League Of Legends

Après une saison test lors du summer split 2016, les LCS EU reviennent le 19 janvier avec un tout nouveau format. Certains ajustements étaient prévisibles d’autres l’étaient moins. En plus de ces changements de format, Riot va également modifier le planning de diffusion, le système de relégation, les CS ainsi que plein d’autres petits changements. Nous allons donc voir ce qu’apporte ce nouveau format LCS.

format LCS

Exit les Bo2

Les Bo2 c’est fini. Les LCS EU, comme toutes les autres régions majeures passent au Bo3 à partir de cette saison.  En effet si Riot était globalement satisfait de ce système, en interrogeant les fans, ils se sont rendus compte de plusieurs points faibles. Premièrement l’absence de victoire était frustrante pour les spectateurs. Devant le nombre de matchs nul, certains spectateurs ont même fini par délaisser les LCS EU. De plus avec les Bo2 sur deux jours de diffusion cela forçait à la mise en place de doubles flux. Ces doubles flux ont pu frustrer à certains moments quand deux matchs attendus étaient diffusés en même temps.

En réponse à cette frustration les LCS seront désormais des Bo3. Le format sera cependant différent de celui que l’on peut avoir en Corée ou aux USA. Encore une fois, Riot s’est tourné du coté de la Chine pour le système. Nous aurons donc le droit à deux groupes de 5 équipes. Chaque équipe affrontera deux fois les autres équipes de son groupe et une fois les équipes de l’autre groupe. Cela permettra donc à chaque équipe d’affronter au moins une fois toutes les autres en ne chargeant pas trop le planning au niveau des matchs ce qui pourrait faire perdre de l’audience.

La répartition dans les groupes

Alors qu’on aurait pu s’attendre à un tirage au sort avec plusieurs chapeaux selon les résultats comme aux Worlds, Riot arrive avec un système nouveau. En effet, ici, pas de tirage au sort. G2 et H2K seront placés chacune dans un groupe du fait de leur 1ère/2ème place en terme de points la saison dernière. Chacune à leur tour elle choisiront une équipe qui ira dans le groupe opposé. Le jeu va donc être de mettre les équipes jugées les plus dangereuses dans le groupe adverse. Ce système a pour but d’essayer un plus grand équilibrage des groupes par rapport à un tirage au sort.

format LCS

Ce système a cependant lui aussi ces failles puisqu’il se basent sur des donnés subjectives que sont l’analyse des line up par H2K et G2. De plus une équipe en confiance pourrait volontairement se donner un groupe plus relevé afin d’être mieux préparé pour les playoffs.

Relégation et playoff

La relégation a fait grand débat lors de cette pause hivernal, surtout outre atlantique. Riot confirme qu’il ne veulent pas d’un système de franchise afin de permettre aux nouveaux talents d’éclore. Le système de franchise pourrait aussi entraîner une perte d’intérêt de la part des spectateurs. Cependant, Riot a entendu les doléances des joueurs et va donc légèrement modifier le système de relégation. En effet, seul deux équipe ( au lieu de trois) iront au Promotion tounament cette saison. Ces deux équipes seront les deux dernières de chaque groupe. En revanche pas de changement coté CS, où les deux premières équipes iront au Promotion tournament.

Par conséquent le format du Promotion tournament en sera lui aussi bouleversé. Désormais ce sera un format a double élimination avec un looser bracket. De façon résumé, gagner deux Bo5, c’est la qualification en LCS, en perdre deux c’est la relégation en CS. Pour le premier Bo, les équipes LCS choisiront toujours leur adversaire, celle ayant le meilleur résultat de la saison en premier.

format LCS

Au niveau des playoffs pas grand chose de nouveau. On aura toujours six équipes de qualifiés, trois par groupe. Les premiers de chaque groupe iront directement en demi-finale et les autres s’affronteront en quart. Petite particularité cependant, le meilleure des deuxièmes pourra choisir son coté du bracket. Globalement, Riot contente tout le monde. En effet les teams LCS y gagnent une plus grande stabilité du championnat ( en 2 ans on est passé de 4 place en Up/Down à 2 ). De plus les équipes CS ont toujours les même chances de se qualifier.

Une diffusion elle aussi adaptée

En raison de la quantité de match ajouté et la suppression du deuxième flux de diffusion, le planning devait être adapté. En plus du jeudi et du vendredi, les LCS EU seront donc aussi diffusés les samedi ainsi que quelques fois les dimanches. Il est précisé que compte tenu de certaines obligations les dimanches ne peuvent être systématiques et que les matchs joués le seront dans l’après midi. Riot précise que la demande vient aussi des joueurs qui s’ennuyaient surement le dimanche devant Walker Texas Ranger.  Au niveau de la densité, nous aurons deux Bo3 par jour.

format LCS

Quelques petits changements pour la fin

Le cash prize des LCS EU va être augmenté à 200 000€ par split alors que la cagnotte n’est pas sensé être la principale attraction des joueurs au vu des salaires minimum imposés par Riot. Une augmentation du cash prize suit le développement global des LCS. Le cashprize était une des critique faite à Riot par rapport aux autres jeux eSport. Depuis les Worlds, ils n’ont de cesse de montrer qu’ils ne délaisse pas leur jeu à ce niveau là.

Mesure elle aussi beaucoup demandée, un arbitrage par une personne tierce va lui aussi être mis en place. Il pourra être demandé par les équipes lorsque la sanction sera au moins d’un jour d’exclusion d’un joueur ou de 10 000€ d’amende ou plus. Cette mesure pourra empêcher de future drama, comme celui avec MonteCristo qui avait vu sont équipe exclue des LCS alors qu’en EU, un cas similaire s’était soldé seulement par une amende. Celui-ci avait alors vivement critiqué le système d’arbitrage. Cela s’étant fini par une non invitation de MonteCristo aux Worlds et un départ de l’équipe des casters Riot. 

Les coachs ont enfin un statut à part entière. De ce fait ils auront les même salaires minimum que les joueurs ainsi que les mêmes protections et obligations. Cette décision est logique du fait de l’intégration officielle des coachs depuis l’an dernier. On peut même se demander pourquoi elle n’intervient que maintenant.

Nous vous en parlions dans un article précédant, la règle interdisant les teams sœurs était contournée sans trop de soucis par les structures. En réponse à cela, Riot interdit à partir du Summer Split 2017, la présence de teams soeur en CS.

Enfin de nouveaux contenus numériques vont être mis en place pour apporter plus de revenus aux structures. Peu importe le résultat des ventes, Riot garanti un minimum de 50 000€ par équipe et par split en plus du partage existant des revenus liés à la vente des icônes d’invocateur. Là aussi cette décision est prise suite aux doléances des teams qui se plaignaient du manque de revenus via le jeu par rapport à d’autres jeu eSport comme CSGO par exemple.

Vous pouvez retrouver tous les détails sur le changement de format LCS directement sur le site lolesport.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -