League Of Legends

Déjà évoqué à l’occasion des affaires Singed et Nunu Support, les styles de jeu alternatifs semblent créer quelques problèmes sur League of Legends. Récemment, Meddler a publié une vidéo sur le Youtube Officiel League of Legends dans laquelle il explique le point de vue de Riot Games sur les styles de jeu alternatifs.

Petit rappel sur la Méta

En ouverture de la vidéo, Meddler rappelle le concept de la Meta. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme, la Meta représente la façon de jouer la plus populaire du moment. Concrètement, il s’agit de certains champions ou certains rôles. Depuis quelques années, la Meta de League of Legends n’a pas subi de changement majeurs. On alternait régulièrement entre une Meta Tank, une meta Assassins et une meta ADC. Ce roulement était même logique : les assassins n’arrivent pas à tuer les tanks, qui sont tuables par les ADC. Mais quand l’ADC devient une trop grosse menace, il est bon de pouvoir l’assassiner !

Ces changements de Meta influencent profondément l’équilibrage du jeu. En effet, Riot Games a tendance à se focaliser sur les problèmes des champions forts dans la Meta au détriment des champions oubliés. Plutôt que de ramener un champion sur le devant de la scène avec un buff, Riot préférera affaiblir un champion jugé trop fort dans la meta actuelle. C’est de l’équilibrage par le bas.

Les styles de jeu alternatifs

Dans ce contexte de Meta définie, on voit apparaître les styles de jeu dits alternatifs. Karthus Jungle, Nunu Support, Teemo ADC, tant de picks complètement hors méta, supposés non viables car exotiques mais qui peuvent permettre une victoire ! Sur ce point, Meddler est très clair : un pick exotique n’est pas gênant s’il est joué pour aider son équipe à gagner. Ainsi, rien ne vous empêche de jouer Karthus Jungle tant que vous essayez de contribuer à la victoire de votre équipe. En revanche, si le choix de champion est fait délibérément parce que le champion est inutile, alors il devient problématique. Mais quid des cas comme Singed et Nunu support ? Le style de jeu est justifiable, peut fonctionner mais il apporte une expérience désagréable pour ses alliés. Dans ce cas, le pick est-il punissable ? Oui, si le joueur ne communique pas clairement son intention selon Meddler.

La communication avant tout

On atteint ici le point le plus problématique des picks exotiques. Et comme pour beaucoup de problèmes dans League of Legends, c’est la communauté qui en est la cause. En effet, Meddler explique clairement qu’un pick exotique n’est problématique que s’il n’est pas accepté par son équipe. Ainsi, Nunu support qui part counter jungle peut être extrêmement impactant pour ses alliés. Mais il peut se faire ban parce qu’il a laissé son ADC seul, ce qui ne lui a pas plu. Si le Nunu communique clairement son intention de counter jungle dès la sélection des champions, le ban n’est a priori pas justifié. Il a essayé d’aider son équipe à gagner la partie avec une stratégie peu conventionnelle mais qui peut fonctionner.

Pourtant, Meddler rappelle dans la video que la Meta actuelle est apparue suite à un style de jeu alternatif. En effet, aux débuts de League of Legends, l’ADC était joué en midlane alors que la botlane était le repère des combattants ! Puis, une équipe professionnelle a tenté une botlane basée sur la combinaison ADC/Support. Ce style de jeu est devenu incontournable, et il est aujourd’hui considéré comme le style optimal. Seulement, la raison pour laquelle il a été accepté est simple : il est venu d’une équipe professionnelle. Ainsi, les joueurs s’étaient concertés AVANT de commencer la partie. De plus, les joueurs amateurs ont “accepté” ces styles de jeu alternatif plus facilement puisque “les pros ont sûrement raison !”

styles de jeu

Singed Support, la terreur des ADC

Une trop grosse importance des pros ?

On pointe ici un autre “problème” souvent évoqué dans League of Legends : l’influence énorme des pros sur le jeu dans sa globalité. Les joueurs évoquent souvent les patchs, trop orientés sur le jeu professionnel et de haut niveau. Beaucoup critiquent aussi la meta qui semble “dictée” par les équipes de LCK ou LCS. Qui n’a pas déjà vu un midlaner choisir un champion qui n’avait rien à faire dans sa composition d’équipe avant de dire “Faker le joue donc c’est fort !” ?

Meddler défend dans sa vidéo le fait que les picks exotiques sont bons pour le jeu puisqu’ils “rafraîchissent” la méta. En revanche, il ne mentionne que des picks exotiques joués par les pros ! En effet, il défend Ziggs Botlane, Miss Fortune Support, critique Ekko tank. Mais à aucun moment il n’est mention de certains picks que l’on peut croiser régulièrement en partie classée et qui n’ont jamais été joués par les pros. On pense notamment à la grande époque de Kog’Maw ou Twitch jungle qui terrorisaient le ladder mais qui n’ont jamais été joués dans des tournois professionnels. Actuellement, on a même pu voir Faker jouer Zed Jungle, ce qui est étonnant mais apparemment fonctionnel !

Rien qu’un beau discours ?

On peut donc légitimement se demander si la vidéo de Meddler ne sert pas simplement à calmer la communauté. En effet, évoquer des picks exotiques après les affaires Singed et Nunu support qui ont fait beaucoup de bruit en ne parlant presque que du jeu professionnel soulève une question. League of Legends est un jeu e-sport, joué par des millions de personnes à travers le monde. Toutefois, une toute petite partie de ces joueurs (les pros) dictent la meta et ce qui est conventionnel ou non.

Parfois, il arrive que des joueurs amateurs soient punis pour ne pas avoir suivi les pros. Dans un jeu vidéo où l’idée de base reste de s’amuser, on peut se demander si la compétition n’aurait pas pris une place un peu trop importante. En effet, il semble que certains joueurs placent la victoire avant l’amusement. Reste à espérer que ce ne soit pas le cas de Riot Games !

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -