Top Tier League of Legends – La méta du patch 7.20

[nextpage title=”Intro & Top Tier Global”]

Bienvenue dans cette revue Top Tier 7.20 League of Legends. Dans cette analyse que nous ferons entre chaque patch, nous étudierons l’impact qu’a eu le dernier patch sorti (7.20) mais aussi l’impact des championnats pro sur le comportement des joueurs en ladder.

Top Tier LoL

Infos de compréhension

  • Tous les chiffres sont pris sur les statistiques Riot Games à partir de Platine et plus.
  • Pour notre analyse, les chiffres sont arrêtés le lundi suivant la sortie d’un patch à 20h.
  • Sources : Leagueofgraphs & GamesofLegends

A travers le contenu de ce post, vous pourrez savoir quel champion choisir pour le reste de ce patch et pourquoi pas anticiper la rotation de la méta avec nous grâce aux informations déjà disponibles sur le PBE 7.21.

Classement Top Tier Global

Entre Worlds et énorme patch en attente, le 7.20 est un mélange entre culture people et véritable stratégie de meta.

TLDR : Peu de changements sur les winrate depuis le 7.20. Sejuani reste trop forte et sera nerf au 7.21. Question popularité, la botlane gagne largement et les Worlds contribuent au classement et au maintien de champions comme Triatana. Le 7.21 devrait faire bouger les choses après un patch tronqué au 7.20.

Top Tier Winrate

Aurelion Sol

54,8%
+0,9

54,4%
+0,6

54,2%
-0,1/+0,1

54%
-0,4

53,9%

 

Pour l’analyse du patch de cette semaine, deux choses sont à prendre en considération afin de bien comprendre les mouvements qui ont eu lieu. En effet, le patch 7.20 a été installé sur les serveurs live. C’est donc bien le patch de référence pour les joueurs. Seulement les Worlds qui se déroulent en ce moment, continuent de jouer avec le patch 7.18. Il faut donc bien faire attention aux champions choisis par les pros car ils ont peut-être entre-temps reçus un nerf. Cela étant dit, nous pouvons commencer avec les habitués de ces derniers patchs.

En soit, comme on peut rapidement l’apercevoir, il y a peu de changements au sein de ce tableau. Seule Sejuani fait preuve d’une montée significative. Remarquez d’ailleurs que dans ce tableau c’est le seul champion que l’on retrouve très régulièrement en phase de draft des Worlds. Les joueurs professionnels comme amateurs connaissent désormais tous la force de Sejuani.

Lors de la dernière analyse, nous vous avions parlé du patch 7.20 qui était bien chargé et devait remettre d’aplomb plusieurs héros. Il semble que Riot préfère garder la quasi-totalité de ces changements pour le patch 7.21. Prenez le temps de le lire car énormément de champions sont modifiés à plus ou moins de niveaux.

En effet si 90% des héros de LoL vont recevoir un buff, que ce soit sur des ratios de leurs compétences ou leurs statistiques de base, quelques uns vont être nerf. Sejuani est particulièrement touchée et pourrait vite perdre sa place de Toptier.

Top Tier Popularité

Janna

31,7%
+3,9

23,7%
-1,9

23,6%
+1,9

23,3%
+2,2

22,7%
+5,8

Niveau popularité, on ressent encore la très forte domination de la botlane. Le pool de champions y est plus réduit et on ne cherche pas à sortir des champions un peu en dessous actuellement. Mieux vaut assurer avec un Twitch, une Xayah ou bien sûr une Tristana. Très présents aux Worlds, ces trois champions constituent le nerf de la guerre. Si les supports ont encore la belle vie, n’oublions pas que c’est l’ADC qui permet les ouvertures et déclenche bien souvent les occasions de teamfight. Janna reste comme depuis un moment, dans le peloton de tête, nous ne reviendrons pas une fois de plus sur la meta Ardent.

Vayne que nous avions aperçu la dernière fois dans une forme olympique semble prendre un peu plus de recul. Appréciée en soloQ, il est bien plus rare de la voir jouée aux Worlds. Avec uniquement des statistiques en augmentation, on se rend bien compte de l’impact qu’a la scène professionnelle sur notre choix instinctif de champions à jouer.

Pourtant comme nous le verrons en botlane, ce ne sont pas forcément les champions les plus forts du moment, lorsque vous jouez seul.

[nextpage title=”Top Tier Toplane”]

Clairement réceptive aux Worlds, les meilleurs toplaners bougent peu là où les plus populaires doivent batailler contre des champions taillés pour le jeu en équipe.

TLDR : La toplane bouge peu, et les champions les plus efficaces doivent attendre le 7.21 pour être un peu bousculés. En revanche question popularité, les Worlds font clairement effet ! Attention pourtant à ne pas tomber dans le piège des champions forts en équipes mais bancales en soloQ.

Top Tier Winrate

Kayle

55,9 %
+5,3

54,4%
-0,1

54,3%
+0,1

53,5%
+0,4

53,4%
+0,9

Passons rapidement sur ce Karthus venu s’incruster en toplane. Avec seulement 0,4% de popularité, tenir compte de sa position ne paraît pas très fiable. Nous pourrions évidemment vous parler d’un Karthus efficace à la fois contre les tanks et les assassins qui sévissent en toplane. Après tout, Karthus peut bien mourir comme un Singed, aussi longtemps que lui aussi récupère des kills, il pourra être dangereux en retour. Si Karthus est faible aux ganks, il est vrai que la toplane constitue un endroit plutôt safe. L’action se déroulant depuis plusieurs semaines en botlane. C’était donc la parenthèse expliquant ce Karthus Toptier cette semaine.

Quant au reste, on peut dire que cela ne bouge pas beaucoup plus. Le 7.21 qui arrivera bientôt, devrait remettre les comptes à zéro et il faudra s’attendre à beaucoup de mouvements. A noter quand même, Singed en plus de rester tout en haut du classement, est de plus en plus joué. Il gagne 1 point de popularité, peut-être l’effet de la sortie de son nouveau skin ?

Enfin, si Karthus a une longueur d’avance, nos autres champions de ce tableau sont regroupés dans un mouchoir de poche. Comme nous l’avons expliqué la semaine dernière, ces champions profitent de leurs avantages directs sur les champions populaires du moment. Ils reposent sur un effet de contre que vous devez obtenir à la phase de draft. Sans quoi, vous serez à votre tour rapidement contrés. Par exemple, Talon est excellent contre Heimerdinger et Galio. En revanche son counter le plus direct est Singed !

N’hésitez pas à vous renseigner sur les forces et faiblesses des champions, et surtout à comprendre pourquoi ! Le site Leagueofgraphs remplit très bien ce rôle et c’est l’occasion ou jamais avec l’arrivée de la nouvelle saison et des runes.

Top Tier Popularité

chogath MaokaiGnar

9,5%
-1,5

9,1%
+1,1

8,9%
-1,3

8,2%
+2,8

7,7%
-0,2/+0,7/+0,8

Nous vous parlions un peu plus haut de l’impact de ces Worlds sur le choix des joueurs. Vous avez devant vous l’exemple parfait de ce que nous avons annoncé. Si Riven, Fiora et Darius sont des favoris toute l’année de la toplane, d’autres champions ont rarement autant les faveurs du public. Déjà présent la dernière fois, Yasuo conserve une place dans ce tableau et se permet même une légère hausse.

Cette hausse donc peut s’expliquer de la même manière que pour l’arrivée de trois autres champions dans le classement. Gnar, Cho’Gath ou Maokai ne sont habituellement pas les champions les plus populaires. Ils bénéficient certes d’un taux de victoire correct, mais rien de bien extraordinaire. Pourtant force est de constater qu’ils sont ici les seuls à gagner en popularité !

La raison se situe principalement sur la scène e-sportive avec les Worlds. Ces trois champions, et même quelques fois Yasuo, sont des picks de confiance pour les équipes professionnelles. Ils permettent une stabilité de frontlane couplée à un jungler lui aussi playmaker comme Sejuani ou Jarvan IV. Gnar pêche en revanche lorsqu’il doit assumer seul le rôle de tank.

[nextpage title=”Top Tier Jungle”]

Sejuani et Jarvan IV sont les empereurs de la jungle. Ce dernier réussit même l’exploit de sortir Lee Sin de sa première place ! Mais rien n’est joué car Riot a plus d’un tour dans son sac !

Top Tier Jungle League of Legends

TLDR : Un patch reporté, et les tanks restent encore en première ligne. Sejuani éclipse les autres champions même si elle est talonnée grâce aux Worlds par Jarvan IV et Ezreal. Pour la première fois Lee Sin n’est plus le roi. Cet état ne devrait pas durer car le patch 7.21 fait la part belle aux junglers “entre deux” mais légèrement trop faibles comparés aux tanks. Jouables en soloQ, les champions Toptier de la jungle reflètent comme la toplane, la médiatisation des championnats du monde.

Lire aussi :  Pringles devient partenaire du LEC pour les finales du Summer Split

Top Tier Winrate

warwick

54,9%
+0,9

53,8%
+0,5

53,6%
+1,9

52,5%
+0,4

52,6%
+0,5

La jungle change peu à peu de visage. Sejuani et Rammus restent actuellement en plein dans la vague des tanks en jungle mais d’autres champions moins tankys commencent à arriver. Les changements prévus sur plusieurs objets orientés assassins ou bruisers vont petit à petit trouver leur public. Avec son rework récent, Xin Zhao est revenu dans son meilleur élément, la jungle. Sa capacité à défier des cibles vulnérables est très efficace actuellement. En effet, Xin peut empêcher les carrys d’être sur-protégés par le support ou le jungler. Atout indéniable, vous pouvez rapidement abuser d’une lane et aller prendre la vision dans la jungle ennemie. Sans se mouiller il est possible de dire que cela devrait durer un moment, Riot ayant décidé de buff le sénéchal au prochain patch !

Disparu car beaucoup trop compliqué à build actuellement, Ivern semble bel et bien de retour. Si le rush Encensoir Ardent était impossible sans prendre trop de retard, Ivern reste un jungler support pouvant amener le contrôle manquant à une Sona ou une Janna. Restez toutefois prudent car il expose franchement votre jungle et face à des junglers agressifs comme Ezreal ou Kayn, vous pourriez être dépassé.

Enfin, encore une fois le patch 7.21 est très attendu. Il va permettre de nouvelles stratégies grâce à des champions parfois trop justes pour tenir le choc des tanks. Udyr par exemple va recevoir quelques modifications bien senties sur le héros !

Top Tier Popularité

16,4%
+3,6

16,3%
-2,7

14,2%
+1

13,6%
-0,2

12%
+1,2

Pour la première fois depuis le début de cette série d’article, Lee Sin a été détrôné ! Ce jour, à marquer d’une pierre blanche devrait continuer durant la durée des Worlds. Tout comme pour la toplane, on y retrouve le même cas de figure. Les champions en hausse sont ceux les plus joués en jungle par les équipes professionnelles. Sejuani et Jarvan IV tout d’abord profitent à la fois d’un winrate excellent, mais aussi d’une popularité grandissante ! Contrairement à la toplane, ces deux champions trouvent leur place en équipe comme en soloQ.

Lee Sin en revanche pour revenir un instant sur lui, ne peut pas en dire autant. Avec un winrate de seulement 48%, il lui faudra attendre le 7.21 afin d’être intéressant à jouer. Avec le report des buffs sur le 7.20 on pouvait s’attendre tout comme pour Lee, à une résurgence de certains junglers comme Rengar ou Rek’Sai. Riot ayant décidé de laisser un peu de temps passer avant d’appliquer un patch aussi énorme, seul Graves aurait pu tirer son épingle du jeu. Malheureusement Graves a aussi besoin d’un coup de pouce sur ses objets. Ces derniers ne seront boostés qu’au prochain patch.

Enfin, Ezreal reste dans notre classement, lui qui aurait pu n’être qu’un effet de mode. Grâce à son early très puissant, il peut vous donner l’avantage en un rien de temps. Premier sang, ou première tourelle, Ezreal est devenu le spécialiste d’une jungle agressive et les Worlds sont le tremplin nécessaire à sa démocratisation.

[nextpage title=”Top Tier Midlane”]

La midlane reste peu réceptive aux Worlds. La nature même de cette lane pousse les joueurs à se tourner vers des champions difficiles à exploiter mais efficaces contre les casters les plus communs.

Top Tier Midlane League of Legends

TLDR : Toujours soumise à Malzahar, la midlane voit le retour d’Azir depuis son rework. Contre ces champions populaires forts en duel, mieux vaut prendre des champions gardant ses distances. Aurelion Sol et Zilean par exemple sont actuellement un bon moyen pour bloquer complètement les capacités d’engage d’un Zed, d’une Syndra ou d’un Corki.

Top Tier Winrate

Aurelion Sol

54,7%
+0,8

54,2%
+1,4

53,9%
+3,3

53,4%
+0,1

52,8%
+0,3

La midlane est toujours dominée par Malzahar et son retour flamboyant aux Worlds ne devrait pas lui faire beaucoup d’ombre. Après plusieurs nerfs, peu de chance que Riot y touche, sachant que Malzahar fait parti de la vague de champions à bénéficier d’un ajustement positif pour le 7.21. En face d’un Malzahar, votre meilleure stratégie est de le forcer à utiliser son flash afin d’éviter à son niveau 6 le classique flash + R ravageur.

Habituellement situé sur la botlane, Zilean continue lui aussi de faire parler de lui au mid. A la fois agressif et donnant à votre jungler la possibilité de se mettre en danger, Zilean est un très bon pick une fois habitué à son style de jeu. Très puissant contre les champions sans mobilité, une fois les horloges du temps refermées sur votre adversaire, celui-ci ne pourra plus en repartir.

Aurelion Sol fait un retour phénoménal dans le classement Toptier. Très difficile à jouer, Aurelion possède pourtant une très bonne réputation face à des casters. Pouvant les garder à distance hors de leur portée d’action, Aurelion Sol se révèle un atout efficace contre les Corki, Ryze et Cassiopeia très en vogue sur la scène professionnelle. Profitez donc de leur taux de pick en augmentation pour sortir votre botte secrète, Aurelion Sol. Pensez juste à l’avoir joué un peu avant, vous risqueriez d’être déçus !

Enfin gardez en tête que ces champions ont certes un taux de victoire élevé, mais qu’ils sont très peu populaires pour une simple raison. Ils demandent pas mal d’entraînement ! Si vous vous sentez un peu fébrile, partez sur une valeur sûre comme Twisted Fate, Talon, Annie ou Katarina. Les deux premiers donnent une bonne pression de map, et les seconds assurent une lane forte et respectée pour leur burst.

Top Tier Popularité

15,4%
-1,4

11,2%
-1,1

10,3%
+2,5

10%
+1,1

8,1%
-1,6

Depuis le début de cette analyse, nous avons pu nous rendre compte de l’impact direct des Worlds sur certaines lanes. La midlane répondrait-elle, elle aussi à ce principe ? En voyant ces chiffres cela devient plus compliqué. En effet, seule Syndra, très populaire dans le milieu professionnel, affiche une légère hausse. Son gameplay agressif est très apprécié lorsque votre midlaner a les capacité de repousser les assauts ennemis sans pouvoir vraiment apporter votre soutien avant le mid/late game.

Ce patch permet surtout à Azir d’affirmer son retour depuis son rework. Déjà la fois passée, Azir faisait preuve d’une bonne remontée. Coup de cœur de nombreux joueurs en midlane, Azir est un champion très difficile à jouer mais qui bénéficie des même avantages qu’Aurelion Sol. Grâce à ses soldats, Azir peut contenir les midlaner reposant sur les sorts. Sa faiblesse réside dans son incapacité à réagir en cas de forts contrôles. L’anticipation étant la clé de voûte d’un bon Azir, si vous réagissez trop tard à l’engage ennemie, vous n’aurez pas le temps de vous échapper avec vos soldats. De même Azir aime les cibles uniques et montre vite des signes de fatigue lorsqu’il doit gérer plusieurs champions.

Ahri et Zed, en baisse de popularité, sont sur la sellette. Peu présents aux Worlds, ils répondent aux attentes des joueurs lorsqu’il faut jouer contre des champions agressifs. En revanche ils trouvent vite leurs limites lorsqu’ils se font contrôler par un Malzahar ou un Zilean. Ayant besoin de combos afin de burst en phase de duel, des accrocs de timing laissent des ouvertures pour les contrer.

Enfin Orianna malgré un retour un peu timide aux Worlds, reste largement en avance. Le personnage reposant sur une mécanique de farming intensive jusqu’à obtenir son core build. Bien que compliquée à utiliser en solo, car dépendante de son équipe, Orianna demeure viable avec des alliés à forte capacité d’engage. Un Maokai, une Sejuani ou un Jarvan IV sont des compagnons précieux autour de qui vous devez jouer.

Lire aussi :  Noa devient la première commentatrice titulaire de la LVP
[nextpage title=”Top Tier AD Carry”]

Entre domination et première tourelle, le choix est dur quand vous jouez ADC. Heureusement Riot est là pour vous proposer trois champions à jouer.

Top Tier ADC League of Legends

TLDR : Les chiffres sont en total adéquation avec la dynamique des Worlds. Tristana, Xayah et Twitch sont leurs petits préférés mais demandent une bonne coordination de jeu pour adopter un style correspondant à leurs besoins. Caitlyn et Kalista pourraient surprendre vos ennemis. La première est efficace en soloQ et la seconde trop redoutée chez les pros pour être un jour jouée.

Top Tier Winrate

kogmaw

53,2 %
+0,9

51,2%
-0,6

51%
+0,2/+0,5

50,9%
+0,0

50,5%
+1,4

Lane la plus importante dans la meta actuelle, la botlane est très sujette à la compétition professionnelle. Pour commencer il suffit de regarder le winrate des meilleurs ADC. Ils évoluent très peu. Si ce n’est le retour timide de Miss Fortune, les autres champions restent très stables. Cette stabilité est le résultat de la balance entre les champions populaires et leur capacité à rester efficace même en soloQ. Quand on s’intéresse à ce premier tableau, on voit rapidement que ces champions sont tous axés ou presque vers l’agression. Le but étant de gagner sa lane vous avez deux méthodes pour y parvenir. Faire couler le plus de sang possible pour ensuite être soutenu par votre support, reste la méthode la plus efficace. Cependant c’est rarement celle choisie par les équipes professionnelles. Ces dernières savent pertinemment que leur ADC sera le joker, il faut donc le protéger lui et son support.

Pour y parvenir vous devez prendre la première tourelle et étouffer l’équipe ennemie en effectuant un swap de lane. C’est la raison pour laquelle Tristana est tant revenue. Seulement vous l’aurez compris, cette méthode fonctionne en cas de bonne coordination avec votre support, mais aussi avec le toplaner voire le jungler qui vous aidera à prendre la tourelle. Un Ezreal étant très bien adapté ici.

En réalité en préférant la première méthode, vous optez pour la solution la plus simple et efficace. Draven et Twitch font un très bon travail ainsi. En partant pour un Kog’Maw ou une Jinx, vous devez baisser votre pantalon jusqu’à ce que la première tour tombe. Ensuite vous pourrez déployer votre potentiel, surtout avec l’Encensoir.

Cette difficulté à bien analyser votre stratégie de départ et de ne pas forcément jouer le rôle tel qu’on a l’habitude de le voir est primordiale. C’est pourquoi Vayne s’en tire aussi bien actuellement. En plus d’être taillée pour affronter les tanks, lorsque vous jouez Vayne, vous n’avez pas le choix. Votre stratégie est de farmer et il y a très peu de chances que vous puissiez prendre la première tourelle.

Top Tier Popularité

Caitlyn

31,6%
+5

23,5%
+2

22,5%
-1,6

20,9%
+6,3

14,9%
-3

Nous venons de le voir, la stratégie à adopter en botlane peut être radicalement opposée à votre style de jeu. Les champions les plus populaires n’ont pourtant pas les meilleurs taux de victoire des ADC. S’ils restent très corrects, c’est parce que Tristana et Xayah restent quand même très fortes actuellement.

Écartons-nous un peu de l’aspect stratégique du jeu pour comprendre comment de tels écarts de popularité sont possibles. Si vous avez déjà lu notre analyse d’autres lanes sur ce patch, vous voyez très bien où cela nous mène. Premièrement, Vayne accuse une légère baisse alors que son winrate augmente. Difficilement compréhensible, Caitlyn subit le même sort alors que son dernier buff en a fait une machine !

La raison est très simple, vous ne verrez pas ces ADC aux Worlds car ils ne rentrent pas dans le moule de la meta. Peu populaire auprès des équipes, ce désintérêt se retrouve auprès des joueurs. A l’inverse est c’est très notable ici, Tristana, Xayah et Twitch sont les ADC les plus joués car ils répondent aux besoins stratégiques des professionnels. Il n’y a donc rien d’étonnant à voir ces trois champions obtenir un regain de popularité alors même qu’ils l’étaient déjà énormément. Si Kalista réussissait à faire quelques parties aux Worlds (bannie dans 100 % des parties), aucun doute, vous pouvez être sûr qu’elle serait première de cette liste. Le champion est en effet un très bon contre à la meta Encensoir ardent, pouvant engager son support et surtout temporiser ses attaques le temps que les boucliers tombent.

[nextpage title=”Top Tier Support”]

Après plusieurs semaines de domination, les supports à Encensoir ardent comptent bien continuer jusqu’au bout. Dans l’attente d’un jeu plus agressif, seuls Taric et Rakan peuvent proposer des alternatives décentes.

Top Tier Support League of Legends

TLDR : Les supports Encensoir ardent sont encore et toujours les supports les plus efficaces. Ils sont lourdement secondés par leur utilisation durant les Worlds. Tresh lui-même est mis de côté, ce qui se ressent immédiatement. Rakan et Taric restent efficaces si vous n’avez vraiment pas envie de baisser votre pantalon et jouer très passivement. A vous de voir.

Top Tier Winrate

Lulu

54,6%
+0,7

54,3%
+0,1

53,3%
-0,2

52%
-0,3

50,6%
-0,1

Si la dernière fois l’avenir de Janna laissait à désirer, force est de reconnaître que Janna et ses deux acolytes restent beaucoup trop puissants et sont les picks à favoriser. Rejoins cette fois-ci par Lulu, les supports à shields sont en position de force pour un patch de plus. Efficace dans 99% des situations, le rush Encensoir ardent n’en finit plus d’exaspérer les joueurs. L’attitude de l’autruche défendue par Riot énerve encore plus mais il serait trop facile de tomber dans le piège tendu par les développeurs du jeu le plus joué au monde. Leur temps est certainement compté et les supports Ardent devront encaisser une meta beaucoup plus agressive. Sans item pour se défendre, le rush Encensoir ne sera plus possible.

Dernier bastion à défendre les couleurs d’un style de support, Taric garde la tête haute. Régulièrement joué aux Worlds il a prouvé sa capacité à contenir un Encensoir ardent notamment face à un Twitch ou une Xayah surpuissants dans des endroits clos. Avec un ultime bien timé, vous pouvez laisser le temps à vos tanks de se positionner sans qu’ils fondent comme neige au soleil !

Sur la 20aine de supports disponibles dans LoL (en comptant des mages comme Brand ou Vel’Koz) il faut bien comprendre que seuls 7 ont un winrate supérieur ou égal à 50% ! Quand on voit que 5 d’entre eux sont des supports profitant de l’Encensoir, on peut se dire qu’il est grand temps que les choses changent !

Top Tier Popularité

Rakan Nami

23,2%
+2,3

21,9%
+2,5

19,4%
-4,7

16,9%
+1,9/+2,9

12,8%
-1,2

Avec le début de ces Worlds, la popularité des champions en a déjà pris un coup. Désormais le clou est enfoncé avec la chute à la troisième place d’un Tresh déjà affaibli dans la meta. Boudé par les joueurs pro, Tresh cède pathétiquement la place à Janna et Lulu. Nous l’avons vu juste avant, en plus d’être simple à jouer, ces supports sont très/trop forts. Pas étonnant qu’en plus d’être plébiscités par le milieu pro, ils le soient tout autant par les joueurs amateurs !

Bénéficiaire direct de son utilisation aux Worlds, Rakan est le seul support à tenir et à être autant joué. Agréable et playmaker, Rakan est pourtant un choix assez cornélien. Certes il possède des capacités d’engage folles mais il doit avoir confiance en son ADC.

En plus d’être peu tanky, et de foncer dans la mêlée, Rakan doit régulièrement l’abandonner pour se joindre au jungler. A votre ADC de se débrouiller seul ensuite ! Si vous vous intéressez aux Worlds, vous comprenez cependant bien vite l’intérêt d’avoir un Rakan dans des compositions avec des engages lourdes mais lentes ! L’un des meilleurs combo du moment reposant sur Rakan/Galio, vous auriez tout intérêt à en profiter si Janna a été bannie.

En savoir plus sur l'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.