Esport, League Of Legends

Après son achat médiatisé des Lunatic-Hai et de MVP Black, KSV Esports frappe une troisième fois ! L’alliance Américano-Coréenne s’offre une nouvelle équipe, cette fois-ci sur League of Legends. Et quelle équipe, si ce n’est les champions du monde en titre, Samsung Galaxy ?

LoL_Samsung_Galaxy

Une structure en pleine expansion

Premièrement, qui sont les acheteurs ? Selon leurs propres termes, « KSV est une collaboration Esport entre Séoul (Corée du Sud) et la Silicon Valley« . En d’autres termes, c’est une start-up regroupant des investisseurs Coréens et surtout Américains dont le but à court terme est de se faire un nom dans les compétitions vidéo-ludiques, afin bien entendu de profiter de retombées économiques. En elle-même, sa présence apporte depuis un an des fonds importants à certains acteurs coréens influant l’esport local. Ce qui apporte son lot de conséquences sur le monde entier, car la Corée du Sud est considérée comme la meilleure nation du globe dans de nombreux jeux vidéos.

L’entreprise avait déjà fait parlé d’elle en août 2017, avec son rachat attendu des Lunatic-Hai, devenue Seoul Dynasty. Deux mois plus tard, c’est une équipe Heroes of the Storm qui a capté son attention : MVP Black. Renommée KSV Black, cette équipe vient d’ailleurs de remporter le HGC, plus prestigieux tournoi de HotS ! Son homologue d’Overwatch, quant à elle, est simplement l’une des équipes les plus titrées du jeu.

KSV Esports

Le choix de Samsung Galaxy

Il semblerait donc que KSV Esports cible les équipes à forte visibilité. Alors, quelles sont les raisons derrière le choix de Samsung Galaxy, dans la branche League of Legends ? On rappelle qu’un mois plus tôt, Longzhu, les champions de Corée en titre, étaient pressentis obtenus par KSV. Alors, pourquoi un changement d’objectif, malgré le fort potentiel des champions, et leur domination lors du championnat coréen ?

La réponse réside dans le dernier tournoi majeur de League of Legends. Samsung Galaxy a remporté l’édition 2017 des Worlds, là où Longzhu s’est arrêté en quarts de finale. La confrontation entre ces deux équipes s’est d’ailleurs déroulée à sens unique en faveur de SSG. Il y a peu, nous apprenions également que les contrats de la totalité du roaster de Samsung étaient renouvelés. Cet investissement semble donc tout naturellement être une excellente option pour une start-up en quête de rendement et de visibilité.

Bien entendu, les négociations ne se sont pas faites en une poignée de jours. Il est probable que Samsung Galaxy avait déjà été retenue en tant que candidate au rachat par KSV Esports. Cependant, nul doute que leur victoire aux Worlds a largement joué en leur faveur, au détriment de leurs concurrents directs. Toutefois, selon les dires de Kent Wakeford, co-fondateur de KSV, « nous étions impressionnés par Samsung Galaxy, et ce, avant qu’ils ne remportent les Worlds Championship ». Dans tous les cas, après avoir finalisé son roaster PUBG, KSV Esports annonce que la structure n’aura plus d’autre projet de rachat aussi important, mais que les propositions restaient entendues. Malgré tout, il semblerait que la start-up américaine soit entrée de plein pied dans l’esport mondial, et sera sans doute à surveiller de près lors des compétitions à venir.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -