Mercato LCS EU – Analyse et notation des équipes

Ce mercato aura été extrêmement mouvementé en termes de transferts pour l’Europe. Alors que la saison s’apprête à reprendre, il est l’heure de faire le bilan du mercato des LCS EU !

Mercato lcs eu

Mercato LCS EU – Des départs importants

L’évolution de la scène League of Legends tout au long de l’année 2017 tendait vers cette promesse, et ce fut bien le cas : le mercato pré-Saison 8 est certainement le plus mouvementé jamais vu. Dans cet incroyable mercato, les LCS EU ont connu beaucoup de départs, dont certains de leurs joueurs les plus emblématiques ! Voici donc un résumé des départs importants des LCS EU :

Joueur   Equipe 2017
  Equipe 2018
Expect
Trick
Zven
Mithy
PowerOfEvil Misfits
IgNar Misfits
Febiven H2k Clutch-Gaming-logo
Nuclear H2k
Chei H2k

Si ces départs peuvent faire peur aux fans des LCS EU, chaque équipe a su faire preuve de flair pour dénicher les nouveaux talents de demain, qu’ils soient déjà établis sur la scène, ou de jeunes rookies pleins de talents.

La rédaction a souhaité revenir sur les différentes équipes et attribuer une note à chacun des joueurs. Voici la légende des notes attribuées par la rédaction :

LEGENDE
S+ Meilleur joueur de la région à son poste
S Top 3 de la région à son poste
S- Excellent joueur à son poste (par rapport à la région)
A+ Très bon joueur à son poste (par rapport à la région)
A/A- Bon joueur à son poste, mais loin des meilleurs
B Joueur moyen, tout juste suffisant pour les LCS
C Joueur faible, en dessous de la moyenne
D Joueur très faible, à remplacer d’urgence

Fnatic, on ne change pas une équipe qui gagne… ou presque

Fnatic aura été relativement discrète lors de ce mercato. En effet, la structure mythique s’est réveillée cette semaine pour annoncer deux arrivées au sein de son staff, Youngbuck, de G2, et Garki, de Vitality. Mais Fnatic n’a pas connu beaucoup de mouvements avant ces arrivées. Au final, un seul changement au sein de l’équipe première Fnatic : le vétéran Jesiz est remplacé par un autre vieux de la vieille, Hylissang. Malgré une saison 7 en demi-teinte, on peut imaginer qu’Hylissang à son meilleur niveau représente une amélioration et un atout de taille pour un effectif Fnatic déjà bien rodé. Chacun des 5 joueurs principaux fait partie des meilleurs joueurs à leur poste respectifs, et avec l’ajout du coach le plus titré d’Europe, nul doute que Fnatic se situe parmi les favoris pour cette nouvelle saison des LCS EU !

Soaz S-
Broxah S
Caps S
Rekkles S+
Hylissang S
GENERAL S

FC Schalke 04 tire le gros lot

Schalke n’en est pas à son coup d’essai. Après les saisons mi-figue mi-raisin en LCS lors de la saison 6, et en CS lors de la saison 7, la structure allemande revient plus forte que jamais. Fraîchement promue, Schalke a réalisé de grands coups pendant le mercato. En effet, seul l’AD Carry Upset est resté chez Schalke. Les autres postes sont désormais occupés par d’excellents joueurs. Le gros coup de ce mercato est certainement la venue de Vizicsacsi, MVP du spring 2017 et vétéran de la scène. Ce dernier sera entouré de Nukeduck et VandeR, deux très bons joueurs de longue date. A ces ajouts d’exception s’ajoute le prometteur Pridestalker, qui, après un bon split chez Roccat, cherche à confirmer son potentiel ! Toutes ces arrivées de marque forment une excellente équipe. Il ne reste plus qu’à voir si l’alchimie prendra. Si c’est le cas, Schalke pourrait être la surprise de cette saison !

Vizicsacsi S+
Pridestalker A
Nukeduck A+
Upset A
VandeR S-
GENERAL A+

G2 Esports, le grand renouveau

G2 fait son grand remaniement en ce début de saison 8 ! En effet, la structure quadruple championne d’Europe a perdu 4 joueurs, dont sa mythique botlane Zven et Mithy. G2 a également perdu son emblématique jungler Trick, présent depuis les débuts de G2 en LCS, et parti en Corée. Alors que beaucoup pensaient que ces départs scelleraient la fin du règne des G2 sur l’Europe, Ocelote a répondu de belle manière, avec un recrutement intelligent. Il fallait reconstruire une équipe autour du convainquant Perkz, c’est chose faite. D’abord en signant le jungler européen le plus performant de ces dernières années : Jankos. Autour de ces 2 joueurs de grand talent, c’est l’expérimenté Wunder qui occupera la toplane. L’ancien joueur Splyce, connu pour sa solidité, devrait pouvoir faire oublier Expect aux fans G2.

Pour compléter cette équipe expérimentée, c’est une botlane très prometteuse qui rejoint G2. Hjarnan et Wadid jouent déjà ensemble depuis une saison et ont tout les deux montré leurs potentiels. Si l’un traîne ses bottes depuis longtemps sur la scène européenne, avec à chaque fois de solides performances à la clé, l’autre est encore nouveau en Europe. Mais il a déjà prouvé qu’il pouvait s’élever au niveau des meilleurs joueurs européens. Finalement, G2 propose une équipe solide à tous les postes, avec notamment un excellent duo jungle/mid. Si les promesses se confirment, G2 pourrait une nouvelle fois rester parmi les grands d’Europe. Qui sait, est-ce peut-être le début du 5ème titre des G2 d’affilée ?

Wunder S-
Jankos S+
Perkz S+
Hjarnan S-
Wadid A+
GENERAL S

Giants Gaming, trop juste ?

Giants est un des habitués de l’ascenseur : un split en LCS, un split en CS. Cependant cette année, leur mercato semble plus ambitieux. Notamment avec le recrutement de l’AD Carry français Steeelback, certes en difficulté la saison dernière, mais ayant prouvé par le passé qu’il pouvait être l’un des meilleurs adcs européens. Autour de lui arrivent 2 joueurs certes expérimentés, mais sans réelles certitudes quant à leurs performances passées. Djoko a passé une année très difficile chez Vitality, enchaînant les performance en dents de scie. Betsy lui n’a jamais retrouvé ses marques chez Roccat. Si les deux joueurs ont un fort potentiel, on ne les a vu que très rarement s’exprimer à leur meilleur niveau en LCS EU.

Lire aussi :  Teamfight Tactics - Hextech, une nouvelle classe et 4 nouveaux champions arrivent !

2 rookies accompagnent ces joueurs expérimentés : Ruin et Targamas. Si le premier a participé à la montée des Giants, avec qui il a fait d’excellentes performances, c’est la première expérience professionnelle pour Targamas. Malgré de bonnes performances sur la scène française, on se demande s’il ne risque pas d’être juste pour les LCS. Cependant, sa fraîcheur et sa jeunesse (17 ans seulement) peuvent être des atouts de tailles. Finalement, si l’équipe joue à son meilleur niveau, elle peut être capable de grandes choses. Mais malheureusement, ces joueurs ont trop déçu ces dernières années pour faire partie des favoris cette saison.

Ruin A
Djoko D
Betsy B
Steeelback A
Targamas ?
GENERAL B

Targamas et Sheriff sont notés “?” car ils ont trop peu joué sur la scène professionnelle pour être évalué correctement.

H2K, la fin d’une ère ?

L’histoire d’amour entre les LCS EU et H2k arrive peut-être à sa fin. Alors que l’équipe réussit de belles performances chaque année, elle est de plus en plus en froid avec le système financier des LCS EU qui, comparé au LCS NA, ne conviendrait pas aux équipes. H2K a d’ailleurs écrit une lettre ouverte en Septembre destinée à Riot, menaçant de quitter les LCS EU si aucune amélioration n’était faite. Finalement, H2K a décidé de rester en LCS EU, mais leur mercato ne ressemble en rien à ce qu’ils avaient l’habitude de proposer. En effet, c’est la seule équipe avec Roccat à avoir changé tous ses joueurs.

Les 3 premières recrues d’H2K sont SmittyJ, Santorin et Sprattel (dorénavant PromisQ). Si ces 3 joueurs sont expérimentés, ils n’ont malheureusement jamais fait leurs preuves. Certains sont mêmes considérés comme les pires joueurs que l’Europe ait connue. A côté de ces joueurs arrivent 2 rookies, Caedrel et Sheriff. Caedrel a participé à la montée de Schalke la saison passée. De plus, il connaît bien H2K pour qui il a été remplaçant lors en 2017. Sheriff, au contraire n’a que peu d’expérience. Il n’a joué qu’un mois en Turquie, à Besiktas. Hormis cela, l’AD Carry de 17 ans va avoir fort à faire pour garder son équipe à flot. Si ces deux derniers joueurs sont très prometteurs, leur tâche risque d’être compliquée si les 3 autres ne se réveillent pas une fois pour toute. Sans ça, H2K pourrait bien visiter pour la 1ere fois les tréfonds des LCS EU.

SmittyJ B
Santorin C
Caedrel A-
Sheriff ?
PromisQ D
GENERAL C

Misfits, encore mieux ?

Misfits est clairement LA surprise de la saison 7 en Europe. Promu au spring 2017, l’équipe a gravi les échelons pour arriver en quart des Worlds. Elle a même rivalisé avec SKT, perdant seulement 3/2 face aux ogres coréens. Malheureusement, le mercato commença mal pour les Lapins. En effet, leur support et meilleur joueur de l’équipe aux Worlds, IgNar, décida de quitter l’Europe pour rentrer en Corée. Misfits connut ensuite le départ de son midlaner PowerOfEvil. Ce dernier, avide de nouvelles sensations, s’envola vers l’Amérique, non sans laisser derrière lui une certaine polémique.

Pour combler ces départs de taille, Misfits décida d’aller piocher chez ses voisins. En effet, leurs deux nouvelles recrues viennent toutes deux de la même équipe : Splyce. Sencux et Mikyx, les deux nouveaux joueurs Misfits, sont donc des recrues de taille. Si le premier a passé une saison 7 en retrait par rapport à son équipe, il a déjà montré l’étendue de son talent lors du summer 2016, où il avait été l’un des meilleurs midlaners d’Europe, conduisant Splyce en finale des LCS. Mikyx quant à lui est presque irréprochable depuis son arrivée chez Splyce. Si ces deux ajouts peuvent représenter une baisse de niveau comparé à la Saison 7, tant PowerOfEvil et surtout IgNar avaient été excellents, ils n’en restent pas moins de très bons joueurs européens. Séchez vos larmes, fans Misfits, l’année qui s’annonce sera peut-être meilleure que celle que vous venez de vivre !

Alphari S
Maxlore S
Sencux A
Hans Sama S
Mikyx S+
GENERAL S

Splyce, une Dream Team Européenne ?

Splyce a connu une saison 7 compliquée. Loin de leurs exploits passés de la saison 6, ils n’ont jamais été suffisamment transcendants en 2017. Avec un roster très soudé (et très danois aussi), Splyce a réussi à atteindre les Worlds. Cette saison sera donc placée sous le signe du renouveau ! En effet, la structure a décidé de reconstruire son équipe autour du coach Peter Dun et de l’ADC Kobbe. Autour d’eux, Splyce a recruté des poids lourds de la scène européenne, comme par exemple Odoamne et KaSing, deux joueurs qui ont prouvé plusieurs fois leur talent. En effet, Odoamne est l’un des (si ce n’est LE) toplaners les plus solides d’Europe depuis plusieurs années, tandis que KaSing a laissé un impact certain dans toutes les équipes qu’il a fréquenté. Ce dernier endosse d’ailleurs à merveille le rôle de leader, qu’il a déjà occupé chez Red Bull par exemple.

Pour les accompagner, deux jeunes joueurs à très gros potentiel arrivent chez Splyce : Xerxe et Nisqy. Le premier a déjà fait ses preuves en Europe. Rookie du spring 2017, Xerxe a brillé chez UOL par sa constance et sa progression fulgurante. De l’autre côté, c’est outre-atlantique que Nisqy a pu faire ses preuves. Chez Team EnVyUs, le belge a su rivaliser avec les meilleurs midlaners américains. Il avait également été très bon avec la Fnatic Academy lors du spring 2017. Ce savant mélange de grandes expériences et de fougueuse jeunesse, accompagné de noms ronflants, pourrait bien annoncer l’arrivée d’une nouvelle “dream-team” européenne ! Reste plus qu’à voir si Peter Dun arrive à régler tous ses joueurs sur la même longueur d’onde. Une chose est sûre, Splyce est à surveiller cette année, car le serpent pourrait bien faire des étincelles !

Odoamne S
Xerxe S-
Nisqy S
Kobbe A
KaSing A+
GENERAL S-

Roccat, quitte ou double

Depuis plusieurs années, Roccat a le don de surprendre lors de ses mercatos. Après avoir recruté Jankos et VandeR en 2014, Nukeduck en 2015, Steeelback en 2016, et Maxlore et Hjarnan en 2017, Roccat pourrait bien nous réserver de nouvelles surprises. En effet, si tous les joueurs de la saison passée ont quitté le navire, Roccat a tout de même su se reconstruire sur de nouvelles bases. L’équipe est d’ailleurs allé faire ses courses du côté des relégués et des promus ! De ce mercato arrive donc HeaQ et Profit, de chez NIP, et Memento et Norskeren, de chez Schalke 04. Le midlaner complétant le roster est le prometteur Blanc, empêtré toute la saison dernière dans le naufrage PSG Esports.

Lire aussi :  Teamfight Tactics - Hextech, une nouvelle classe et 4 nouveaux champions arrivent !

Si les joueurs européens recrutés par l’équipe ne ressemblent pas forcément à des stars, ils ont tous prouvé leur solidité en LCS ou CS EU. Cela laisse donc la place aux deux grands noms de cette équipe, Profit et Blanc. Ces deux coréens, ayant tout deux déjà joué en LCK, sont blindés de talent mais n’ont malheureusement pas trouvé d’équipe à leur taille. C’est peut-être chose faite avec ce nouveau roster. Cependant, le manque d’expérience de l’équipe peut inquiéter. En effet, aucun des 5 joueurs n’a joué plus d’une saison en LCS EU. Finalement, la nouvelle équipe Roccat s’annonce très intéressante, mais ce pari pourrait s’avérer dangereux sur une courte durée. En espérant que le mythique Fredy122, nouveau head coach de Roccat, puisse faire de cette équipe une pointure.

Profit A-
Memento B
Blanc A
HeaQ B
Norskeren A
GENERAL A-

Vitality, une odeur de Giants

Team Vitality est une équipe en difficulté depuis son entrée en LCS. Malgré un premier split prometteur, les parcours de l’équipe française se font de moins en moins grandiose, frôlant la relégation plusieurs fois. Vitality décide cette année de remanier quasi-totalement son effectif, en recrutant des joueurs ayant déjà joué ensemble qui plus est. Si l’éternelle confiance en Cabochard, présent depuis les débuts de l’équipe, est renouvelée, Vitality est partie prendre 4 joueurs de Giants.

Arrivent donc chez Vitality Gilius, Jiizuké, Minitroupax et Jactroll. Leur campagne lors des Challengers Series 2017 fut excellente, et l’entente entre ses 4 joueurs semble au beau fixe. Malheureusement, ces joueurs risquent d’avoir des difficultés face aux meilleures équipes de la ligue. A moins d’une grosse surprise, Vitality pourrait se retrouver loin des premières places. Mais si YamatoCannon crée un miracle comme lui seul sait le faire, il se pourrait bien que Vitality puisse jouer les troubles-fêtes. Affaire à suivre.

Cabochard B
Gilius C
Jiizuké A-
Minitroupax A+
Jactroll B
GENERAL B

Unicorns Of Love, reconstruction réussie ?

UOL a vu partir cet été ses 3 piliers. Vizicsacsi, Hylissang et Romain Bigeard étaient présents depuis la création, ou presque, de la structure. Ces derniers assuraient d’ailleurs la stabilité de l’équipe au plus haut niveau. Aujourd’hui orpheline de ses 3 piliers, l’équipe a dû se reconstruire autour de leurs deux carrys, Exileh et Samux. Ces deux joueurs forment une ossature à la fois prometteuse et instable. En effet, si les deux joueurs ont montré un grand potentiel, Exileh lors du summer 2016, Samux lors du summer 2017, ils ont également montré une inconstance parfois inquiétante tout au long de la saison dernière.

Pour épauler ces deux joueurs arrivent alors un jungler expérimenté. Kold (anciennement Trashy), rejoint UOL pour apporter son expérience du jeu. Constant et souvent solide chez Splyce, il pourrait éviter aux deux premiers de sombrer à nouveau dans leurs travers. Pour compléter ce roster viennent s’ajouter deux rookies, WhiteKnight et Totoro. L’un est relativement connu sur la scène européenne, notamment pour ses performances en SoloQ. Il est d’ailleurs considéré comme certains par l’un des grands talents européens de demain. Totoro quant à lui arrive tout droit de LCK où il a fait ses gammes chez BBQ Olivers. Son expérience acquise malgré son jeune âge pourrait être bénéfique pour une équipe d’UOL en manque de repères. Finalement, UOL semble s’être relevé du départ de ses piliers. Reste à voir si l’équipe reste aussi compétitive avec ces nouveaux changements.

WhiteKnight A
Kold A+
Exileh A-
Samux S
Totoro S-
GENERAL A

 

Bilan : Une région pleines de surprises

A la fin de ce mercato, les LCS EU 2018 s’annoncent très intéressants. En effet, si Fnatic, Schalke, G2, Misfits et Splyce semblent être les meilleures équipes d’Europe, aucune ne semble sortir du lot comme G2 les saison précédentes. Cette saison s’annonce relativement serrée, que ce soit dans la bataille pour le titre ou pour les dernières places en playoffs. D’autant plus que la refonte du format des LCS EU (passant de BO3 à BO1) permet d’apporter encore plus de suspense et de rebondissements lors d’une saison. Les 10 acteurs de ce spectacle ont toutes les cartes en mains pour nous faire vivre une saison merveilleuse. Espérons qu’ils soient à la hauteur de ces promesses !

L’Europe, toujours une grande région ?

Mais une grande déception vient à l’esprit quant au mercato européen. En effet, tandis que ses deux grands rivaux, l’Amérique du Nord et la Corée, se sont renforcés, l’Europe a perdu nombre de ses grands talents. A tel point que beaucoup se demandent si l’Europe pourra toujours rivaliser avec ses rivaux en 2018. La réponse est difficile à donner, d’autant plus que contrairement aux saisons précédentes, chaque équipe a effectué au moins un changement dans son équipe première. Les équipes auront donc besoin d’un temps d’adaptation, mais nul doute qu’avec la compétitivité des LCS EU Saison 8, l’Europe ne sera pas à oublier lors des compétitions internationales !

Et vous, qu’avez-vous pensé du mercato européen cette année ? N’hésitez pas à faire part de vos avis ! Surtout, restez branchés au monde des LCS EU, car la saison reprend dès le 19 janvier !

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur eSport League of Legends et parfois Hearthstone. Aussi Dragofus ou Tiboloulou

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.