Oracle boudé par les joueurs

Oracle est le héros le moins joué de Dota 2, en réalité c’est Arc Warden mais étant donné qu’il est arrivé il y a peu, son classement est logique. Alors pourquoi Oracle est-il aussi peu utilisé par les joueurs ?

Art Oracle

Information générale

La première apparition d’Oracle date du 14 Novembre 2014 dans le comics de Valve “The Contract”. Il a été ensuite ajouté dans les héros jouables le 18 Novembre 2014.

Par la suite un certain nombre de modifications ont été apportées à Oracle pour corriger certains bugs et le rendre plus jouable, enfin en théorie !

Mais après quasiment deux ans de présence sur Dota 2, Oracle ne comptabilise actuellement que 15 millions de parties jouées, ce qui est vraiment peu comparé aux autres héros.

Oracle n’a aussi fait l’office d’aucun ban des compétitions.

On peut remarquer aussi dans les tendances que plus le niveau de joueur est élevé moins il est utilisé ce qui est bien visible avec le tableau ci-dessous. Pour information le tableau ne va pas au-delà du niveau 20, car après Oracle n’est plus représenté.

Tableau Oracle

Gameplay

Oracle est un héros distance et support qui dispose de techniques efficaces si elles sont bien utilisées autant sur les ennemis que sur les alliés. Ayant trois techniques sur quatre capables de toucher un allié, il faut absolument savoir les effets que vont créer chacune de ses techniques.

Fortunes EndFortune’s End est un sort à canalisation. Il ne touche que les ennemis et immobilise ses victimes dans une zone d’effet.

Fate's EditFate’s Edit touche les alliés et les ennemis, la cible devient incapable d’attaquer mais avec une résistance à la magie de 100%. Mais son utilité reste minime.

Purifying FlamesPurifying Flames, le sort le plus utile mais aussi le plus difficile à lancer correctement car il touche alliés comme ennemis. Il fait des dégâts puis soigne la cible, donc un sort difficile à lancer en pleine mêlée.

False PromiseFalse Promise ne touche que les alliés. Ce sort va retarder tous les soins et dégâts de la cible.

 

Analyse

Comme exprimé précédemment, Oracle est un héros support, mais un support dans quoi ?

Le grand problème est là. Oracle n’a pas de rôle de support bien défini. Il est comme un couteau suisse : il va pouvoir Heal, faire du Buffs ou encore avoir un petit rôle de Disabler. En revanche il ne va jamais pouvoir être le meilleur dans un domaine. Il y aura toujours un héros au dessus de lui dans chaque domaine. Pour qu’un héros trouve sa place dans un MOBA, il faut qu’il puisse rentrer dans une certaine catégorie pour pouvoir lui assigner un vrai rôle : Ce que ne fait pas Oracle. C’est en partie pour ça qu’il n’est pas joué dans Dota 2.

La seconde raison étant ses techniques. Chacune de ses techniques peuvent être utiles sur le papier, mais dans les faits seules deux des quatre techniques vont être utiles et utilisées pour un match : Fortune’s Edit et Purifying Flames. Fortune’s Edit ne pose pas de problème particulier, c’est Purifying Flames qui pose un réel problème. Les deux autre techniques, Fate’s Edit et False Promise quant à elles ne sont pas vraiment utiles car Fate’s Edit ne dure pas assez longtemps et False Promise n’est pas utilisable ou seulement quand vous trouvez un héros suicidaire ; mais c’est plutôt rare.

Dans des matchs de haut niveau les joueurs ne peuvent pas se permettre de lancer des sorts au petit bonheur la chance, surtout dans des phases de fight intenses où la moindre erreur est fatale.

Pour conclure

OracleOracle est un support distance qui n’a pas de vrai rôle défini, et c’est justement cela qui crée un problème. De fait, il y aura toujours des héros meilleurs que lui dans chaque rôle.

Le second problème est le fait de n’avoir que deux techniques sur quatre vraiment utiles et utilisables en match avec l’une d’elles vraiment difficile d’utilisation dans beaucoup de circonstances.

Tous ces problèmes expliquent pourquoi Oracle est le héros le moins utilisé de Dota 2. Même avec un événement qui met en valeur un nouveau héros à son arrivée, voir The Contract pour plus d’information, Oracle n’a jamais su trouver son public.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur Heroes of the Storm.

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.