Récap’ Lyon e-Sport 2019 – Tout ce que vous avez manqué sur la première LAN de l’année !

Vous n’avez pas eu la chance d’assister à la Lyon e-Sport 2019 ? On vous fait le récapitulatif point par point de tous les résultats de tournois, de la grande annonce de Zerator et des attaques DDOS qui ont court-circuité la compétition de Fortnite ! Retrouvez le résumé de cette Lyon e-Sport 2019 dans le nouveau format vidéo de Connectesport : Post !

Pour les allergiques au format vidéo, pas de panique ! On vous raconte tout maintenant !

Du 22 au 24 février s’est déroulé la 12e édition de la Lyon e-Sport 2019 au Centre des Congrès de Lyon (avec une capacité de 19 000 places) ! 566 joueurs et joueuses avaient fait le chemin pour s’affronter sur les 3 jeux mis en lumière : League of Legends, Fortnite et le nouveau venu, Rainbow 6 Siege. De nombreux influenceurs avaient fait la route pour animer leurs stands et participer aux compétitions : Zerator, Jiraya, Etoiles, Kameto, Nems, Solary, LeStream et bien d’autres.

3 jours de compétition de folie qui auraient pu/dû se dérouler sous les meilleurs augures, malheureusement des attaques DDOS ont perturbé la LAN.

Le premier tournoi de Rainbow Six : Siege remporté par Vitality

C’est la première fois que la Lyon e-Sport organisait un tournoi sur le FPS tactique d’Ubisoft ! Du fait de l’annonce tardive de la compétition (malgré que cela ait été décidé avec l’éditeur depuis longtemps), seulement 10 équipes dont Vitality et Supremacy ont pu s’inscrire.

Les soucis sur le réseau ont forcé l’organisation à passer progressivement le tournoi en réseau, ce qui a permis de rattraper le retard !

La grande finale a opposé Team Vitality et Supremacy. Malheureusement pour ces derniers, qui ont en plus dû supporter le public acquis à Vitality, ils se sont inclinés 0 à 2 face. Vitality ressort donc grande gagnante de cette Lyon e-Sport 2019 !

Retrouvez notre interview de Biboo, le capitaine de l’équipe des Team Vitality, juste après sa victoire !

Team LDLC écrase la concurrence sur League of Legends

40 000€ de cashprize, rien que ça, pour la compétition de League of Legends ! 7 des 8 équipes de la LFL étaient présentes (aAa seule absente) et sans surprise ont toutes passé la phase de poules. Solary échouera très tôt face à Reflex Esport (la team dont fait partie le streamer Gob), remportera son match face à Lunary en loser bracket et finira par perdre face à MCES.

Team LDLC de son côté n’a perdu aucun match de tout le tournoi. Un 2-0 facile face à Team Vitality en finale du winner bracket les propulsera jusqu’en grande finale ! Le top 4 de la LFL, à savoir GO, Misfits, Vitality et LDLC, était le même à la Lyon e-Sport 2019.

Finalement, Vitality regagnera sa place en grande finale, malheureusement pour reperdre 2 à 0 face à l’équipe des renards. LDLC reste championne de la Lyon e-Sport (c’était déjà le cas l’année dernière) et rehausse le niveau général du top tiers de League of Legends français.

Retrouvez notre interview de Djoko, le nouveau jungler de LDLC tout droit venu de Giants Gaming !

Le tournoi Fortnite perturbé par les DDOS

Rien de semblable au fiasco de l’année dernière, mais les DDOS ont encore frappé le tournoi Fortnite de la Lyon e-Sport 2019. Robi et Adz de Vitality ont même préféré abandonner la compétition à cause de cela.

La Lyon e-Sport a donc posté un communiqué indiquant l’arrêt jusqu’à nouvel ordre du tournoi Fortnite. Ils ont également demandé aux streamers d’arrêter de stream leurs parties, et ont interdit à la presse l’accès à la zone joueurs. Un très beau coup de bluff, l’organisation ayant continué le tournoi Fortnite en sous-marin, ce qui a payé car les attaques ont tout de suite été moins implacables !

Le tournoi a finalement été remporté par l’équipe LeStream Esport, représentée par Skite et Vato. Les deux équipes de Solary finiront respectivement à la 2e et 4e place, l’autre équipe de LeStream occupant la 3e place.

Zerator annonce la ZLAN

Le samedi 23 février à 20h, Zerator présentait l’annonce qui allait “révolutionner le gaming” ! La ZLAN aura lieu du 10 au 12 mai 2019, et confrontera des duos sur 10 jeux (et une dictée), le tout pour un cashprize total de 50 000€ (dont 40 000 pour le duo vainqueur) !

Vous retrouverez toutes les informations sur la ZLAN dans notre article récapitulatif juste ici !

ZLAN

Retour sur les DDOS

Le DDOS, entendu comme Distributed Denial of Service Attack (en français “attaque par déni de service”), permet à des individus de perturber le bon fonctionnement d’un événement numérique (ici d’une LAN). Lancer une attaque DDOS est à la portée de beaucoup d’individus, certains sites proposant même des DDOS gratuits de 10 Giga. Ce genre d’actes ont été légion lors de la LES et ont perturbé de manière significative toute l’organisation de la LAN.

Heureusement, certaines solutions existent pour les contrer !

  • La mise en place d’un ARBOR DDOS Protection est possible pour contrer les grosses attaques. Malheureusement, le matériel nécessaire reste très onéreux. Comptez à peu près 70 000€.
  • L’achat de liens ou transit protégés (une connexion internet filtré par l’opérateur) est une autre solution, qui coûte 2 à 3 fois plus cher qu’une connexion habituelle. Malheureusement, cela ne permet de contrer que les petites attaques. Pas sûr que cela ait suffit pour la Lyon e-Sport 2019.
  • Enfin, on peut très bien imaginer que les éditeurs développent des modules LAN pour leurs jeux respectifs. Cela permettrait de faire des tournois en local et/ou offline.

C’était le grand récap de la Lyon e-Sport 2019 ! Retrouvez-nous pour un prochain numéro en vidéo après la Gamers Assembly 2019 !

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.