Selon le milliardaire Mark Cuban, investir dans une équipe esport est une “mauvaise affaire”

Malgré l’ampleur que prend l’esport au fil des années, il reste toujours des sceptiques quant à l’avenir de son marché et aux investissements que l’on peut y faire. Le milliardaire et propriétaire de l’équipe de basket-ball des Mavericks de Dallas, Mark Cuban, a affirmé que le fait d’avoir une équipe sportive était une “mauvaise affaire”.

Mark-Cuban-esport-investissementCredit : Mark Cuban – CBNC’s Shark Tank

Âgé de 61 ans, Mark Cuban est le riche propriétaire de l’équipe de basketball de Dallas, Maverick de Dallas. Il a récemment déclaré dans une émission télévisée américaine, “Fair Game” sur Fox Sports, que le fait de posséder une équipe esportive aux États-Unis n’était pas un investissement financier viable.

Selon le propriétaire de l’équipe NBA, le manque de stabilité et la faible visibilité aux États-Unis sont des raisons valables pour ne pas investir. Ce dernier a également évoqué le manque de stabilité de la meta pour des jeux tels que League of Legends et Overwatch. Mark Cuban nous explique qu’un jeu en constante évolution pouvait potentiellement rebuter les fans par rapport aux sports traditionnels populaires aux États-Unis tels que le basketball et le football. Tout en y ajoutant une remarque sur la faible audience aux États-Unis par rapport aux investissements demandés.

Ce n’est pas tout, le milliardaire a exprimé son refus absolu d’investir dans l’esport car les ligues sont entièrement dépendantes des créateurs du jeu, tout en soulignant la volatilité de l’environnement concurrentiel du jeu.

Il en a également profité pour dire que les multiples changements dans la meta d’un jeu pouvait être source de stress pour les joueurs, car ils doivent constamment s’adapter. L’évolution nuirait aux joueurs puisqu’ils doivent constamment reprendre et réapprendre le jeu depuis le départ.

Tout n’est pas noir

En dépit de ses propos, on pourrait penser que Mark Cuban parle sans savoir ce qui se passe dans l’esport et ses conjonctures. Or, il est aussi propriétaire d’une équipe esport, les Mavs Gaming. Il connait non seulement ce qu’est l’esport, mais aussi tout l’aspect organisationnel, évolutif et le gouffre financier d’un tel investissement. Il est donc très calé dans le domaine du sport électronique et de ses coulisses.

Il reconnait que le marché asiatique est une opportunité d’investissement. En effet, ses ligues ne cessent de croître en popularité. L’Europe tire aussi son épingle du jeu par la grande notoriété de l’esport. Notamment pour la grande finale du championnat européen League of Legends, qui a presque touché un million de téléspectateurs simultanés.

Credit image à la une : Fair Game – Youtube

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.