Origen – Des origines à la chute

A la fin de l’année 2014, il y eut un événement qui marqua l’Europe pour l’année suivante. L’équipe Fnatic classique composée de sOAZ, Cyanide, xPeke, Rekkles et YellowStaR se sépare. A ce moment-là, Yellow reste chez Fnatic, tandis que xPeke crée sa structure esport : Origen.

Origen

Rejoint par sOAZRekkles et Cyanide partant chacun de leur côté, l’équipe nouvellement créée devait cependant passer par les Challenger Series. Il commence alors une épopée, une aventure probablement mythique aujourd’hui. Notre but, ici, est de retracer ce parcours jusqu’à son acte final.

L’ascension des Challengers

Lors de l’annonce de la line-up, on pressentait déjà l’équipe en LCS. Composée de 4 vétérans de la scène LCS ( xPeke, sOAZ, Mithy et Amazing ) et d’un rookie star, Niels aka Zven, leur réussite ne faisait quasiment aucun doute.

OrigenL’échec de Fnatic aux Worlds 2014 pousse xPeke a lancé sa propre structure, Origen @Lolesports

Néanmoins, la structure n’avait pas le droit à l’erreur. Il devait se qualifier ce split s’il voulait avoir une chance de participer aux LCS cette année-là. On a eu alors le droit à un véritable stomp des CS, poussé par cette envie d’arriver en LCS, et de s’imposer rapidement comme une des meilleurs équipes d’Europe.

Les Challenger Series traversées rapidement, un autre obstacle se posait face à Origen, celui de se qualifier aux Worlds. Il fallait alors atteindre le haut du tableau européen, voire gagner la saison, pour que l’équipe parvienne à cela.

La route pour les Worlds

Comme il a été dit précédemment, Origen était dans le viseur de nombreux analystes dès sa formation. Leur arrivée en LCS ne fut une surprise pour personne, mais leur équipe “soeur”, Fnatic faisait des miracles également. Cette dernière sortait des MSI, où ils sont presque parvenus à battre SKT, et d’un segment de printemps vraiment encourageant. De plus, le segment d’été annonçait le retour de Rekkles dans son ancienne structure. La rivalité Origen/Fnatic était probablement inévitable, les deux équipes étant formées sur la base de 5 anciens coéquipiers.

OrigenNiels/Zven, jeune prodige de la scène européenne, arrive en LCS avec Origen @Lolesports

L’engouement pour Origen monta petit à petit au cours de la saison. Mais il restait dans l’ombre de leur confrère Fnatic, qu’ils n’ont pas battus une seule fois et qui terminent sur un 18 – 0 en fin de saison. L’équipe de xPeke n’a peut-être pas réussi à s’imposer sur son ancienne structure, mais elle se raccroche à la deuxième place. Les attentes étaient donc remplies. Origen est qualifié pour les playoffs, il ne leur reste plus qu’un seul pas pour parvenir aux Worlds mais ils doivent arriver en finale. Ils battent H2K 3-1 en demi-finale et conclurent les playoffs sur un match très serré face à Fnatic où ils arrachent deux games mais terminent second de la saison.

A 90 points, Origen doit gagner le Qualifier afin de pouvoir aller aux Worlds. Ils y parviennent facilement, battant Roccat 3-1 et UOL 3-0. A ce moment, les 5 joueurs respectifs sont considérés parmi les meilleurs du monde. Ils arrivent aux Worlds avec un style opposé à Fnatic, beaucoup plus macro et se basant sur le scaling. Niels et sOAZ sont alors les deux joueurs les plus importants de l’équipe.

Les éternels second

Lors des Worlds, Origen est placé dans le groupe D, un groupe difficile où se trouve LGD, TSM et kt Rolster. Néanmoins grâce à une méta très orientée sur la toplane, sOAZ parvient à qualifier son équipe aux playoffs, appuyé par une botlane très solide. Ils terminent second de leur groupe, derrière les coréens de KT. Leur rivaux Fnatic quant à eux, terminent premier de leur groupe et parviennent également en playoffs.

OrigenLe roster rival d’Origen, l’équipe Fnatic de 2015 avec Yellow, Rekkles, Febiven, ReignOver et Huni @Lolesports

Malgré leur qualification, Fnatic restera au dessus aux yeux des fans. Leur équipe rivale batte les champions de mi-saison EDG sur un 3-0 rapide et précis. Tandis qu’Origen, parvient en demi-finale sur un 3-1 face aux Flash Wolves, un parcours bien moins impressionnant. Les deux rivales européennes arrivent néanmoins jusqu’en demi, où ils se confrontent aux deux meilleures équipes coréennes Koo Tigers et SKT. Aucune des deux ne passera, et elles perdront toutes deux leur match sur un 3-0.

A la sortie des Worlds, Fnatic est toujours considérée comme meilleure qu’Origen, malgré le parcours semblable. Mais le départ de ReignOver, Huni et YellowStaR peut leur donner la chance d’enfin briller la saison suivante.

OrigensOAZ, clé de voute d’Origen jusqu’à son départ de l’équipe @Lolesports

En cette saison de printemps 2016, Origen arrive en LCS avec un joueur supplémentaire sur la midlane, PowerOfEvil, pour remplacer xPeke de temps à autre. Ce fut la première saison durant laquelle Origen montra des lacunes. Amazing et PowerOfEvil tirent l’équipe vers le bas. Ils terminent 4ème de la saison régulière, se qualifiant aux playoffs.

Lors de ceux-ci, ils battent H2K 3-2 en demi-finale et parviennent en finale face à l’équipe montante du moment, G2. Ils ne battront pas l’équipe d’Ocelot, et termineront deuxième de la saison. Malgré cette fin encourageante, Zven et Mithy sont las de ne jamais parvenir à gagner, il décide de quitter l’équipe. xPeke quant à lui, expose une volonté de vouloir arrêter sa carrière de joueur, laissant la midlane à PoE seul malgré les faiblesses du joueur à ce moment-là.

Conclusion : La descente en Enfer

La suite de l’histoire vous la connaissez probablement. L’équipe souffre d’un problème de roster lors du segment d’été 2016, où dans l’absence d’ADC, xPeke sortira de sa retraite pour jouer à ce rôle. Malgré cela, l’équipe termine avant-dernière de la ligue. Elle doit sa sauvegarde en LCS pour la saison 2017 à sOAZ, et à lui seul.

OrigenxPeke aura dû jouer Mid, ADC et Support pour soutenir sa structure, en vain @Lolesports

Le roster de cette saison est dissous, xPeke recrute un tout nouveau pour la saison 7. A l’annonce de ce dernier, personne n’est convaincu que la structure se redressera cette saison. Origen fait face à une incompréhension du jeu, de la draft et une cohésion d’équipe peu encourageante. Elle fera une nouvelle fois face à des problèmes de roster en milieu de saison, ce qui finira par sonner son glas. Aujourd’hui, Origen est disqualifié des LCS après avoir perdu leur BO face à Giants 3-0, lors du tournoi de promotion pour la saison d’été.

L’équipe aura connu son heure de gloire, lors de son ascension en 2015 sans jamais parvenir à gagner un titre. Elle tomba petit à petit en morceau tel le colosse aux pieds d’argile jusqu’à aujourd’hui, où il ne reste plus rien de l’engouement de jadis.

Crédit Photos : Flickr Lolesports

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur LoL et passionné d'esport depuis 2011

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.