League Of Legends

Suite au départ en retraite d’Uzi, le club chinois EDward Gaming a officialisé la création de son centre de gestion de la santé pour ses joueurs. Exercices physiques, rééducation, contrôle de l’alimentation et du mode de vie sont notamment au programme.

edward gaming
Les joueurs d’EDG en entraînement (© EDward Gaming)

Hier, jeudi 4 juin, la scène esportive internationale apprenait le départ à le retraite de l’ADC de légende, Jian « Uzi » Zi-Hao.

Le lendemain, le club EDward Gaming annonçait sur Weibo, le réseau social chinois, la création officielle de son centre de gestion de la santé pour ses joueurs.

Dans son communiqué, la structure rappelle que la santé physique et le bien-être de ses joueurs ont été des priorités depuis sa création en 2014. Deux ans plus tard, EDG mettait en place toute une variété d’installations pour favoriser l’environnement de travail de ses athlètes (équipement de fitness et cours de yoga professionnels).

En 2018, le club poursuivait sa lancée en introduisant une équipe de professionnels de santé pour surveiller la santé physique et mentale de ses joueurs. Une initiative améliorée en 2020 par la création d’un centre de gestion de la santé.

Le centre aura pour objectif de réduire drastiquement tous les risques de blessures des joueurs, pour que leur carrière de joueurs professionnels se déroule sans accroc – et qu’elle soit rallongée. Cela inclura des focus sur l’alimentation des joueurs et l’amélioration de leur mode de vie, des exercices physiques, la récupération vis-à-vis des blessures physiques et des maladies, ainsi que leur prévention.

centre de soin edward gaming
Les joueurs sont pris en charge par des professionnels de santé (© EDward Gaming)

En poursuivant sur sa lancée de 2016, EDward Gaming souhaite s’imposer comme le club référent en termes de suivi médical de ses joueurs. Une façon de tracer la voie dans un milieu et un pays où les entraînements et la concurrence avec les autres sont drastiques.

Le cas d’Uzi, qui a dû arrêter sa carrière suite à de multiples problèmes (diabète, blessures, mental instable), sera très certainement un élément déclencheur pour les clubs esportifs, qu’ils soient chinois ou non. Ces cas de burn-out et de départ à la retraite anticipée ne sont pas une exception à League of Legends. Le mois dernier, c’est la scène professionnelle de CS:GO qui tirait la sonnette d’alarme, avec les retraits de Gla1ve et Xyp9x de l’équipe Astralis, pourtant connue pour mettre la santé de ses joueurs au premier rang des objectifs.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -