Un médicament contre l’addiction aux loot box en phase de test !

On vous en parlait cet été, les loot box comprennent un gros risque d’addiction. Depuis, les gouvernements de plusieurs pays se sont inquiétés de ce risque et réfléchissent encore à des méthodes de prévention. Un groupe de chercheurs finlandais pourrait avoir trouvé un traitement à cette addiction.

loot box

Un produit déjà existant

Ce groupe de chercheurs n’est pas le premier à s’intéresser à la question. En effet, il y a quelques années avait été testé un comprimé censé lutter contre l’addiction aux jeux de hasard (ce que sont les loot box). Ils avaient alors remarqué que lors de ces jeux, il se produisait une réaction dans le cerveau proche de celle liée à la prise d’opiacés (morphine, opium, héroïne). Ils avaient donc tenté de tester la molécule utilisée contre les overdoses d’opiacés, la naloxone, dans le cadre des jeux de hasard. Les résultats furent bons, cependant un problème persistait, le temps d’action. En effet, il fallait une heure entre la prise et l’action du médicament, ce qui était considéré comme beaucoup trop long.

Le spray nasal plus rapide ?

L’idée de ce groupe de chercheurs finlandais a été de trouver un moyen d’absorption de la naxolone plus rapide. Ils ont donc utilisé celle-ci en spray nasal. En effet, le nez est une zone particulièrement vascularisée, ce qui augmente la vitesse d’action de la naloxone. Ainsi, le groupe espère un effet quasi immédiat du traitement contre l’addiction aux loot box.

Afin de vérifier leurs dires, un test va être réalisé sur une durée de trois mois. Ce test se fera avec un groupe sous naloxone et un groupe sous placebo. La comparaison des résultats des deux groupes permettra de déterminer s’il y a effet ou non du médicament. Les résultats définitifs de cette enquête sont attendus dans environ un an et demi.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur eSport sur League of Legends, PUBG et Fortnite

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.