Challenge France – Que retenir de cette première semaine ?

Premier tournoi officiel sur le nouveau patch (7.22), cette première semaine de Challenge France 2017 est pleine d’enseignements sur la préparation des équipes et leur adaptation aux nouvelles runes.

Challenge France 2017

Les infos générales

Après les championnats du monde, le Challenge France ne révolutionne pas le jeu compétitif en terme de rythme. Nous passons de parties avec une durée moyenne de 36 minutes durant les Worlds à des parties de 33 minutes pour le Challenge France.

En revanche, la méta n’est clairement plus la même et c’est bien normal. Passant du patch 7.18 au patch 7.22, la grande révolution de ce Championnat de France est l’assimilation des nouvelles runes en moins d’une semaine. Avec si peu de temps, les équipes cherchent à la fois simplicité et efficacité. C’est pourquoi les joueurs se sont réfugiés dans ce qu’ils connaissaient comme Electrocute qui remplace le Thunderlord ou la Poigne de l’Immortal (qui remplace l’ancienne maîtrise du même nom).

Comme à chaque présaison, la méta devient bien plus agressive. Cela se ressent sur le nombre de morts moyen. 27 morts en moyenne c’est 8 de plus que lors des championnats du monde. La partie la plus sanglante fut d’ailleurs Gamers Origin face à Solary avec 53 morts en seulement 32 minutes.

La diversité est également grande en ce début de saison. En seulement 15 matchs, 61 champions ont été présents en jeu ou dans les bans.

Millenium seule en tête

Millenium Challenge France

Avec 5 matchs joués blue side, Millenium est l’équipe qui confirme son statut de favoris. Pour comprendre rapidement cette domination, elle est actuellement l’équipe à avoir pris 100% de première tourelle mais 0% de first blood. En plus de cela, elle est l’équipe ayant la meilleure vision sur la map avec 4,4 wards posées en moyenne par minute. Mais surtout elle retire tout aussi efficacement la vision à leurs adversaires avec 40,8% de wards clear en moyenne (meilleure moyenne actuellement).

Malgré des earlys mitigés, Millenium fait parler son expérience pour sécuriser les objectifs qu’elle vise sans prendre de risque. Comme bon nombre d’équipes jouant très safe, leur temps moyen en jeu est plus élevé que celui global au championnat. Millenium clôt ses parties en près de 37 minutes.

Seule ombre au tableau une défaite face à Gamers Origin qui mis en difficulté ont su remonter, nous allons y revenir.

Team LDLC s’accroche

Plus agressifs que Millenium, LDLC est l’équipe ayant le plus d’avance à 15 minutes de jeu. Plus entreprenants, ils sont également ceux ayant le taux de premier sang le plus élevé avec 80% de first blood dans leurs parties. En revanche leur difficulté réside dans la conversion de ces agressions sur la prise d’objectif. Malgré leur avance, ils n’ont que 20% de première tourelle.

Lire aussi :  PBE Patch 9.19 - Buffs en masse en prévision des Worlds !

Team LDLC Challenge France

Cela peut s’expliquer sur le fait que l’équipe s’appuie essentiellement sur Crownie. Il est le main damage dealer de l’équipe et de loin avec 33% des dégâts de son équipe. Cela explique sans doute leur temps de partie de LDLC qui est le plus long de ce Championnat (37 minutes et 11 secondes).

Les réglages à faire pour LDLC sont sans doute dans la transition early midgame pour ne plus laisser échapper de victoire comme face à Gentside et Millenium.

Gamers Origin, l’équipe aux deux visages

Malgré un score de 3-2 c’est peut être l’équipe qui fait tout de même la meilleure sensation à la fin de cette première semaine. Avec deux défaites pour ouvrir le tournoi face à Solary et Team LDLC, Gamers Origin dispose de statistiques excellentes qui pourraient être encore meilleures sans ce début compliqué.

Gamers Origin Challenge France

Avec un style de jeu et des statistiques identiques à LDLC, la différence se fait sur la vision. GO protège moins sa vision et n’investie pas autant pour clear la vision ennemi. En revanche, ce sont les seuls à avoir fait tomber Millenium. Il sera intéressant de voir cette deuxième semaine. Gamers Origin ont toutes les cartes en main pour aller chercher la première place de ce groupe.

Asus ROG School, un excellent dimanche

Passé le trio de tête, c’est plus compliqué pour les 3 dernières équipes. Asus ROG School en fait partie. Les deux premiers jours n’ont clairement pas été concluants. Ils ont notamment perdu deux parties en moins de 25 minutes. Malgré cela, les jeunes protégés de Thud remontent la pente.

Asus ROG School Challenge France

Derniers avant la journée de dimanche, ils pointent à la quatrième place grâce à un formidable dimanche. Face à Gentside et Solary (bien qu’avant dernière et dernière du groupe), Asus ROG a su se remobiliser et enchaîner deux victoires malgré des statistiques early game très inquiétantes. En retard aux golds, l’équipe se repose sur une vision correcte et leur deux carrys avec 26% des dégâts de l’équipe chacun.

L’équipe semble complète et soudée et elle pourrait bien prétendre à cette 4ème place synonyme de qualification pour les playoffs.

Lire aussi :  L'Arma Cup TFT : Première lan française sur le mode combat tactique

Gentside Esports Club, l’inconnue

Gentside Esports Club, c’est un peu l’inconnue de ce tournoi. Issue du Qualifier, l’équipe n’avait d’ailleurs pas franchement rassuré sur son niveau de jeu. Pourtant l’équipe dispose de joueurs d’expérience mais qui n’ont sans doute pas encore assez d’heures de jeu ensemble.

Gentside Esports Club Challenge France

Les choses se confirment face à des équipes plus fortes que lors du qualifier. Malgré une défaite logique en première journée face à Millenium, l’équipe a profité du samedi pour mettre des points de côté. Ils battent d’abord Solary mais surtout ils mettent à terre Team LDLC. En revanche, leurs deux victoires ayant été faites sur le blue side. Le redside semble être leur plus gros point noir.

Compliqué de savoir comment Gentside va réagir lors de cette deuxième semaine. S’il y a un point où Gentside parvient à faire la différence c’est sur leurs prises d’objectifs avec 60% de première tourelle. A eux de réussir à appuyer sur les moments forts et temporiser les moments creux. Il serait critique de subir une nouvelle défaite en moins de 20 minutes comme face à Gamers Origin.

Solary, la déception

Même avec des joueurs d’un excellent niveau, on ressent tout de même le manque de préparation face à des équipes taillées pour la compétition.

Solary Challenge France

Actuellement en 1-4, l’illusion n’aura pas tenu longtemps. Seule leur victoire face à Gamers Origin aura fait sensation durant cette première semaine. Le reste du weekend aura été un enchaînement de défaites face au reste du groupe. Les carences sont nombreuses, sur la vision, la prise d’objectifs, le farming.

Malheureusement, l’adage indiquant que ce n’est qu’une équipe de streamers risque de durer si les acolytes de Wakz ne réagissent pas durant cette deuxième semaine.

Même si mathématiquement aucune équipe n’est encore éliminée, cette première semaine de Challenge France montre une tendance qui a peu de chance de s’inverser. Le trio de tête que sont Millenium, Team LDLC et Gamers Origin devraient se battre pour pour la première place. Je mise même sur une première place Gamers Origin avec Millenium deuxième et LDLC en place de trois. En revanche, Asus ROG School et Gentside Esports Club seront les prétendants à la quatrième place. Tout ceci à moins que Solary ne réalise une magnifique remontada et ne viennent jouer les trouble-fêtes.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.