League Of Legends

Selon le site chinois Bss, la LPL aurait l’intention de mettre en place des règles d’équité financière pour les équipes chinoises. Sans confirmation officielle, cette nouvelle est à considérer avec précaution.

knight lpl

L’initiative est à prendre avec des pincettes, mais si elle vient à être confirmée, c’est l’ensemble de l’écosystème économique de la scène esportive chinoise qui pourrait être revisité l’année prochaine.

Selon les informations du site chinois Bss, dont la légitimité reste à confirmer, le PDG de Tencent esports, Jin Yibo, aurait annoncé la future mise en place de règles d’équité financière pour les clubs et les joueurs de la LPL.

Les tenants et aboutissants de cette initiative auraient été dévoilés lors d’une interview de Zhou Daxing, le responsable du développement économique de la LPL.

Imposition de nouvelles règles économiques pour les équipes de la LPL

C’est l’amélioration de la nature compétitive de la LPL qui a été placée comme objectif principal des règles d’équité financière. Ces dernières devraient imposer des restrictions sur les salaires des joueurs d’une équipe ainsi que sur le montant total des salaires des joueurs.

Si un club dépasse ces montants, il devra s’affranchir d’une luxury tax (une sorte d’amende qui doit empêcher les équipes d’abuser sur les salaires). Il s’ensuivra également des pénalités concernant la signature de nouveaux joueurs.

Le salaire d’un joueur sera défini en fonction de ses performances lors des matchs officiels de la LPL. Les performances en question n’ont pour l’instant pas été dévoilées. S’agira-t-il de performances liées au KDA ? Ou plus simplement l’accès ou non aux playoffs, ou encore à des places plus ou moins élevées dans le classement ?

En imposant ces nouvelles règles, la LPL souhaite contrer les abus et investissements excessifs. Cela devrait en substance empêcher un club de mettre la main sur plusieurs joueurs stars en leur promettant des salaires faramineux. La LPL aimerait qu’une part du budget des équipes soient placés sur la formation des jeunes joueurs prometteurs, et non pas alloué en grande majorité aux joueurs stars (type iBoy, JackeyLove, feu Uzi).

Un organisme constitué d’équipes juridiques veillera sur le bon respect des nouvelles règles d’équité financière.

Que pensez de tout ça ?

La mise en place d’un plafond de verre pour les salaires est une excellente idée. Elle permet de rééquilibrer les forces entre les équipes qui ont parfois des budgets très inégaux. La création de dream team sera bien moins possible avec ces nouvelles règles, et cela pourrait empêcher les grosses structures de s’accaparer les joueurs les plus talentueux.

De l’autre côté, cela peut aussi encourager les équipes chinoises à diminuer leur nombre de joueurs (on oublie les 3 remplaçants par poste et les joueurs trainee) pour continuer à payer plus leurs joueurs stars et s’affranchir plus facilement de l’amende. On peut aussi penser à un système de primes, qui viendrait contourner les règles liées aux salaires.

Et là où le bât blesse, c’est que la LPL va imposer aux joueurs des performances – pour l’instant inconnues on le rappelle – qui impacteront leur salaire. Les contours de ces performances restent encore flous et il faudrait qu’elles soient vraiment légitimes pour avoir un impact de ce genre.

On regrettera aussi une nouvelles fois que les joueurs ne soient pas mis dans la boucle des négociations qui les concernent. La création d’une association de joueurs, comme c’est le cas par exemple en Amérique du Nord, pourrait être une solution salvatrice.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -