Le COO de Riot Games suspendu 2 mois pour “comportement déplacé”

Selon les informations de nos confrères de Kotaku et d’ESPN, le chief Operating Officer (COO) de Riot Games, Scott Gelb, aurait été suspendu 2 mois par le CEO parce qu’il aurait touché les parties génitales et les fesses de ses employés.

bandeau league of legends

Quelques mois après les preuves avérées de sexisme et de misogynie chez Riot Games, le site Kotaku révèle un autre cas grave d’immoralité.

Les employés de Riot Games auraient reçu un mail de la part du CEO de Riot, Nicolo Laurent, indiquant que le COO avait été suspendu deux mois pour plusieurs raisons. Celui-ci aurait, pour plaisanter, et à plusieurs reprises, touché les parties génitales et les fesses de ses employés, tout en conservant d’autres pratiques tout aussi aberrantes.

Selon les dires de certains employés, ces comportements étaient récurrents et bien connus dans l’entreprise. Les agissements de Scott Gelb ont été mis en lumière dans un email de Nicolo Laurent, adressé aux employés de Riot Games. Alors que Riot ne communique jamais sur du cas par cas, l’ancienneté de Gelb ainsi que sa place dans la hiérarchie les ont incité à ne pas laisser l’affaire sous silence – et à faire de son cas une exception.

Lire aussi :  PowerOfEvil est transféré chez FlyQuest

Le CEO a indiqué dans son mail les éléments suivants (traduction).

Il y a eu des déclarations concernant le comportement inapproprié et non-professionnel de Scott, et ce particulièrement lors des débuts de Riot Games. Et certaines de ses allégations ont été prouvées. La conduite douteuse qui en ressort est inacceptable.

Suite à ces agissements, le comité spécial des directeurs de Riot Games a décidé de suspendre Scott Gelb pendant une durée de deux mois, sans solde. Celui-ci devra également participer à des formations, qui devraient le remettre sur le droit chemin.

Plusieurs salariés ont déclaré à notre consoeur Cécilia d’Anastasio, la rédactrice de l’article de Kotaku, que les deux mois de suspension sans salaire n’étaient pas assez satisfaisants au vu des agissements répétés du COO.

Concernant la sanction, un·e employé·e déclarait ainsi : “C’est une petite tape sur la main. Je pense que c’est irrespectueux envers les personnes qui ont été touchées ou offensées par son comportement.”

Lire aussi :  Fnatic recrute Selfmade et complète son roster pour la saison 2020

Un·e autre tenait des propos plus directs : “Pour les leaders de Riot, protéger leurs horribles amis comptent plus que protéger leurs employés vulnérables. Et ce n’est pas près de changer à moins que les salariés s’emparent clairement du sujet.

On peut s’étonner de la miséricorde de Riot Games vis-à-vis de leur COO, alors même qu’ils n’ont pas hésité, selon leurs termes, à renvoyer certains de leurs anciens employés suite au premier article de Kotaku. Un simple rappel à l’ordre, via une suspension et une formation, semblerait suffire pour le cas de Scott Gelb.

Les conséquences pour un employé “lambda” auraient-elles été les mêmes ? On peut légitimement en douter.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.