League Of Legends

Aujourd’hui le coeur des fans de League of Legends était acquis à la cause des PSG Talon, qui malgré ses trois remplaçants, a battu LGD et Rainbow7 lors du Play-In des Worlds 2020 !

psg talon

Le début des Worlds de League of Legends est toujours une expérience hors du commun. La hype de voir les meilleures équipes du monde laisse bien vite la place à l’effarement le plus total devant les plays des équipes stressées à souhait. Cette première journée de Play-In n’a pas fait exception à la règle.

PSG Talon humilie LGD

C’est probablement ce qu’on retiendra de cette journée : l’équipe du PSG Talon, amputée de trois de ses joueurs titulaires pour cause de visas et de quarantaine, a battu LGD Gaming, quatrième seed de la LPL.

Les souvenirs douloureux de 2015 ont vite refait surface, et la question se pose de la forme de l’équipe chinoise, mise à mal par une composition tricotée à la dernière minute (et qui fait jouer un coach au poste d’ADC de surcroît).

Déjà contre les Rainbow7, l’équipe menée par le taïwanais Chen « Uniboy » Chang-Chu avait prouvé qu’elle était au niveau. Un duo mid-jungle de compétition, signée Hsiao « Kongyue » Jen-Tso avec son Ekko Mejai et Sett en midlane.

INTZ met le Brésil en difficulté

Que ce soit sur CS:GO ou League of Legends, les fans brésilien·nes ont toujours prouvé leur ferveur – qui frise parfois le fanatisme – pour les équipes qui les représentent à l’international.

La CBLOL ouvrait d’ailleurs les hostilités ce matin face aux MAD Lions. Ce premier match a bien failli tourner à leur avantage, les deux équipes enchaînant les erreurs. Un Urgot qui vise les dégâts, des MAD qui ne respectent pas le potentiel d’engage et de crowd control d’INTZ, un Shad0w qui a dû combler le manque d’engage de son équipe en créant des occasions avec sa Evelynn ; du spectacle un peu brouillon qui tournera malgré tout à l’avantage de l’équipe européenne.

On mettra sur le coup du stress le missplay de Rodrigo « Tay » Panisa, qui aurait pu signer le premier sang en réactivant son ultime mais qui a préféré se téléporter dans le feu de l’action.

Contre Legacy, l’équipe australienne, on ne va pas se le cacher, c’était un joyeux bordel. A croire que les deux rosters se sont trop inspirés des BO d’Invictus Gaming. Le buff du dragon des montagnes ne suffira pas à diminuer l’écart de gold avec les Legacy et INTZ terminera sa journée sur deux défaites.

L’Europe finit la journée sur une égalité

C’était le match tant attendu : la confrontation EU versus NA, David contre Goliath, MAD contre Team Liquid. Les Liquid privés du Main Event par TSM en Loser Bracket des playoffs des LCS devaient prouver qu’ils n’avaient rien à envier à l’une des meilleures équipes de la saison régulière du LEC.

L’équipe qui dispose de deux champions du monde – Impact et CoreJJ – l’a prouvé en début d’après midi. On retiendra de ce BO1 un Impact irréprochable sur son Mordekaiser et un Tactical impérial sur Twitch, bien aidé par les engages de CoreJJ sur Rakan. C’était la première game des Worlds pour le jeune ADC, qui avait définitivement pris la place de Doublelift suite à son départ pour TSM. Le joueur sera à surveiller pour le rester des Worlds !

Dès demain, SuperMassive, V3 Esports et Unicorns Of Love joueront leur premier match de Play-In. Les licornes sont annoncées comme celles qui parviendront à atteindre la deuxième place de leur groupe, mais c’est sans compter les retours de flammes du PSG Talon et de LGD s’ils se sont remis de leur claque.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -