League Of Legends

    Quand on joue à League of Legends, MadLife est probablement un des noms de joueurs pros qui s’entend le plus à travers la communauté. Et ça paraît normal ! En plus d’avoir révolutionné le rôle de support et d’avoir un talent excessivement divin, MadLife est un des premiers joueurs coréens avoir fait son apparition sur le jeu et a toujours y jouer aujourd’hui, soit bientôt 4 ans de carrière pro (ce qui est déjà énorme sur LoL). Mais comment un joueur si légendaire n’a pas pu effectuer de résultats internationaux depuis 2013 ? S’il est si fort pourquoi n’a t-il pas gagné un World ? Tant de questions auxquelles je vais tenter de répondre.

Madlife

Nom : Hong Ming-Gi

Pseudo :

– CJ MadLife ( Compte Professionnel)

– CJ Entus 민기(Compte Personnel)

Equipes :

– MiG Frost (Octobre 2011 – Juin 2012)

– Azubu Frost (Juin 2012 – Février 2013)

– CJ Entus Frost (Février 2013 – Décembre 2014)

– CJ Entus (Décembre 2014 – Aujourd’hui)

 

Champions signatures:

alistar blitzcrank braum thresh

Le long parcours jusqu’au Panthéon :

MadLife

    MadLife a fait partie de la première équipe coréenne légendaire, Frost. Si sous MiG Frost il commence à jouer comme ADC, c’est en Support qu’il montre toute l’étendue de son talent notamment avec son Blitzcrank et son Alistar avec lesquels il invente une toute nouvelle façon de jouer ce rôle sous les conseils de Locodoco (son ADC à ce moment), laquelle est devenu le standard du jeu Support aujourd’hui.

En effet en plus d’avoir un skill de Midlaner sur un rôle bien plus mineur à ce moment, il apporte un bonus non négligeable au Support, la nécessité d’avoir une vision de jeu extraordinaire  pour donner des indications à son équipe, poser ses wards bien plus intelligemment ou même effectuer de divins blind grabs avec son Blitzcrank offrant régulièrement la victoire à son équipe.

Son Equipe Frost terminera en finale sur leur 4 premiers tournois comprenant les deux premières saisons des OGN dont le Summer qu’ils gagneront et les Worlds de la Saison 2, seule Worlds que MadLife a atteint mais qu’il a perdu face à Taipei Assassin.

Mais l’exploit ne s’arrête pas là, durant les 7 tournois suivants, l’équipe parviendra toujours au minimum en Demi-Finale, affichant un record assez impressionnant mais également une malédiction d’éternel deuxième.

Les années 2012-2013 sont les années créatrices du mythe de la team Frost (sous MiG, Azubu et CJ), largement créé par MadLife qui au fil du temps perdra nombre de ces coéquipiers de ces années, pour ne garder que Shy encore aujourd’hui.

Durant les années de déclin de Frost (fin 2013-2015), MadLife fut le seul joueur de son équipe à garder l’équipe vers le haut, effectuant un véritable travail de support carry. Mais malgré ses efforts l’équipe tombera en désuétude et n’arrivera parfois pas en Quart de finale dans l’année 2014.

L’année 2015 fut un regain de confiance pour CJ Entus (les équipes Frost et Blaze ayant étés réunis) qui parviennent à refaire de bons résultats dans leur ligue mais la montée de KT, la solidité de KOO Tigers et la divinité de SKT en Summer leur interdira la qualification aux Worlds, échouant une nouvelle fois.

Quant à l’année 2016, elle commence fort mal pour les compagnons de MadLife, si le joueur après 4 ans de carrière paraît toujours aussi fort (malgré une baisse de niveau depuis son apogée de 2013), il est le seul joueur de son équipe à montrer un bon niveau ,mais face à la compétitivité de la Corée en 2016, il paraît très peu probable que cette année verra le retour de MadLife sur le devant de la scène.

MadLife : Homme, Dieu et Machine à la fois

MadLife

Comme je l’ai dit précédemment, MadLife s’est fait connaître par sa façon de jouer support, mixte de plusieurs styles de différents supports de cette période (tel que GoSu Pepper), accompagné d’un skill égal à celui d’un Mid laner.

Le Roam du support était très jeune à l’époque de MadLife mais c’est lui qui révolutionna son utilisation. Au départ le but était de laisser complètement à l’abandon l’ADC. MadLife lui mixa une phase de laning écrasante et une phase de roaming pour appuyer les autres lanes qui assuraient un snowball certains.

MadLife en fin de Saison 2 apporta également ce qui allait être la métagame du support de la Saison 3, en sortant des picks de champion AP tel que Lux en Support.

En plus d’être un créateur, MadLife possédait une vision de jeu impressionnante notamment grâce à un warding important et intelligent posé de sa part. On dit de lui qu’il a retenu tous les cooldowns des sorts du jeu, ce qui permettait à son équipe de souvent lancer des fights quelques secondes avant le retour d’un ulti important des ennemis.

Mais la façon concrète de repérer sa vision de jeu, c’est de voir la façon dont il lance ses skillshots, beaucoup connaissent son Thresh et les fameux « Madlife », mais déjà son Alistar et son Blitzcrank représentaient cette capacité à prévoir exactement où était l’ennemi, ce qu’il allait faire et le bon moment d’engager.

Car sa réputation de génie est avant tout venu avec son Blitzcrank avec lesquels ils enchaînaient les grabs à l’aveugle sans aucune vision, prévoyant seulement où se trouvait l’ennemi. Une phrase illustre parfaitement ces plays et sa réputation sur son Thresh ou son Blitzcrank : « Le Talent c’est toucher tout ce que l’on peut voir, le génie c’est toucher tout ce que l’on ne voit pas ».

 

Mais ce qui le différencie de beaucoup des grands supports tels que Mata, GoSu Pepper, PoohManDu ou YellowStar, c’est que MadLife n’a jamais eu un ADC qui fut considéré comme le meilleur de sa région (je parle hors-All Star). Il a amené à toute l’ampleur que prend un support aujourd’huie et une forme de carry dans un rôle qui n’en est pourtant pas un.

Et même si lors d’Azubu Frost, il possédait deux solo laners légendaires, on ne peut pas dire qu’il eut une team depuis qui fut égale en terme de talent collectif et pourtant il s’agit du plus grand support de tout les temps au côté de Mata.

Conclusion

MadLife

MadLife fait parti de ce type de joueur qui n’a jamais atteint le summum de sa carrière, la victoire des Worlds. Mais pourtant ce qui le rend si légendaire, ce n’est pas tant ses résultats, ce sont toutes les innovations qu’il a apporté à son rôle et qui ont  permis à beaucoup de support après lui d’atteindre le toit du monde comme Mata et bien d’autre.

Il a eu sa période phare dans laquelle il a presque réussi à gagner les Worlds mais malheureusement après cette période, sa carrière est devenu un questionnement perpétuel, « si MadLife avait eu Imp comme ADC ? », « Si il serait allé dans une autre team comme SKT ? ». On peut refaire sa carrière et imaginer tout les scénarios dans lesquels il serait devenu champion mais une chose est sûr, il reste et restera le Dieu des Supports.

Palmarès :

1er – OnGameNet LoL Invitational (2012)

2ème – Azubu The Champion Spring 2012

1er – Azubu The Champion Summer 2012

2ème – Season 2 World Championship (2012)

3-4ème – IEM Season VIII Global Challenge Katowice (2013)

2ème – OLYMPUS Champion Winter 2012-2013

4ème – OGN Club Master (2013)

2ème – IEM Season VIII World Championship (2013)

1er – Botlane Skill Competition – All-Star 2013 Shanghai

1er – All-Star 2013 Shanghai

4ème – OLYMPUS Champion Spring 2013

4ème – OLYMPUS Champion Summer 2013

3ème – Season 3 Korea Regional Final

8ème – 2013 WCG Korea Qualifier (2013)

2ème – IEM Season VIII Singapore (2013)

5-8ème – PANDORA.TV Champions Winter 2013-2014

5-8ème – ZOTAC NLB Winter 2013-2014

5-8ème – HOT6iX Champion Spring 2014

1er – Bigfile NLB Spring 2014

9-16ème – HOT6iX Champion Summer 2014

5-8ème – ITENJOY NLB Summer 2014

5-6ème – IEM World Season IX (2015)

3ème – 2015 LCK Spring Regular Season

3ème – 2015 LCK Spring Play-off

3ème – 2015 LCK Summer Regular Season

4ème – 2015 LCK Summer Play-off

3ème – 2015 Korea Regional Qualifier

 

 

 

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -