League Of Legends

Le niveau international sur League of Legends se resserre d’années en années. Prenons pour exemple ces Worlds un peu fou où tout le monde peut gagner mais aussi perdre contre tout le monde. Si dans cette phase de groupe, la Corée sort toujours en tête, les régions derrières poussent de plus en plus. Suite logique à cette homogénéisation du niveau, les Wildcards creusent peu à peu leur petit trou sur la planète League of Legends. Peut-on dés lors aujourd’hui toujours parler de Wildcards ?

Wildcards

Des équipes de plus en plus performantes

Commençons par un bref rappel historique des performances des teams Wildcards aux Worlds afin de voir leur progression :

  • S3 : Gaming gear Eu 1-7
  • S4 : Dark passage 0-6 et Kabum 1-5
  • S5 : Pain gaming 2-4 et Bangkok Titans 0-6
  • S6 : Albus NoX Luna 4-2 et INTZ 1-5

gaming_gear WildcardsDés lors il est intéressant de constater deux choses. La première est que les équipes Wildcards gagnent de plus en plus de matchs. La deuxième est qu’aujourd’hui il n’y a pas qu’une équipe capable de gagner mais deux. On peut attribuer ce dernier point à la multiplication des events internationaux IWC depuis l’an dernier. Le nouveau format de qualification aux Worlds avec une seule compétition et non deux y joue aussi pour beaucoup. Désormais les Wildcards peuvent se confronter à des teams et des métas différentes de celles qu’ils rencontrent quotidiennement. De plus, certaines teams qui pouvaient stagner de par la faible concurrence dans leur région, peuvent aujourd’hui régulièrement s’opposer à des teams de leur calibre.

Un style de jeu qui a évolué

Si le format des compétitions internationales a évolué il en va de même pour les mentalités et les stratégies. Il y a quelques saisons de cela les Wildcards venaient pour « créer l’exploit » ce qui consistait à arracher une game en phase de poule. Aujourd’hui elles viennent toujours pour « créer l’exploit » mais celui-ci est devenu sortir des poules. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce changement de mentalité a beaucoup affecté le style de ces teams.

kabum-WildcardsAutrefois la stratégie était de dire que le seul moyen de battre une team non Wildcard était de cheese, d’emballer la game et d’espérer un miracle. Le but était de créer une game totalement hors de contrôle, un chaos qui gommerait les désavantages. Disons le clairement cela marchait peu, les Wildcards arrachaient une game sur seize et rentraient à la maison heureux.

Aujourd’hui Pain Gaming a ouvert la voie, leur parcours en poule l’an dernier a fait prendre conscience aux Wildcards qu’ils n’étaient pas si loin de la qualification que ça. Ils ont alors opéré un brusque changement tactique. Il ne s’agissait plus de cheese et de créer le chaos mais bien de gagner sur le même terrain que les autres teams. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ce changement de mentalité et de tactique couplé aux nouvelles compétitions IWC ont porté leurs fruits. Aujourd’hui, pour la première fois une team Wildcard est en quart des Worlds avec Albus Nox Luna.

Le futur des Wildcards

WildcardsLes Wildcards ont franchi un cap cette année c’est indéniable. Maintenant se pose quelques questions épineuses auxquelles Riot va devoir répondre.

Certaines régions ne méritent-elles pas des places assurées aux Worlds ? Aujourd’hui par exemple la Russie a autant de représentant en quart de finale que l’EU ou les NA. Il est indéniable qu’au vu de leurs performances tant à l’international qu’en IWC, certaines régions pourraient le mériter.

Quelles régions le méritent ? Là se pose une question qui peut faire débat et il y a deux visions. Certains diront la Turquie et le Brésil de par leur régularité en tant que régions majeures IWC. D’autres diront la Russie car c’est la première région Wildcard à avoir passé les poules. De plus chaque avis est critiquable, Turquie et Brésil n’ont jamais passé de poules et la Russie est relativement « nouvelle » sur le devant de la scène IWC. Chaque région voudra évidemment avancer ses arguments pour essayer d’avoir au moins un précieux ticket de qualification aux Worlds.

Mais avant de répondre à ces questions, il faudra sûrement attendre de voir si cette tendance se confirme ou si Albux Nox n’est que le fruit d’un exploit sur une année. Dans le cas où les performances Wildcards se confirment, une autre question va se poser : la répartition des slots pour les Worlds. Si une nouvelle région majeure émerge avec un slot direct, il est fort probable que Riot supprime un slot à une autre région. A l’heure actuelle il n’est surement pas envisageable pour Riot de qualifier 4 équipes supplémentaires (4 poules de 5 donc) ayant un niveau assez satisfaisant pour une compétition mondiale.

Si les régions majeures des Wildcards continuent leur ascension (Brésil, Turquie, Russie), cela amènerait donc à une restructuration complète en terme de format. Cela pourrait même s’avérer être un sacré casse-tête pour Riot.

C’est un fait, le niveau au top de la planète LoL se resserre de plus en plus à tel point que les Wildcards commencent à se faire un nom. Riot accordera-t-il à certaines régions des places de qualifications directes aux Worlds ? Il faudra certainement attendre encore une année pour avoir la réponse mais nul doute que l’éditeur de League of Legends a commencé à y réfléchir.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -