fait. Pour la Lux qu’elle portait lors de la Lyon eSport elle a mis 3 semaines. Elle nous a confié que ses études de commerce lui permettaient d’avoir le temps nécessaire pour ses réalisations car elle n’a pas beaucoup de cours. Elle nous explique que le majeur soucis qu’elle rencontre est la gestion du temps car c’est parfois difficile de trouver la motivation et de finir à temps. Alors elle s’organise avec un planning pour gérer ce temps.

     Les journées où elle a cours elle ne travaille pas sur ses cosplays, mais rattrape le temps perdu après. Lorsqu’elle n’a pas cours elle peut travailler jusqu’à 8 heures par jours. Elle nous explique que c’est dur de mélanger sa vie étudiante, sa vie de famille et sa passion car il n’y a « pas assez de temps dans une journée ». Elle se laisse tout de même une marge pour pouvoir sortir avec ses amis, il est donc possible de ne pas être un « nolife » quand on se lance dans le cosplay. Mais elle a quand même dû faire des sacrifices comme par exemple écourter ses vacances ou arrêter de jouer. Il lui arrive encore de jouer occasionnellement à League of Legends, pas plus d’une ou deux parties par semaine.

Cosplay Lady SundaePhoto prise par Matthieu Duboux lors du TGS.

Le budget de Lady Sundae

    Pour ce qui est du budget Lady Sundae a choisi d’en mettre la majeur partie dans ses cosplays. Elle arrive à prendre du temps pour ses sorties mais elle reste raisonnable, essayant ainsi de garder son budget pour ses créations. Elle ne dépense pas dans le superflue. Ensuite elle fait en sorte de trouver le moins cher et en fait le plus possible elle même. Pour certains détails elle achète, comme pour les perruques par exemple. Mais elle précise quand même qu’elle cherche la qualité avant tout pour avoir les meilleurs rendus possible. Pour un petit costume elle essaye de ne pas dépasser les 100€ et pour son projet annuel le plus gros elle compte de 350€ à 400€ max.

Les matériaux et les outils nécessaires

    Pour faire du cosplay il faut savoir se débrouiller. C’est surtout un travail de recherche et de curiosité pour apprendre à confectionner une armure ou une robe. Il faut sans cesse jongler avec la couture, l’utilisation de matériaux comme le polystyrène extrudé, le worbla, la résine, la colle à bois et savoir faire fonctionner des outils comme la ponceuse, le fer à souder ou encore la machine à coudre. C’est un véritable travail d’artiste qui mêle plusieurs domaines et qui exige de ne pas avoir froid aux yeux. Lady Sundae utilise beaucoup le Worbla, un thermoplastique, pour ses armures, qui donne selon elle un résultat soigné et minutieux.

Elle aimerait travailler avec d’autres matériaux ou de différentes manières. Elle souhaiterait utiliser pepakura qui permet d’imprimer des modèles polygonés sur des feuilles solides. Ensuite il faut les coller comme un puzzle géant, appliquer de la résine pour solidifier le tout et poncer. C’est un travail beaucoup plus long et dur car il y a de nombreuses étapes. Mais le rendu serait digne de costumes produits en studio de cinéma.

    Elle a également récemment réutiliser le plastazote dont elle s’était servie pour créer son cosplay de Fiora. Pour Fiora elle n’avait pas aimé le rendu, c’est pourquoi elle souhaitait retenter l’expérience avec cette matière de bonne qualité. Aujourd’hui Elle apprécie plus le plastazote mais le trouve assez dur à utiliser. Il faut encore qu’elle le travaille. Et pour finir elle s’interroge beaucoup sur l’impression 3D. Elle a tout le matériel nécessaire mais elle n’a pas encore créé de modèle car ça prend beaucoup de temps. Elle va d’abord se renseigner plus en profondeur avant de se lancer.

 Vidéo de Lady Sundae sur sa transformation en Shyvana.

Quelques conseils de Lady Sundae

    Ce qui ressort le plus de toutes ces questions sur son travail c’est son envie d’aider les jeunes cosplayeurs ou tout ceux qui n’ont pas encore osé franchir le cap. Elle nous a expliqué qu’il fallait être très curieux pour réussir en faisant beaucoup de recherche sur internet, en lisant des ebooks sur le sujet ou encore en posant de nombreuses questions aux cosplayeurs lors des conventions. Ce qu’il faut aussi savoir c’est que tout le monde peut faire comme il veux, peut utiliser les matériaux qu’il souhaite. Il n’y a pas de charte du cosplay. Le mieux est de s’amuser et d’être satisfait de son travail.

[nextpage title= »De la confection à la scène : les concours »]

    Lady Syndae a participé à des conventions et à quelques concours depuis qu’elle a commencé à créer des cosplays. Elle a gagné la 3ème place du concours de Cosplay lors du TGS Springbreak 2015 et la première place individuelle lors du concours de la Lyon eSport 2016. Elle aime énormément jouer son personnage et présenter aux spectateurs ses heures de travail. Elle préfère se rendre à des Lans plutôt qu’à des conventions car les visiteurs sont différents et « plus sensibles » aux cosplays . Mais ce qu’elle apprécie le plus ce sont les concours, même si elle doit faire face à une grosse pression.

La prestation sur scène

    Elle nous expliquait lors de la Lyon eSport que lorsqu’elle arrivait sur scène elle se déconnectait instantanément du reste du monde et se focalisait juste sur sa prestation, la tête vide. Pour ce qui est de la prestation, une limite de temps est imposée aux cosplayeurs. Mais ils ont le choix de leur musique et de leur chorégraphie. Lady Sundae nous confie qu’il y a plus de préparation lorsqu’on participe à des concours. Il faut se préparer à la scène, s’entraîner pour la chorégraphie et le play back.

Cosplay Lady SundaeGroupe de cosplayeurs lors de la Lyon eSport

    Il est clairement plus difficile d’y aller en groupe car il faut non seulement se concentrer sur soi même mais aussi sur les autres cosplayeurs. Mais c’est plus facile en terme de chorégraphie d’y aller à plusieurs car il est possible de raconter une histoire. Pour le concours il s’agit de proposer aux spectateurs du spectacle, les satisfaire et les amadouer le plus possible pour gagner. Lady Sundae ne fait pas de convention seule, elle y va avec ses amis, surtout avec Sailor Cupcake . et Rednessa Cosplay. Pour le concours de la Lyon eSport elle est passée seule par contre.

Vidéo Youtube de la préstation de Lady Sundae à la Lyon eSport postée par LyonEvent.

    Elle essaye surtout de proposer, avec une annonce sur le groupe facebook des cosplayeurs de l’événement, de créer un groupe de cosplayeurs. Elle trouve ça plus amusant de venir en groupe avec un thème proposé. Elle n’aime pas trop venir seule sur un thème, c’est pour cela qu’elle ne sait pas si elle aura l’occasion de sortir son cosplay de Zelda puisque personne ne veux travailler sur ce thème. Pour le festival Animasia Sailor Cupcake a proposé de créer un groupe Sailor Moon qu’elle a suivi avec plaisir. Moins de 1h30 après le groupe affichait complet. 

Cosplay Lady SundaePhoto prise par Pumpkyn Photography.

Les inconvénients lors de conventions

    Lors de conventions il arrive que certaines cosplayeuses doivent faire face à des pervers, des personnes mal intentionnées qui ont les mains baladeuses ou qui font des réflexions désobligeantes. . Les costumes souvent sexy les attirent. Lady Sundae avait au départ peur de porter des cosplays jugés trop sexy. Mais en tant que grande fan du personnage de Ryuko, elle a décidé d’en faire un cosplay. Elle n’a finalement pas eu peur de le porter car elle avait un short en dessous de sa jupe et avait créé de faux seins. Elle était en fait plus habillée qu’avec sa Kitty Cat katarina. Pour avoir tenté l’expérience elle n’a eu personnellement aucun retours négatifs. Elle explique que s’il y a un véritable travail derrière, les réactions sont plutôt positives, surtout lors des Lans.  Mais les gens sont surtout désagréables sur les réseaux sociaux. Elle entend certain dire que son cosplay est vulgaire, qu’il fait « pute« . Et contrairement à ce qu’on pourrait croire ce sont principalement des femmes qui disent ce genre de choses. Les hommes sont très respectueux sur les réseaux sociaux.

Cosplay lady SundaePhoto en Soraka prise par Clément Debret – Eximaj

    Par contre en convention c’est l’inverse,  les femmes apprécient ce genre de cosplay et sont agréables alors que les hommes peuvent se montrer très lourds. Certains prennent même des photos sans autorisation et ne disent pas bonjour, ni merci.  Lady Sundae nous a dit : « Il y a même un homme qui m’a suivi derrière mon stand pour me photographier sur son téléphone alors que j’avais clairement montré que je ne voulais pas »). Le cosplay sexy demande donc plus de travail que le classique car le public est extrêmement critique et n’admet pas la moindre erreur. Lady Sundae tient à mettre en garde celles qui souhaitent se lancer dans le sexy, il faut être mentalement solide, les insultes sont plus courantes et le public plus pénible. Le principale étant de se sentir bien dans son cosplay et d’en être fière.

    Elle craint plutôt les cosplayeurs occasionnels et les visiteurs qui n’y connaissent pas grand chose. Ces personnes ont l’habitude de dire face à un cosplay comme Ryuko que c’est juste pour être sexy, pour avoir des « likes » et être admirée. Mais Lady Sundae ne veux pas se priver de faire des cosplays qu’elle aime juste à cause de ça. Elle revendique son travail et son affection pour le personnage. Ses cosplays sont tout à fait magnifiques et elle les porte très bien.

Cosplay lady SundaeLady Sundae en Ahri PopStar par NyaoNyao Studio.

[nextpage title= »Les projets de Lady Sundae »]

    En terme de projet Lady Sundae nous a dit qu’elle souhaitait faire des photos à but commercial. Elle aimerait professionnaliser sa passion en mettant en vente des photos dédicacées, dont le bénéfice servirait à financer ses prochains projets.

La Cassiopeia de Lady Sundae

    Lady Sundae a énormément d’idée de cosplays en tête, et d’autres déjà commencés comme son cosplay de Zelda par exemple. A l’heure actuelle elle travaille principalement sur Cassiopeia de League of Legends. 

Cosplay Lady Sundae

 

    Elle a déjà beaucoup travailler dessus et a annoncé lors d’une interview avec Callystoo de Millenium qu’elle l’a présentera lors du Toulouse Game Show en avril 2016 sur scène et pour le Bordeaux Geek Festival en mai 2016 au stand de League of legends. Après quelques soucis pendant la création de certains éléments, elle s’est à nouveau penchée dessus et compte bien la finir pour avril. En effet elle nous a confié qu’elle avait voulu changer de façon pour coller les écailles du cosplay afin d’aller plus vite. mais lorsqu’elle a ressorti son costume le lendemain, tout était décollé. En attendant, ce futur cosplay s’annonce incroyable et on a hâte de le voir sur scène !

 

Cosplay Lady Sundae

 

 Et pour vous donner une idée de ce que pourra ressembler la Cassiopeia de Lady Sundae : elle est juste incroyable.

    Si vous souhaitez regarder et suivre le travail de Lady Sundae et de son amie Sailor Cupcake, rendez-vous sur leur pages tweeter et facebook : @LADYSUNDAELady Sundae / @SCupcakeCosCupcake Costumes & Creatures-FX qui font un véritable travail d’artistes. Nous remercions Lady Sundae d’avoir pris le temps de nous répondre et espérons la voir pour la Gamer Assembly 2016. 

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -