League Of Legends

On espérait les rumeurs fausses, mais le couperet est finalement tombé hier, mardi 17 novembre. Perkz quitte officiellement G2 Esports, le club avec lequel il aura presque tout gagné ces cinq dernières années. Le midlaner est attendu en Amérique du Nord, chez Cloud9.

(© Riot Games)

Coup dur pour l’Europe et tous ses fans : notre croate international Luka « Perkz » Perković quitte officiellement ses fonctions chez G2 Esports. Depuis son arrivée chez Gamers2 (ancien nom de G2 Esports) en 2015, le midlaner était resté fidèle au poste, endossant au fil des années le rôle de leader de l’équipe.

L’année 2018 fera office de tournant pour le joueur et l’équipe League of Legends dans son ensemble.

Des Worlds surréalistes et un nouveau cap pour 2019

L’équipe sort d’un segment de printemps avec une médaille d’argent, vaincue 3-0 par Fnatic en finale des playoffs. Les G2 parviennent à se qualifier pour les playoffs d’été, mais sont directement battus par Misfits en quarts de finale. Passage obligé par les Regional Finals, dernière tentative d’accès aux championnats du monde.

Qualifiés aux Worlds 2018 après avoir éliminé Splyce et Schalke 04, les joueurs ont dû passer par le Play-In pour se qualifier au Main Event. Quatre matchs de groupes et un BO5 plus tard, ils y étaient, mais déjà lessivés par une année de compétition à rallonge. Ressortis de leur groupe in-extremis derrière Afreeca Freecs, G2 se qualifie en playoffs et affronte l’équipe ultra dominante de l’année, les chinois d’RNG, menés par l’esprit combattif d’Uzi.

Une victoire 3-2 inespérée pour l’Europe, avec Perkz impérial sur sa Le Blanc lors du dernier match. Les célébrations furent de courte durée : Invictus Gaming, que personne n’attendait à ce niveau stratosphérique, achèvent les derniers espoirs de finale des G2.

g2 esports victoire rng
(© Riot Games)

Perkz confiera plus tard que cette défaite avait sonné comme une délivrance plutôt que comme un échec. Les joueurs étaient à bout.

En fin d’année, en pleine période de mercato, Perkz met Ocelote dans la confidence. Il veut gagner les championnats du monde, et il fera tout pour y arriver. Le midlaner croate accepte de mettre de côté son orgueil et place l’intérêt général de l’équipe avant le sien. Il existe en Europe un joueur digne de lui succéder en midlane : les yeux de Perkz sont rivés sur son rival de Fnatic, Rasmus « Caps » Winther.

Le mercato suit son cours, Caps est recruté chez G2 en midlane, et Perkz change de poste. Il devient le nouvel ADC de G2, et évoluera désormais en botlane avec Mikyx. La suite, vous la connaissez : une suprématie totale en Europe, un titre de MSI, une finale des Worlds 2019 et une demi-finale aux championnats du monde 2020. En deux ans, l’équipe ne sera jamais parvenue à faire du rêve de Perkz une réalité.

A l’heure où ces lignes sont écrites, Perkz n’a pas encore retrouvé d’équipe. Les dernières rumeurs annoncent son arrivée chez Cloud9, de l’autre coté de l’Atlantique. La place est laissée libre suite au départ de Nisqy, qui devrait trouver refuge en lieu et place de Nemesis chez Fnatic.

Chez Cloud9, Perkz renouera avec Jesper « Zven » Svenningsen, l’ADC avec lequel il a gagné trois titres de LCS EU (en 2016 et 2017) et un titre de vice-champion du MSI en 2017. Zven évolue en botlane avec le canadien Philippe « Vulcan » Laflamme (acheté pour la modique somme d’1.5 million de dollars à Dignitas fin 2019).

Blaber conserve son rôle de titulaire en jungle tandis que Licorice a laissé sa place en toplane au joueur académique Ibrahim « Fudge » Allami.

Pour rester à jour du mercato de League of Legends, rendez-vous sur notre portail récapitulatif.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -