La LMS et la LST fusionnent dès 2020 pour former les Pacific Championship Series

Les rumeurs et bruits de couloirs étaient donc fondés : la LMS n’existera plus en 2020. En tout cas plus comme nous la connaissions ! La région wildcard la plus compétitive à l’international fusionnera avec la LST pour former la PCS (pour Pacific Championship Series).

lms-lol-fusion

C’est le compte Facebook League of Legends des Philippines qui a officialisé la nouvelle. La League Master Series (LMS) et la League of Legends Sea Tour (LST) vont fusionner dès l’année prochaine pour créer la Pacific Championship Series (PCS).

La semaine dernière, c’était le propriétaire de l’équipe des Honk Kong Attitude, Derek Cheung, qui avait laissé sous-entendre que la saison 2019 de la LMS allait être probablement la dernière de son histoire.

Pacific Championship Series, la nouvelle ligue de l’Asie du Sud est

Ces derniers mois, Riot Games et Garena (institution de Riot gérant League of Legends en Asie du Sud Est) ont évalué la compétitivité des deux ligues LMS et LST et se sont retrouvés sur l’accord suivant : fusionner les deux ligues pour augmenter leur potentiel compétitif.

La nouvelle ligue, sobrement intitulée PCS pour Pacific Championship Series, sera composée de dix équipes, toutes issues des régions de la Thaïlande, des Philippines, de l’Indonésie, de la Malaisie, Singapour, Hong Kong, Taiwan, Macau et l’Asie du Sud est.

C’est tout ce qui a été annoncé pour le moment. De plus amples informations seront communiquées aux fans de la région lors de la pré-saison 2020.

La LMS était considérée jusqu’à présent comme une des régions wildcard les plus coriaces à l’international. C’est l’équipe mythique des Flash Wolves qui représentait le plus souvent la région ces dernières années. Elle arrivait toujours à se qualifier aux grands événements tels que le MSI ou les Worlds de League of Legends, sans jamais arriver à sortir vraiment du lot (malgré quelques victoires et résultats décisifs, qui n’auront jamais suffi à les propulser dans le top 3).

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.