Dragons, 5 mois après

Lors de la refonte des dragons à la mi-saison, Riot Games avait fait peur à certains joueurs avec l’ajout d’un facteur aléatoire dans le jeu. CONNECTESPORT avait soulevé la question de la pertinence de l’aléatoire dans un jeu compétitif, en particulier sur un objectif aussi important que les dragons. Maintenant que nous avons du recul, et vu les annonces concernant la présaison, il est grand temps de faire un point.

dragons

Des craintes fondées ?

Pour se remettre dans le contexte, Riot avait annoncé la création des dragons élémentaires apparaissant aléatoirement dans une partie. A l’époque, n’ayant pas beaucoup d’informations chiffrées concernant ces nouveaux dragons, nous nous demandions si l’aléatoire pourrait donner un avantage à une équipe.
Après plusieurs mois, la conclusion saute aux yeux : oui. Certains dragons donnent un avantage à l’une des deux équipes, mais cet avantage dépend fortement de la partie et non de la composition d’équipe. Ainsi, si on pouvait craindre qu’un dragon des océans ne donne un avantage aux compositions à poke via la régénération de vie et de mana, il n’en est rien. En revanche, le dragon infernal donne un clair avantage à l’équipe qui domine la partie, si tant est qu’elle arrive à le prendre. Toutefois, un tel avantage semble logique au vu des anciens dragons ayant existé dans League of Legends ! En effet, la première version du dragon donnait du “global gold” (au même titre qu’une tourelle) et la deuxième version du dragon donnait des bonus qui se stackaient. Dans les deux cas, ils permettaient d’asseoir la domination de l’équipe qui gagnait la partie via un avantage aux golds (et donc aux objets) ou des bonus de plus en plus puissants.

Lire aussi :  PBE Patch 9.23 - Nouveaux objets létalité et support !

Dragons Ancestral

L’Ancestral, Dragon le plus important de la faille

Beaucoup de critiques avaient été faites sur l’utilité de certains des dragons, notamment le Dragon des Nuages qui semblait extrêmement faible par rapport aux autres dragons (notamment l’infernal). Après beaucoup d’équilibrage, tous les dragons semblent aujourd’hui intéressants, et ce quelle que soit la composition d’équipe. C’est encore un bon point de la part de Riot, qui a réussi le pari de dynamiser les parties grâce à l’aléatoire.

Les dragons au niveau professionnel

Pour nous autres, petits joueurs amateurs, les dragons semblent donc être une réussite. Mais qu’en est-il au niveau professionnel ? Le plus choquant au niveau pro est le focus en fonction du dragon. Ainsi, si un dragon des océans sera rarement contesté et occasionnera plutôt un “cross play” sur la carte (focus sur la toplane généralement), il n’est pas rare de voir une équipe contester un dragon infernal ou un dragon des montagnes pour éviter que l’équipe ennemie ne le stack. Pour les spectateurs, cela dynamise les parties et permet de voir des matchs très différents en fonction des différents dragons qui apparaissent et du moment où ils le font. En effet, on voit aussi que si un dragon des océans apparaît après la phase de lane, il est délaissé par l’équipe qui est devant. Ceci est stratégique : laisser en vie un dragon peu intéressant permet de temporiser pour un Dragon Ancestral tout en empêchant l’équipe qui est derrière de remonter grâce à un dragon infernal qui pourrait apparaître et leur permettre de revenir dans la partie. Dans une méta basée sur le snowball, le contrôle des dragons est devenu extrêmement important et la dimension aléatoire de cet objectif apporte la profondeur stratégique tant recherchée par Riot.

Lire aussi :  Still8, la maison-mère de Griffin, répond aux dernières polémiques

Aquadragon

Souvent délaissé, l’Aquadragon sert surtout à attendre l’Ancestral

Conclusion

Riot Games semble avoir réussi le pari risqué de l’aléatoire dans un jeu compétitif. Cela n’a pas réussi à d’autres jeux tels que Hearthstone, où certains pays comme le Royaume-Uni discute à le placer dans la catégorie des jeux d’argent à cause de la trop grande dimension aléatoire. Dans League of Legendsl’aléatoire est utilisé pour sublimer les capacités des équipes en imposant des prises de décisions différentes en fonction des événements dans la partie, ce qui amène à des parties toutes différentes. En revanche, ce succès est-il une raison valable pour rajouter encore plus d’aléatoire via les plantes mentionnées pour la pré-saison ? Le pari des dragons ayant été réussi et la pré-saison étant une phase de tests, il est trop tôt pour critiquer ces choix. On attend votre avis sur les dragons et l’aléatoire dans le jeu compétitif dans les commentaires !

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur League Of Legends

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.