Challenge France 2016 : Finale

Le Samedi 26 novembre s’est déroulée la finale du Challenge France 2016, tournoi majeur de League of Legends en France. Cette finale opposant Millenium à LDLC permettra à l’équipe gagnante de remporter sa place aux EU Challenger Series Qualifier de 2017, avec peut être un accès aux LCS EU 2018 !

Challenge France 2016

Cette finale se présente sous le format BO5. Bien que Millenium soit annoncé comme grands favoris, il ne faut pas oublier qu’ils ont déjà perdu contre la team LDLC durant la compétition ! Beaucoup de promesses donc dans ce BO pour les Challenger Series.

LDLC 3 Millenium e2eb5-logo_millenium

Game 1

Ban: Olaf – Syndra – Lee Sin – LeBlanc – Rek’sai – Ivern

Composition LDLC : Karma – Rumble – Ryze – Caitlyn – Zyra

Composition Millenium : Fiora – Hecarim – Cassiopeia – Ashe – Miss Fortune

Challenge France 2016Une composition d’équipe étonnante de la part de LDLC avec une Karma tank top. Il faut savoir que le toplaner de la line up n’ayant pas pû venir, il a été remplacé par Kirdos, ancien support des Melty et Coach de la lineup. Sur le papier, la compo à 4 AP et 1 AD pouvait fonctionner puisqu’elle avait de grosses possibilités de teamfight mais pouvant également protéger Caitlyn, ce qui était le maître mot de la partie pour LDLC. Malgré la pré-saison, Nerroh nous a montré sa maîtrise du système de plantes dans la jungle avec des ganks très intelligents en les utilisant pour éviter les wards. Toutefois, Djoko a sû être décisif sur son Hécarim, détruisant tout espoir pour la midlane des LDLC avec deux excellents ganks en début de partie, amenant la Cassio de Pretty à une avance confortable qui lui a permis de détruire sa lane.

Du côté de la toplane, Kaze impose logiquement son rythme dès le début de partie grâce à son expérience de solo laner qui manquait clairement chez LDLC. La partie semblait scellée avec l’avance des Millenium jusqu’à un teamfight magnifique de la part de Crownie sur sa Caitlyn qui est remporté 4/3 pour LDLC. La game prend alors un tournant intéressant avec une Caitlyn qui se feed, chose qui était clairement optimale au vu de la composition de la team LDLC.

Finalement, après une partie très serrée en terme d’écart en gold, le manque de vision de jeu des LDLC ainsi qu’un mauvais call nashor les a menés à leur perte. Djoko nous livre une engage parfaite avec son Hecarim, prenant en sandwich LDLC et ramassant un Ace pour son équipe suivi instantanément d’un Baron Nashor. S’ensuit une fin de partie incompréhensible de la part de LDLC qui offrent leur botlane sans aucune réaction, perdant aussi une tour de nexus. Finalement, il suffira d’un dernier push groupé des Millenium pour terminer la partie. Première game terminée en 25 minutes.

Lire aussi :  Volibear et Fiddlesticks ont été élus pour le prochain rework de champion !

Game 2

Ban: Karma – Olaf – Ivern – Lee Sin – Syndra – LeBlanc

Composition Millenium : Trundle – Hecarim – Cassiopeia – Ashe – Miss Fortune

Composition LDLC : Tahm Kench – Rek’Sai – Orianna – Sivir – Zyra

Challenge France 2016La plus grande question que s’est posée la foule : pourquoi laisser Djoko sur Hecarim ? Question légitime puisque encore une fois, Djoko a porté son équipe tout le long de la partie. De plus, Nerroh a été très peu convaincant sur sa Rek’Sai en ratant ses ganks en top puis bot, offrant une avance aux deux lanes Millenium. Enfin, Pretty nous offre un solo kill mid sur la Orianna de Nisqy pour asseoir la domination de Millenium sur toute la carte.

La partie nous aura quand même offert quelques moments mémorables. On mentionnera spécialement le Kill d’Orianna sur Ashe en 1v2 avec un play impressionnant de Nisqy, mais aussi le triple kill dans la jungle grâce à la plante explosive qui amène trois membre de LDLC sur un Hecarim lancé à pleine vitesse … SURPRISE !

Globalement, un Kaze intenable sur Trundle et un Djoko dans une forme olympique sur son Hecarim ont eu raison de cette deuxième partie en faveur de Millenium. Toujours le même problème de vision de jeu LDLC, qui offrent encore la partie sur un plateau d’argent avec un call nashor plus que discutable qui les mène à leur perte avec un Triplé de Pretty sur sa Cassiopeia. La partie se termine avec du spectacle et un steal de penta de la part de Pretty, laissant Djoko avec un “simple” Quadruplé.

Game 3

Ban: Olaf – Syndra – Lee Sin – LeBlanc – Ryze – Cassiopeia

Composition LDLC : Tahm Kench – Twisted Fate – Taliyah – Kennen – Nami

Composition Millenium : Shen – Rek’Sai – Kassadin – Ashe – Karma

Malgré la disponibilité de Hecarim, la phase de draft est suffisamment étrange pour forcer un pick plus safe pour Djoko qui opte pour une Rek’SaiLDLC nous sort une composition assez étrange bâtie autour de picks pour le moins exotiques, notamment TF jungle et Kennen ADC. Le public réserve un accueil mitigé à cette composition, les spectateurs hésitant entre dire que la composition LDLC est originale mais assez forte ou tout simplement dans le “What The Fuck” le plus total. Dans tout les cas, la phase de draft a été une belle surprise, mais a semblé peu pertinente pour la potentielle dernière partie du BO5.

Lire aussi :  LEC : La finale du Summer Split 2019 se tiendra à Athènes !

Malgré cette draft pour le moins étonnante, Nerroh nous offre un début de partie sur les chapeaux de roue avec un gank en botlane dès son niveau 2 qui offre un doublé au Kennen ADCNerroh profite ensuite de son pick pour mettre une énorme pression sur les lanes et donner un avantage à son équipe. Après 11 minutes de jeu, la première tour tombe en faveur des LDLC. Mais c’est sans compter les erreurs de communication de la part de LDLC qui n’ont pas su tenir le Shen top qui a permis à son équipe de reprendre l’avantage avec de très bons ultimes. De plus, le manque de vision permet à Millenium de prendre un dragon infernal sans contestation de la part des LDLC, ce qui leur permet d’avoir un avantage de dégâts non négligeable, surtout au vu de leur composition.

S’ensuit des combats chaotiques de la part de LDLC avec beaucoup d’erreurs de placement de Crownie qui se retrouve régulièrement au milieu de l’équipe des Millenium sans raison particulière. Grâce à quelques décalages biens vus, Pretty réussit à se feed très violemment sur son Kassadin, au point de s’octroyer le droit de vie et de mort sur l’ensemble de l’équipe LDLC. Il gagne la plupart des teamfights par lui même, infligeant un burst monstrueux sur chacune des cibles qu’il choisit de focus. Encore une fois, LDLC souffre de problèmes de shotcalls et de vision de jeu défaillante qui leur fait perdre la partie. Un catch de la part des Millenium dans la jungle des LDLC permet prendre un Baron Nashor et de finir la dernière partie du BO en moins de 30 minutes.

Challenge France 2016

Nous ne pouvons que féliciter Millenium qui s’est montré supérieur lors de toutes les parties sans exception. Toutefois, il ne faut pas oublier que le toplaner des LDLC n’a pas pu venir pour cette finale et que les parties auraient pu se jouer autrement s’il avait été présent. Ce “détail” est d’autant plus important après la remarque gratuite de Djoko qui n’a pas hésité à se moquer des LDLC avec un “easy win” quelque peu déplacé. Gare à l’arrogance donc, qui pourrait coûter très cher lors de tournois contre de plus grosses équipes.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur League Of Legends

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.