League Of Legends
[nextpage title= »Preview & Score Final »]

Après Samsung Galaxy et SKT, le quart de finale suivant opposera Royal Never Give Up à Fnatic qui a déjà un record dans ces mondiaux. Après l’élimination avec les honneurs de Misfits, Fnatic est le dernier représentant européen de ces Worlds 2017.

worlds 2017

La régularité face à la l’orgueil

Après s’être qualifiés deuxièmes du Groupe B, les joueurs de Fnatic, après leur époustouflante remontée vont affronter le seed 2 chinois. Impressionnant par leur régularité, RNG tiennent une forme magistrale devant leur public. Ce quart de finale revêt un goût de déjà vu. Ces deux équipes, bien que les joueurs aient changé, ce sont affrontées l’année dernière en demi-finale des IEM Katowice, mais surtout lors de la demi-finale des Worlds 2013, RNG s’appelait alors Star Horn Royal Club.

Les deux seuls rescapés de cette rencontre sont S0az et Uzi. Le joueur français semblait d’ailleurs satisfait du tirage, enthousiaste à l’idée d’affronter à nouveau Uzi. L’ADC des RNG est actuellement considéré comme un des meilleurs joueurs du tournoi.

Le match se jouera essentiellement sur deux lanes. Pour RNG, il s’agira de mettre le plus de golds possible sur leur midlaner Xiaohu. Côté Fnatic, le changement de stratégie opéré en semaine 2 en apportant davantage d’aide à leur toplane, s’est avéré payant. Mais c’est sans doute sur la botlane que le spectacle se fera. Rekkles aura à coeur de défier le géant Uzi.

Pour résumer les européens, le pire ennemi de Fnatic, c’est Fnatic. Les derniers représentants de l’Europe savent que le mental est un élément qui peut faire basculer leurs performances dans un sens comme dans l’autre.

Nul doute que le spectacle sera au rendez-vous pendant au moins 3 games. Soyez devant vos écrans à 10h demain 21 octobre.

Royal Never Give up31FnaticFnatic

League of Legends Worlds 2017
[nextpage title= »Game 1″]

Comme nous l’avons dit en preview, Fnatic est assez dépendante de son mental. Une victoire dès cette première manche les mettrait dans de très bonnes conditions pour la suite.

FnaticDVRoyal Never Give Up
TrundlegragasTaliyahSivirJannaPickschogathSejuaniRyzeTristanaSoraka
LuluGalioCaitlynshenLe BlancBansKalistaxayahJarvan_IVCassiopeiaGnar

RNG ouvre la marque

Fnatic a bien l’intention de ne pas subir la partie. Broxah est entreprenant dès le début de la partie. Après un premier gank raté midlane, celui botlane est un succès et offre le premier sang à Rekkles. Le joueur suédois récupère un deuxième kill avec le décalage de Broxah et Caps alors que S0az est tombé toplane sur un gank de Mlxg.

Mais RNG répond bien et sur une tp de S0az non rentabilisée, Chogath détruit la T1 toplane.

A 20 minutes de jeu, Fnatic dispose d’une très légère avance grâce à leurs kills d’avance et aussi une tourelle. RNG parvient à équilibrer cet écart avec un farm supérieur.

Un choix se distingue entre les deux équipes. Fnatic n’étant pas intéressée par les dragon, elle préfère les laisser et récupère la vision autour du Nashor. Alors que Fnatic avait récupéré des kills sans pouvoir les convertir, RNG en catchant Rekkles parviennent à s’ouvrir le Nashor.

Malgré 5K de retard pour Fnatic, les européens grâce à leur excellent depush se maintiennent dans la partie. Très bon fight d’RNG à la demie-heure de jeu et c’est pour eux le deuxième Nashor de la partie. La dernière T2 européenne tombe instantanément. Il faut maintenir passer les tourelles inhibiteurs pour les joueurs chinois. L’inhibiteur mid et top sont alors récupérés.

Un dernier forcing botlane permet à RNG de faire tomber la botlane, mais Fnatic ne souhaite pas lâcher cette première partie aussi facilement. 2 minutes plus tard, le push final permettra de remporter cette première manche.

[nextpage title= »Game 2″]

Après une première défaite, Fnatic se doit de réagir si elle ne veut pas être sous pression dès la manche 3. RNG semble tout de même légèrement supérieure.

FnaticDVRoyal Never Give Up
chogathSejuaniTaliyahVayneJannaPicksMaokaiJarvan_IVSyndraTristanaSoraka
LuluGalioCaitlynshenLe BlancBansKalistaxayahKarmaCassiopeiaOrianna

RNG confirme

Rekkles veut porter son équipe sur ce match. C’est très clairement annoncé avec son pick Vayne. Côté RNG, les chinois semblent sûrs de leur fait et réitère une composition similaire.

Tout comme la première manche, Broxah offre le first blood à Rekkles sur son deuxième gank. En revanche, la pression mise par une Tristana sur la tourelle donnera le first brick aux chinois ainsi que le dragon des montagnes.

Caps parvient à faire une défense héroïque de la toplane en 1V4 et réussit même à prendre un kill. Cette défense à permis à la botlane Fnatic de prendre la T1 bot et de gratter la T2.

Fnatic à l’initiative d’un mouvement agressif tue la botlane chinoise et s’ouvre la dernière T1 qui se dressait devant eux. Tout comme la première manche, les deux équipes sont au coude à coude.

Premier dragon que Fnatic récupère sur ce BO, un dragon infernal. Cela confirme l’hypothèse selon laquelle océans et nuages ne les intéressent pas.

Grâce à un meilleur contrôle de la vision et un excellent dps, Fnatic sécurise le premier Nashor de cette partie et passe à 4K golds d’avance. Avec ce buff, Fnatic réalise de très bonnes rotations et font tomber T2 bot, mid et top. Un deuxième dragon infernal arrive et les joueurs européens décident de jouer autour et le tue sans aucune contestation possible de la part de RNG.

Deuxième Nashor engagé par Fnatic mais Mlxg le steal et l’offre à son équipe. C’est maintenant l’équipe européenne qui se retrouve en position défensive. Mais le dragon ancestral sera leur. Malgré la perte du Nashor, Fnatic ne concèdent qu’une T2 sur la midlane. RNG ne sont pas aussi dominant qu’en première manche.

40 minutes de jeu et les deux équipes ne parviennent pas à se départager. Nous n’avons même pas encore eu un véritable teamfight. Sans vrai teamfight, RNG parvient à tuer un troisième Nashor. Fnatic tente tant bien que de se défendre, mais les européens s’écroulent et concèdent cette deuxième manche.

[nextpage title= »Game 3″]

Dernière chance pour Fnatic afin de garder espoir dans ces Worlds 2017. RNG dispose désormais de 3 maps de match.

FnaticVDRoyal Never Give Up
GnarSejuaniMalzaharTristanaKarmaPickschogathJarvan_IVGaliokogmawMorgana
LuluCaitlynJannaRakanOriannaBansKalistaxayahTaricCassiopeiaTaliyah

Fnatic ne se rend pas

La phase de draft, cette fois différente des deux premiers matchs, ouvre de nouvelles opportunités. En laissant le combo JarvanGalio, leurs opposants, Fnatic prend de grands risques. Leur phase de lane étant cependant meilleure, les européens annihilent toute tentative de gank de Mlxg.

Dans une early trés offensive, le first blood survient sur Rekkles, à la 8ème minute de jeu. Alors que les européens tentent un assaut risqué sur la midlane, Uzi sécurise la première tourelle botlane. Fnatic parvient à détruire la tourelle de la voie du milieu, au prix de la vie de Caps. KogMaw atteint un premier niveau de monstruosité avec sa Lame de Guinsoo. Ming, avec Morgana, est le premier à achever l’Encensoir Ardent.

Broxah sécurise un Dragon Infernal, tandis que Jarvan jettera son dévolu sur le Hérault de la Faille. Après un bon pick sur la botlane sur ChoGath, Fnatic infligera de lourds dégâts sur la tourelle intérieure. Une seconde attaque la verra finalement tomber. De son côté, à la 17ème minute, Uzi possède déjà deux items.

Profitant du Rift Herald, RNG détruit également la T2 de la voie du bas. A la 20ème minute, les joueurs chinois possèdent 2 kills d’avance et 2300 golds d’avance. Les favoris sécurisent immédiatement un Dragon de la Montagne. Après une très bonne session de sOAZ, Fnatic sécurise la T2 toplane. Cependant, le KogMaw intraitable récupèra un kill sur chaque solo laner. Se tournant vers le Baron, RNG achève le Nashor sans que les européens ne réagissent. 25ème minute, la partie semble déjà terminée.

La minute suivante, l’équipe chinoise sécurise un Dragon Infernal. Fnatic trade une tourelle d’inhibiteur mid pour celle de la toplane de leurs adversaires. Malheureusement, une parfaite engage de RNG avec le baron encore actif leur offre deux kills de la botlane. Perdant l’inhibiteur et une tourelle de Nexus, sOAZ trade sa vie contre celle de Uzi. Fnatic respire difficilement.

Après un très bon teamfight ne laissant que Caps vivant, RNG ne parvient pas à enchaîner sur le Baron. A la 35ème minute, c’est toutefois Broxah qui sécurise le Nashor ! Le trade est de 1 pour 1, chaque équipe perd son toplaner. Les européens enchaînent sur un Dragon des Nuages. A la 39ème minute, sur de très bons enchaînements, Fnatic renverse un teamfight qui semblait perdu et interrompt KogMaw ! Deux inhibiteurs et une tourelle de Nexus suivront. Les deux équipes retournent à égalité. Rekkles fait à présent des dégâts colossaux, et Uzi a opté pour un Présage de Randuin.

A la 42ème minute, Caps et sOAZ sécurisent le Dragon Ancestral, seuls. RNG ne répond pas par le Nashor, et recule. Par la suite, la seed 3 européenne achève un Baron incontestable. Les trois inhibiteurs chinois se font détruire. Après un reset, Fnatic se jette dans la base ennemie pour terminer la partie avec les restes du buff violet. Les européens perdent le teamfight, et seul Broxah survit. Heureusement pour eux, aucune conséquence directe ne provient de cet échec. Après un fight de plusieurs minutes avec une seule victime, la denrière tourelle chinoise s’effondre. Se jetant sur un dernier Nashor, Broxah perd une nouvelle fois son duel de smite. Fnatic répond par un second Dragon Ancestral. Un bon pick sur Mlxg, et enfin, à la 55ème minute, les challengers détruisent le Nexus dans leurs derniers souffles de vie.

Fnatic, remontant 1-2, gagne cette partie qui semblait perdue. Les européens restent en course dans ces quarts de finale de folie.

[nextpage title= »Game 4″]

Fnatic après une victoire après une heure de jeu doit avoir ses batteries rechargées. RNG encore souriante ne devrait pas tomber dans l’excès de confiance.

FnaticDVRoyal Never Give Up
GnarSejuaniGalioVarusTaricPicksshenJarvan_IVCorkiTwitchSoraka
LuluJannaCaitlynTaliyahRakanBansKalistaxayahTristanaVaynekogmaw

Fnatic s’arrête là

Même si le premier gank est à l’initiative de RNG, c’est Fnatic qui récupère le premier sang sur Shen. Il s’en est fallu de très peu pour que Jarvan ne le suive.

Fnatic a décidé de jouer manière très agressive et dive à 5 à 5 minutes de jeu et récupère 2 nouveaux kills. Caps ruine complètement sur la midlane en offrant un solo kill à Xiaohu qui n’en demandait pas tant.

L’équipe européenne décide d’investir beaucoup de ressources mais cela est payant. Ils récupèrent la première tourelle sur la toplane. Sur la botlane un premier affrontement en 5v5, mais en plusieurs temps, a lieu. La victoire est pour RNG mais de peu.

Un fight midlane ouvre la T1 à l’avantage de Fnatic. A nouveau Mlxg tombe. Depuis la fin de la manche 3, le jungle RNG semble à la peine.

Pendant près de 15 minutes, Fnatic a tenté d’initier un Nashor mais en vain. RNG parvient toujours à poser une ward ou à sentir les joueurs européens entrer de le tenter.

35ème minute de jeu et Fnatic parvient à enfin remporter ce Nashor tant convoité. Dans l’histoire ils perdront Caps et le dragon ancestral.

Sur un dernier teamfight, RNG parvient à réaliser un 4 pour 0 terminent donc cette partie enterrant ainsi les espoirs de Fnatic.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -