Matchs truqués en LPL, Condi suspendu et licencié de chez LGD

Des matchs truqués auraient été joués en LPL. Dans un communiqué officiel, la ligue indique que plusieurs faits auraient été établis et des sanctions prises à l’encontre du staff de l’équipe LGD. Condi, jungler de l’équipe serait notamment incriminé.

LGD-condi-lolCondi, jungler de l’équipe LGD, est accusé de match fixing

L’équipe chinoise LGD au cœur d’une affaire de matchs truqués

Avant d’entrer dans les faits, veuillez noter qu’en attendant une traduction officielle, nous ne disposons que des premiers éléments rapportés par notre consoeur @ran_lpl et des retours d’un des joueurs concernés, Xiang “Condi” Ren-Jie, jungler de l’équipe.

Une affaire de matchs truqués vient ternir l’image de la LPL pourtant en plein essor depuis ces dernières années. Ran_lpl rapporte en effet qu’une importante enquête a eu lieu autour de match fixing concernant l’équipe LGD sur des faits datant de 2018 et 2019. Plusieurs concernés ont déjà été sanctionnés par l’équipe, conformément aux règles officielles qui entourent la compétition.

Selon le communiqué officiel, il est fait état que sur la base d’une enquête et de la collecte de preuves, plusieurs faits permettent d’établir que plusieurs membres de l’équipe auraient violé les règles de concurrence loyale et cherché à influencer les résultats des matchs. Xiang “Condi” Ren-Jie, jungler de l’équipe, est notamment concerné par ces accusations. Du côté de l’équipe bis, Tang “1ntruder” Sheng et Fu “Fdy” Ding-Yuan ont été signalés. Enfin, Song Ziyang, manager de l’équipe aurait abusé de sa position.

Condi suspendu et le manager banni à vie

Des accusations graves qui ont amené LGD à réagir immédiatement en plus des sanctions exigées par la LPL. Ainsi, Condi a immédiatement été suspendu pendant 18 mois avec interdiction de participer à des matchs officiels jusqu’au 18 décembre 2020. LGD a fait savoir que son contrat avait été résilié. Song Ziyang est quant à lui banni à vie et n’aura plus le droit de participer à des activités professionnelles en rapport avec League of Legends que ce soit pour la compétition ou son développement.

Pour les joueurs de l’équipe bis VP Game, la sanction est de 10 mois sans compétition officielle soit jusqu’au 18 avril 2020. Il y a fort à parier que leur contrat sera lui aussi clôturé avec l’équipe.

Pour l’instant, seul Condi a répondu à ces accusations. Il reconnaît avoir participé à des paris lors d’un match pendant le NEST. En revanche, il affirme ne jamais avoir intentionnellement baissé son niveau lors des matchs. Il aurait de lui-même été voir les autorités de la LPL. A priori, les demandes de trucages seraient venues de son manager qui aurait cherché à le faire chanter.

Nous vous tiendrons au courant de l’avancée de cette affaire dès que de plus amples informations nous parviendrons.

En savoir plus sur l'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.