League Of Legends

Triste jour pour l’eSport, et particulièrement pour League of Legends. En effet Mercredi soir, le support des Fnatic Bora « YellOwStaR » Kim annonce sur ses réseaux sociaux sa retraite compétitive de League of Legends.

cvj17jmw8acduwsFnatic toujours très respectueuse pour ses joueurs sur le départ

Une carrière exceptionnelle

YellOwStaR a commencé l’eSport jeune, sur Warcraft III. Plusieurs années et quelques LANs plus tard, Bora se met à League of Legends dès sa sortie. Il jouera la finale des Worlds de la saison 1, comme ADC sous la bannière de la Team *aAa* et contre les Fnatic d’xPeke, ce qui fut le début d’une grande carrière esportive. Il joua chez Millenium, SK Gaming, Team SoloMid, mais son histoire s’est surtout écrite chez Fnatic.

C’est dans une line-up Fnatic composée de sOAZ, Cyanide et xPeke que YellOwStaR passe au poste de support pour laisser sa place d’ADC à Rekkles, petit prodige du clic droit à l’époque. Cette équipe, devenue emblématique, participa au World Championship 2014, mais leur performance ne leur permit pas de passer une phase de groupe relevée (dans leur poule se trouvaient les favoris coréens Samsung Blue, ainsi que les chinois de OMG et les américains de LMQ). Ce fut un désastre dans le roster et dans toute l’Europe, car tous les coéquipiers de YellOwStaR quittèrent le navire noir et orange : sOAZ et xPeke fondèrent Origen, Rekkles partit chez Elements le temps d’un split tandis que Cyanide se retirait du monde compétitif.

fnatic_summerYellOwStaR portant le trophée du 18-0

YellOwStaR fit le pari de se relancer dans l’aventure avec Fnatic, en reformant une line-up avec quatre « rookies » : son concitoyen Steeelback, les deux coréens Huni et Reignover et le néerlandais Febiven. Ce roster a totalement relancé Fnatic dans League of Legends, alors que tout le monde voyait l’équipe sombrer dès le début du Spring Split de la saison 5. Ils gagnèrent le Spring Split, puis le Summer Split avec le renfort de Rekkles, en infligeant un 18-0 aux autres équipes européennes lors de la saison régulière. Fnatic réalisa une grosse performance aux Worlds 2015, en arrivant en demi finale et en inquiétant plus d’un chinois sur leur passage. Suite à leur défaite face aux coréens de KOO Tigers, YellOwStaR s’envole en direction de Etats Unis.

Après un split moyen chez TSM, il revient chez Fnatic, et est acceuilli comme le rédempteur ; mais son arrivée ne changea pas grand chose à la lente agonie de Fnatic et ils ne se qualifièrent pas aux Worlds, une grande première pour YellOwStar qui était jusqu’à lors le seul joueur avec Dyrus -qui a pris sa retraite l’année dernière- à avoir joué les Worlds de toutes les saisons.

YellowstarUn palmarès qui sera difficilement égalable

Un futur dans l’eSport ?

L’annonce de sa retraite a provoqué énormément de réactions sur les réseaux sociaux, tant chez les fans que chez les acteurs de l’eSport. Deilor (head coach de Fnatic la saison dernière) lui a notamment fait part de son émotion. En effet, beaucoup de joueurs et d’acteurs de l’eSport le décrivaient comme un capitaine, un leader (il n’y a qu’à regarder sa prouesse chez Fnatic en saison 5 et la qualité de son shotcall). D’autres le voyaient comme un grand ami, Deilor par exemple. Enfin Rekkles, le décrit comme un frère ; ils étaient effectivement très proches, dans la vie comme en botlane, où leur lien fort se ressentait au travers d’une synergie rare.

Maintenant se pose la question de l’avenir : l’avenir de Fnatic, qui a montré des difficultés à faire fonctionner la machine sans « Papa YellOwStaR » à bord, mais aussi l’avenir de Bora. Pas mal de rumeurs ont fuité sur les réseaux sociaux, notamment quelques jours avant l’annonce de l’ancien support des Fnatic – Cnd, caster chez O’Gaming, a confirmé sur Twitter que YellOwStaR serait coach pour la future line-up du PSG Esport. Le tweet fut rapidement supprimé, mais pas assez vite pour ne pas susciter l’excitation du réseau à l’oiseau bleu.

De plus, dans sa déclaration sur Facebook, YellOwStaR conclut en disant « That’s it, esports. […] Looking forward to our next journey together, my friend. », ce qui laisse entendre qu’il n’en a pas fini avec l’eSport. Cela renforce, sans confirmer, les rumeurs qui circulent sur Internet quant à son avenir de coach.

Fnatic et son sens de la communication toujours juste

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -