League Of Legends

La joueuse Júlia « Mayumi » Nakamura qui avait été recrutée en tant que support remplaçante chez l’équipe brésilienne INTZ, vient de quitter l’équipe, sans avoir joué aucun match en CBLOL, la ligue brésilienne de League of Legends.

mayumi
(© Superliga ABCDE)

Révélée au monde entier en fin d’année 2019 lorsqu’elle fut recrutée par INTZ, une équipe brésilienne officiant en CBLOL, Júlia « Mayumi » Nakamura n’aura finalement pas eu l’occasion de prouver sa valeur au Spring Split.

Auparavant joueuse en équipe non-mixte chez les Pink Sword, elle avait notamment participé à l’édition Sao Paulo du GirlGamer Festival, un circuit non-mixte qui propose des compétitions sur League of Legends et CS:GO – dont l’équipe championne du monde est française, les Out Of the Blue !

Elle est ensuite recrutée par INTZ pour concourir en Superliga ABCDE, une ligue qui se déroule pendant l’off-season, comme c’est aussi le cas pour la Demacia Cup en Chine ou la KeSPA Cup en Corée du Sud. Elle y jouera trois matchs sous l’égide d‘INTZ, en s’illustrant notamment sur Leona et Nautilus. INTZ terminera cinquième du classement et fera le choix de conserver la joueuse support pour le segment de printemps 2020, au poste de remplaçante.

Malgré les 21 rencontres en CBLOL, l’organisation ne donnera pas l’occasion à Mayumi d’être titularisée et elle restera dans l’ombre des deux supports Luan « Jockster » Cardoso et Ygor « Redbert » Freitas.

C’est dans un tweet que la joueuse a annoncé son départ de l’organisation, peu après que nos confrères d’ESPN aient révélé sa free agency.

Dans son tweet, elle explique notamment vouloir se consacrer aux streams et à ses projets personnels. Elle en profite pour remercier chaleureusement tous les fans et coéquipiers qui l’ont soutenue pendant qu’elle réalisait son rêve. Malgré le fait qu’elle n’ait pas encore de plan concret concernant l’avenir, elle reste agent libre et déclare ne pas en avoir terminé avec l’esport.

La communauté n’a pas manqué de réagir à l’annonce, certains voyant dans l’initiative d’INTZ une pure et unique stratégie de marketing. Des critiques qui avaient également été adressées au club Vaevictis Esport, après que celui-ci ait monté une équipe 100% féminine en LCL. Un roster qui n’avait pas réussi à gagner un seul BO en 2020 (0 victoire pour 28 défaites). Les joueuses participent en ce moment à La Ligue Féminine 2020.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -