League Of Legends

Aujourd’hui, la rédaction s’intéresse à un pick popularisé par les grands joueurs de SoloQ coréens : Ziggs Botlane. Prenant peu à peu la place des ADC dans les hautes sphères du ladder, le Yordle Bomber s’impose comme un pick extrêmement puissant en botlane, capable de détruire presque tous les matchups. Explications!

Ziggs Botlane

Les ADCs en mauvaise posture

Vous l’avez sûrement entendu : le rôle d’ADC semble être un des pires rôles de la saison 2017. En effet, les ADC ne sont utiles qu’en late game, autrement dit lorsque les assassins sont capables de les tuer très vite et sans possibilité de réponse de leur part. De plus, avec la quantité  d’expérience donnée par la jungle, la botlane est très vulnérable aux ganks qui peuvent arriver beaucoup plus tôt et avec un avantage de niveau sur le jungler, qui rend souvent le gank fatal.

De plus, un des problèmes de l’ADC est sa dépendance énorme aux items. En effet, à part dans le cas de Jhin, un retard, même minime, de stuff par rapport à son vis-à-vis veut dire que la phase de laning est perdue. Ainsi, un ADC qui achète une pioche alors que son ennemi achète une BF a perdu sa lane et n’a aucun moyen de revenir sans aide de son jungler ou de son support.

Ces faiblesses sont malheureusement faciles à exploiter dans la méta actuelle, basée sur les assassins et les junglers très dominants qui rendent inutiles les ADC avant la quarantième minute de jeu, les rendant alors incapables de décider de l’issue de la partie à moins d’un snowball très violent en phase de lane.

Les tourelles trop faibles

Depuis le milieu de saison 2016, un changement à été appliqué aux tourelles afin de tuer les stratégies basées sur le swaplane, trop présentes dans le jeu professionnel. Pour ceux qui dormaient en début de saison 6, les débuts de parties se résumaient à un regroupement à 4 sur les sidelanes opposées (Blue Side au top et Red Side au bot par exemple) afin de détruire le plus rapidement possible la première tour avant de faire la même chose sur la sidelane opposée. Cette stratégie était très répandue et assez inintéressante à voir, Riot Games a donc cherché un moyen de tuer cette stratégie.

La solution retenue a été le système de first blood de tourelle, ainsi que le retrait du tanking de la première tour bot. L’idée était de forcer les équipes à défendre leurs tours. En conséquence, la méta s’est orientée vers des botlanes à push, extrêmement agressives et capables de push constamment afin de gratter la tour adverse le plus vite possible. On a donc assisté à la multiplication des botlanes de type Caitlyn / Zyra, Caitlyn / Karma et autres lanes très autoritaires en earlygame et capables de maintenir un push à longue distance. Toutefois, vu l’état des ADC actuellement, les joueurs ont réfléchi à des alternatives viables.

Le Nerf des tours bot rend Ziggs surpuissant.

La force de Ziggs Botlane

Pour simplifier, les parties se résument aujourd’hui à faire snowball son équipe grâce au first blood de tour, sachant que la tour botlane est la plus simple à détruire. Historiquement, le rôle de siège afin de détruire les tourelles était attribué aux ADC, qui avaient à la fois la portée et les dégâts pour gratter les tourelles rapidement tout en restant relativement safe. Toutefois, un autre champion est capable de descendre une tour très vite et de manière safe, et ce champion se nomme Ziggs.

Aujourd’hui, Ziggs bot est choisi pour sa capacité de siège, mais pas seulement. En effet, en tant que mage, il a accès à l’un des meilleurs items du jeu : le Morellonomicon. Concrètement, le pathbuilding permet une régénération de mana énorme avec les Chapitres Perdus ainsi que de la réduction de cooldown avec le Codex Méphitique. L’objet lui même donne de l’AP, 20% de CDR et du mana quasi infini pour la modique somme de 2900 golds, soit 700 de moins que la Lame d’Infini qui ne se suffit pas à elle même. De plus, Ziggs a un powerspike mid-game gigantesque avec son ultime capable de mettre midlife une équipe complète dès le niveau 6, tout en ayant un late game monstrueux grâce à son A qu’il peut spammer facilement afin d’assurer un poke continu.

Pourquoi bot et non mid ?

Le problème de Ziggs midlane vient de la phase de lane. Ziggs est connu par les midlaners pour avoir une phase de lane parmi les plus faibles des mages. Extrêmement manavore, immobile et fragile, il est une cible de choix pour les assassins (Katarina, LeBlanc) ou les mages disposant d’un bon burst (notamment Syndra). Mais ces faiblesses sont faciles à contrer quand Ziggs est associé à des supports dominant tels que Karma ou Zyra qui sont naturellement capables de mettre la pression sur la lane, étouffant ainsi l’ennemi tout en laissant à Ziggs le loisir de s’exprimer.

Les assassins, fléau de la SoloQ et bêtes noires de Ziggs mid.

Une autre force de Ziggs botlane vient de la rareté du pick ! En effet, les ADCs sont habitués à croiser des ADC (logique, nous direz-vous). Ainsi, ils ont pris des techniques de jeu d’ADCs qui se trouvent être leurs principales faiblesses contre un Ziggs botlane. Comme indiqué par Imaqtpie dans l’émission Beyond The Rift, les ADCs ont deux réflexes principaux qui sont à proscrire contre Ziggs. Premièrement, ils restent au milieu de leurs creeps, rendant alors le A de Ziggs beaucoup plus simple à toucher. Ce réflexe vient directement de l’autre qui consiste à aller chercher les trade à une auto attaque. Ici, cela facilite encore le A de notre yordle tout en lui permettant de lancer une auto-attaque boostée avec son passif, infligeant beaucoup de dégâts magiques avec une simple auto.

Conclusion

Ziggs botlane est un pick actuellement très fort en SoloQ, là où les joueurs jouent pour le push afin de descendre la tour le plus vite possible. Toutefois, avec les récents buffs des ADC lane bully que sont Lucian et Draven, il n’est pas impossible que Ziggs soit bientôt délogé de la botlane par ces ADC qui pourront abuser de ses faiblesses. Reste à voir s’il ne ferait pas une apparition éclaire en midlane dans les parties où il n’a pas un matchup trop négatif.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -