De Vitality Black à Supremacy – Rétrospective en 3 étapes essentielles avec Anthrax et Alive

Elle nous avait prévenus sur les réseaux sociaux. Séparée de son roster qui rejoignait alors Vitality, Supremacy promettait que son absence de la scène Rainbow Six serait très brève. Eh bien ! En effet, l’emblématique structure française n’a pas trainé en s’attachant les services des anciens beGenius. Aka les ex-dizLown, pour ceux qui seraient perdus dans la masse de l’incroyable shuffle touchant la scène française ces derniers jours. De Vitality Black à Supremacy, voici la rétrospective exclusive reprenant 3 étapes essentielles du parcours d’Anthrax et Alive !

Supremacy - Alive - Anthrax - Kini

Ils ont fait leur trou en soulevant bien des montagnes. De Vitality Black à Supremacy en passant par dizLown, Anthrax et Alive auront vu évoluer près d’une dizaine de joueurs à leurs côtés. Avec des objectifs bien différents à chaque fois, mais de bons résultats constamment décrochés à l’arrivée. Embringués dans de nombreuses aventures françaises et européennes qui atteignent à présent un dénouement relativement gratifiant. La signature pour un emblème qui s’est toujours donné les moyens de côtoyer le plus haut niveau sur Rainbow Six Siège.

Aussi bien sur console que sur PC, l’étendard noir, blanc, rouge s’est fait un nom dans les sommets des scènes françaises, européennes et mondiales. L’alliance paraissait donc parfaite. Il ne reste plus qu’à Alexandre Ausesky « Anthrax » (champion de Pro League Season 3 sur XBox One), Nathan Donday « Alive », Quentin Rousselle « Tactiss », Josselyn le Guilloux « Ksiix » (présent en Pro League Season 1) et Jason Dray « Djuz » de réussir là où ils ont pour l’instant échoué. Remporter une LAN française d’envergure et se qualifier en Rainbow Six Pro League sur PC. Deux objectifs qu’ils touchèrent du doigt à plusieurs reprises, sans pour autant s’en saisir jusqu’à maintenant. Cette saison sera-t-elle celle de la confirmation ?

Lire aussi :  Vitality entame un nouveau cycle en acquérant les ex-Supremacy !

L’étape 1 – Vitality Black

Vitality Black - Coupe de France 2017 - UbisoftVitality Black durant la Coupe de France 2017 (©Ubisoft)

Février 2017 – La naissance de Vitality Black

Anthrax – « Nous sortions, avec Vitality, d’une année extrêmement riche en termes de compétitions sur Xbox. Avec une Pro League remportée et une deuxième place au Six Invitational. Après l’annonce de la transition, nos ambitions étaient intactes, on en voulait encore plus. Cependant, Furious avait décidé de mettre un terme à sa carrière de joueur et Lion ne pouvait pas se permettre de passer immédiatement sur PC.

Nous avons donc choisi de faire confiance à Lyloun, que nous connaissions depuis plusieurs mois déjà et nous avait montré qu’elle avait sa place chez nous. Il nous manquait un dernier joueur, et après plusieurs semaines de recherches et de conseils avisés, on nous a présenté Alive. Un joueur au fort potentiel, avec un style de jeu et un caractère qui nous ont immédiatement séduits. Notre équipe était faite : Bios, Alive, Kriisko, Lyloun et moi même. Nous avons choisi ensuite de nommer les deux line up Vitality Black et White ».

Alive – « Je venais clairement de nulle part. J’avais fait la transition de Counter Strike à R6 quelques mois avant, en passant dans la Team eXod qui venait de disband. À la base, leur recrutement devait se faire avec un autre joueur que moi. Mais il a choisi de suivre une autre proposition, donc quand ils m’ont proposé de poursuivre avec eux et de viser les qualifications Challenger, je n’ai pas réfléchi très longtemps ! Ils m’ont intégré très vite dans leur bande et le projet était prometteur » !

Mai 2017 : Une coupe de France chargée en émotion

Anthrax – « Avec des résultats en dents de scie et une première qualification manquée pour la Challenger league, puis une Gamers Assembly assez mauvaise, l’entente globale dans l’équipe s’est retrouvée rapidement dégradée. La Coupe de France devait être le dernier événement que la Vitality Black de départ ferait ensemble.

Notre préparation était relativement mauvaise puisque nous nous entraînions déjà avec Tactiss qui devait prendre la relève. Ce fut une très agréable surprise de réaliser ce jour-là un aussi bon parcours qui aurait pu aboutir sur un titre de champion de France. Mais la White a été meilleure que nous en finale. Cet événement aura été la seule note positive de l’époque Vitality Black ».

Alive – « On aurait pu croire que l’event allait tourner court vu qu’on avait décidé de se séparer de Bios un peu avant. Mais au contraire ! On est tous arrivés détendus et sans pression. Cela s’est ressenti dans nos attitudes et dans notre jeu. On faisait un peu ce qu’on voulait et tout cela sans avoir à se prendre la tête. On a même été très surpris et content de réussir à atteindre la finale, je pense que pour une dernière démonstration avec cette composition d’équipe, on ne pouvait rêver mieux. Quoi que la première place… (Rires) ».

Septembre 2017 : Le Summer Challenge et l’apparition du roster actuel

Anthrax – « Avec notre line up remaniée, certains problèmes se sont dissipés, d’autres sont restés. Après deux nouveaux échecs pour se qualifier en Challenger, l’ambiance générale de l’équipe s’est retrouvée nettement dégradée. Au point que certains joueurs ne participaient plus du tout à la vie de l’équipe. Malgré la qualification pour la phase finale du Summer Challenge, ces joueurs ont décidé de quitter l’équipe à une semaine du tournoi.

Nous décidons donc, dans l’urgence, de faire appel aux services de Poseidon (ancien joueur Supremacy) et de Lockarth avec qui Alive et Tactiss avaient déjà fait équipe par le passé. À l’image de la Coupe de France, nous parvenons à créer la surprise et terminons 2nd de ce tournoi. Parvenant même à accrocher des beGenius plus solides que jamais, en finale ».

Alive – « On venait de se séparer de Lyloun et Kriisko qui avaient choisi de ne pas continuer l’aventure. Les débuts étaient très prometteurs, malgré le peu de temps ensemble. Avec un nouveau type de jeu qui convenait à notre composition. Cela a suffi pour que nous puissions atteindre la finale. Même si nous avions encore une fois raté le coche, nous étions contents de notre prestation et avions décidé de continuer l’aventure ».

Anthrax – « Nous décidons de conserver cette nouvelle line up prometteuse avec laquelle on jouera le premier match de Challenger League, contre Vitality. Même si Poséidon décidera ensuite de se retirer pour se consacrer à d’autres projets. Nous l’avons depuis remplacé par Ksiix, qui sortait d’une longue période sans compétition ».

Lire aussi :  L'hebdo Rainbow Six e-sport : Rentrée de Pro League, scène française bouillante et R6 TMs !

L’étape 2 – dizLown

dizLown - 6CupL’équipe dizLown durant la 6Cup organisée en pleine Paris Games Week (©dizLown)

Septembre à octobre 2017 : Des débuts prometteurs en compétition européenne

Alive – « On venait d’échouer à nouveau en qualifications pour la Challenger. Mais il y a eu l’annonce du disband de gBots. On nous a annoncé qu’on devrait affronter Whatever pour savoir qui prendrait la place vacante. Peu après la victoire, on était mitigé entre la joie de s’être enfin qualifié, de prendre un nouveau départ et la frustration de ne s’être finalement qualifié que grâce à un disband d’une autre équipe. Est venu ensuite un gros coup de pression suite à notre premier match contre les Vitality de l’époque, contre qui nous avons perdu ».

Anthrax – « L’enjeu était énorme pour nous. Au terme d’un match serré, nous nous inclinons. Nous étions donc à une défaite de sortir de Challenger, et il en était hors de question. Nous nous sommes remobilisés et avons ensuite réalisé un sans-faute, jusqu’à terminer 2e du championnat, derrière Room Factory ».

Novembre 2017 : Retour sur la 6Cup, dernière LAN française en date sur Rainbow Six

Anthrax – « Les qualifications pour la 6Cup ont été délicates. Nous venions de recruter Ksiix, nous avions beaucoup de choses à mettre en place. Nous parvenons finalement, au terme de l’avant-dernier qualifier, à nous qualifier pour les phases finales et donc la Paris Games Week. Sur place, nous créons la surprise une nouvelle fois en nous imposant face aux Ares, une équipe de Pro League. Nous terminons 4e, une place honorable même si nous espérions bien mieux ».

Alive – « C’était donc notre premier événement offline avec cette nouvelle composition. On était déjà très content de s’être qualifié et nous voulions aller le plus loin possible. L’event était très agréable et ça nous a permis de nous connaître un peu mieux. Ce qui était une bonne chose pour entamer la suite, notamment ce match contre les Mysterious Monkeys pour le passage en Pro League ».

Novembre 2017 : L’échec à un round de se qualifier en Pro League Season 7

Alive – « La défaite contre Mysterious Monkeys a été très difficile à accepter. Nous étions sur une série de performances plutôt correcte, mais tout a été contredis en un seul match. Nous manquons la victoire à un round près, avec un nombre d’erreurs incalculables. Ce qui a été en grande partie la cause de notre défaite… Après cette contre-performance, nous avons donc décidé de procéder à des changements et également de nous séparer de Lockarth, avec qui nous étions depuis le Summer Challenge, pour pouvoir repartir sur de toutes nouvelles bases ».

Anthrax – « Cela a évidemment été un coup très dur pour nous. Cela aurait pu être l’aboutissement d’une très bonne saison. Mais nous avons manqué de réalisme dans un match que nous pouvions… non ! Que nous devions gagner ! Nous avons donc décidé à contre-coeur, de nous séparer de Lockarth pour recruter DjuZ avec qui nous évoluons depuis ».

Lire aussi :  Millenium et le recrutement de Risze, analyse d'un éternel recommencement

L’étape 3 – Supremacy

Supremacy - Annonce - Rainbow Six Siège

Février 2018 : Le passage sous beGenius

Alive – « Peu de temps après l’arrivée de DjuZ, la structure beGenius nous a contacté pour que nous puissions évoluer sous leurs couleurs durant les prochaines saisons et events. C’est donc avec eux que nous avons participé dernièrement à la BCup. Malgré leur niveau très relevé et des stars telles que Scok, qui a participé au Six Invitational, nous réussissons difficilement à gagner le match contre la Team Abdel (Rires).

Nous accédons alors aux quarts. Le match contre Millenium fut très beau. Malgré un remplaçant de chaque côté, les deux équipes ont pu montrer de belles performances. Suite à cela, nous nous sommes retrouvés contre l’équipe Unnamed qui a eu raison de nous après une deuxième carte très serrée. Nous espérons pouvoir prendre notre revanche si nous venons à nous recroiser en Challenger League » !

Anthrax – « La Bcup constituait pour nous un bon entrainement à quelques jours de la reprise de la Challenger » !

Mars 2018 : L’équipe rejoint Supremacy !

Anthrax – « Supremacy était à la recherche d’une équipe française. Bien que nous n’avions pas prévu de quitter beGenius aussi prématurément, ils ont su nous proposer un projet que nous ne pouvions refuser. Rejoindre cette structure a pour moi une saveur toute particulière, puisqu’ils ont longtemps été des rivaux. Nous espérons nous montrer dignes de la confiance qu’ils ont placée en nous et monter rapidement vers les sommets ».

Alive – « Nous sommes très heureux que la structure nous ait donné notre chance. Avec cette pression d’être les successeurs d’un Roster qui n’a plus rien à prouver, nous allons tout donner pour essayer de les représenter au mieux ! Malgré notre maigre prestation à notre premier match de Challenger, nous sommes plus que motivés » !

2018 : Remporter la Challenger League Season 7 et rejoindre la Rainbow Six Pro League

Alive – « La nouvelle saison de Challenger ayant débuté avant-hier, nous avons malheureusement perdu notre premier match contre l’équipe d’I Don’t Know. Nous nous retrouvons donc en lower bracket pour la suite de la compétition, mais cela ne nous décourage pas pour autant. Nous allons tout donner et nous espérons pouvoir remonter cet arbre comme nous avions réussi à le faire durant la saison précédente. Nous avions également commencé par une défaite d’entrée de jeu. Nous avons bien évidemment une petite pression suite à cette défaite, mais nous ferons le nécessaire pour que cela n’ait pas d’impact sur le jeu que nous proposerons prochainement » !

Anthrax – « Le match contre IDK a bien évidemment été une énorme déception. Nous manquions cruellement d’automatismes et de confiance. Nous ne nous cherchons pas d’excuses, nous avons identifié ce que nous pensons être les sources de cette mauvaise prestation et allons travailler dur pendant les deux semaines à venir pour corriger le tir. Nos ambitions restent inchangées, tout résultat autre qu’une montée en Pro League serait évidemment une déception pour nous. En espérant que le proverbe — gagner c’est enseigner, perdre c’est apprendre — s’applique à nous ».

La fin du mois s’annonce donc chargée pour les nouveaux Supremacy qui s’apprêtent à participer au tournoi Rainbow Six de la Gamers Assembly (31 mars au 1er avril). Alors qu’ils devraient jouer leur survie en Challenger League Season 7 le lendemain, face aux Panthers Gaming.

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.