Récapitulatif Blizzard 2018 – L’année d’Overwatch ?

Au fur et à mesure des années, Blizzard s’est imposé comme l’un des meilleurs éditeurs de jeu sur la planète. Avec 4 jeux esport à son actif, la société est présente sur toutes les plateformes et tous les pays. Retour sur l’année 2018 de Blizzard.

Battle.net

Overwatch

Compétition

Overwatch League

En 2018, la première saison de l’Overwatch League a débuté. 12 équipes, réparties entre deux divisions (pacifique et atlantique), se sont affrontées pour obtenir le titre de champion de l’OWL.

Le 10 janvier sonne le début de la compétition et du premier stage. Pendant un mois, les 12 équipes se sont affrontées afin de remporter ce premier stage qui permet de prendre de l’avance et de se rassurer. C’est l’équipe entièrement coréenne de New York qui remporte la première partie de la compétition avec une seule défaite, mais c’est London Spitfire qui remporte les play-offs.

Le deuxième stage annonce un air de constance avec les NYXL qui réitèrent leur exploit et remportent le deuxième stage encore avec une seule défaite. Cette fois-ci, ils remportent les play-offs en battant Philadelphia Fusion.

Toujours dans la même constance, NYXL réalise un score de 9 victoires pour une seule défaite lors du troisième stage. Mais les Boston Uprising décident de ne plus se laisser faire et réalisent un stage parfait avec aucune défaite. C’est finalement NYXL qui s’impose lors des play-offs et devient la seule équipe à avoir gagné deux stages consécutifs.

Le dernier stage commence et NYXL s’essouffle peu à peu. C’est finalement les deux équipes basées à Los Angeles : Valiant et Gladiators qui s’imposent avec un score de 9 victoires pour 1 défaite. Cependant, avec la différence de points, ce sont les Los Angeles Gladiators qui s’imposent comme vainqueur du quatrième stage. Les playoffs du stage débutent et c’est finalement les Los Angeles Valiant qui remportent la victoire.

NYXL ayant été l’équipe la plus constante, elle remporte le titre de vainqueur de la saison régulière.

Nous arrivons finalement aux play-offs de la saison. Boston Uprising, Los Angeles Gladiators, Los Angeles Valiant, Philadelphia Fusion, New York Excelsior et London Spitfire se qualifient et concourent pour obtenir le titre de vainqueur de la première saison de l’Overwatch League. C’est après plusieurs matchs acharnés que la finale se décide et se joue entre London Spitfire et Philadelphia Fusion. Finalement, le 28 juillet, London Spitfire, l’équipe de Cloud9, est sacrée championne.

London-Spitfire-Champion-Overwatch-League-2018Les London Spitfire célébrant leur victoire

C’est seulement quelques semaines après la finale que Blizzard lance l’annonce de 8 nouvelles franchises pour la deuxième saison de l’Overwatch League. Nous apprenons que les villes de Toronto, Atlanta, Vancouver, Washington, Chengdu, Guangzhou, Hangzhou et surtout Paris participeront au championnat. Si vous souhaitez découvrir les compositions d’équipes pour la deuxième saison de l’OWL, un article de mercato est disponible pour la division atlantique, mais également pour la division pacifique.

Pour ce qui est des résultats et des retombées de la ligue, Blizzard semblait satisfait de cette première édition, mais également prêt à retenter. Cependant, quelques points noirs sont à régler pour la deuxième saison, notamment les horaires de matchs. En effet, les horaires étaient centrés sur des horaires américains, ce qui rendait la compétition très difficile à suivre en Europe. Toutefois, Blizzard semble déjà avoir pris quelques mesures en décalant les horaires de matchs le week-end. Seul le futur nous dira si cet effort sera suffisant.

Lire aussi :  Paris Eternal rejoint officiellement l'Overwatch League !

Overwatch ContendersOverwatch Contenders

En parallèle de l’Overwatch League, Blizzard a mis en place une deuxième division appelée “Contenders”. Elle se déroule en deux stages dans chaque région. Ici, nous ne parlerons que des Contenders Amérique du Nord, Europe, Corée et Chine.

Pour l’Amérique du Nord, beaucoup d’équipes participant à cette ligue étaient des équipes secondaires de celles participant à l’Overwatch League. C’est pourquoi nous retrouvons Fusions University, l’équipe académique de Philadelphia Fusion. C’est d’ailleurs cette équipe qui s’est imposée lors des deux stages de Contenders en battant respectivement Toronto Esport (maintenant Boston Academy) et XL2 Academy, l’équipe secondaire de New York.

Du côté de l’Europe, la première saison fut remportée par les British Hurricanes, l’équipe académique de London Spitfire en s’imposant contre la Team Gigantti. Après ça, la deuxième saison de Contenders a débuté et a vu le sacre d’Eagle Gaming, l’équipe 100% francophone. La finale était jouée à Paris pendant les qualifications de la Coupe du Monde. Eagle fut donc sacrée championne d’Europe devant son public français.

Pour la Corée du Sud, Seven, maintenant connue sous le nom X6-Gaming fut la première équipe à remporter la compétition en s’imposant face à O2-Ardeont. Lors de la deuxième saison, une équipe s’est imposée comme la meilleure équipe en remportant la compétition, il s’agit de l’équipe RunAway. Après leur victoire contre les KongDoo Panthera, l’équipe rose fut sacrée championne de Corée. Quelques jours après cette victoire, l’équipe fut approchée par une franchise de l’Overwatch League et le propriétaire de RunAway a annoncé que tous ses joueurs avaient obtenu une place dans la ligue principale de Blizzard. Nous savons maintenant que l’équipe a été recrutée par les Vancouver Titans et participera dans la ligue principale de Blizzard.

Du côté de la Chine, un seul nom est à retenir, celui des Lucky Future Zenith. Cette équipe chinoise constituée uniquement de joueurs coréens s’est imposée lors des deux saisons de compétitions. De plus, beaucoup de ses joueurs ont finalement obtenu une place en Overwatch League.

Cependant, beaucoup de problèmes sont survenus avec la présence des LFZ. En effet, les Contenders étant présent afin de populariser des talents du pays, le fait d’avoir une équipe totalement coréenne pour la ligue chinoise n’était pas sérieux et peu apprécié des fans. C’est pourquoi Blizzard a pris la décision d’appliquer une nouvelle règle limitant les imports pour la saison 3 des Contenders.

Coupe du Monde Overwatch 2018

Logo coupe OW monde

La saison 2018 d’Overwatch s’est terminée par la troisième édition de la Coupe du Monde. Des phases de qualifications ont eu lieu d’abord à Incheon afin de qualifier la Corée du Sud et la Finlande. Ensuite, les États-Unis et le Canada se sont qualifiés à Los Angeles. La phase de qualification de Bangkok a vu la Chine et l’Australie se qualifier et finalement la France et le Royaume-Uni ont obtenu leur place pour la coupe du monde à Paris.

Après plusieurs matchs et une intensité énorme, c’est la Corée du Sud qui a fini par s’imposer et qui remporte sa troisième Coupe du Monde consécutive.

Nouveaux Personnages

2018 aura vu 3 nouveaux personnages sortir sur Overwatch.

En mars, nous avons pu découvrir la fille de Torbjorn : Brigitte. C’est un support possédant un bouclier similaire à celui de Reinhardt. Le personnage est rapidement devenu très apprécié par la communauté et son arrivée dans le circuit compétitif a révolutionné la compétition avec la création de la méta GOAT qui tourne autour de Brigitte et de deux autres supports. Son passif lui permettant de soigner les alliés autour d’elle lorsqu’elle inflige des dégâts force le personnage à être très agressif et se placer dans une catégorie de flex-dps pouvant soigner son équipe. Son ultime permet également d’augmenter la vitesse de déplacement de ses alliés, de leur donner de l’armure tout en les soignant.

Ensuite, un nouveau rescapé de la Colonie Lunaire d’Horizon a rejoint la compétition : Hammond.

Hammond est un off-tank se servant de son méca pour se transformer en une puissante boule de destruction massive écrasant tout sur son passage. Sa capacité à obtenir un bouclier personnel lui permet de foncer dans le tas afin de poser son ultime qui bloque une zone en posant des mines. Hammond s’est rapidement trouvé une place d’off-tank et de flankeur mais sa place dans les compositions professionnelles n’est pas totalement sûre et l’OWL 2019 nous permettra sûrement de mieux comprendre les forces de ce personnage d’un point de vue purement compétitif.

Hammond

Le dernier personnage de l’année fut Ashe, dévoilée pendant la Blizzcon 2019. Placé dans la catégorie dégâts, le personnage est un semi-sniper hit-scan. La boss du Gang Deadlock a révolutionné le jeu avec sa capacité ultime : B.O.B.

Ashe invoque son omniaque domestique pour qu’il se batte à ses côtés. En termes de gameplay, B.O.B. compte comme un septième joueur. Il peut capturer le point et bloquer le convoi, peut subir tous les buffs et débuffs du jeu. Son arrivée tardive dans le jeu signifie qu’elle ne sera disponible compétitivement que pour le premier stage de l’Overwatch League. Il nous reste plus qu’à attendre le 14 février pour découvrir la puissance du personnage.

Ashe Overwatch

Les cartes

Rialto est la première carte dévoilée en 2018. C’était tout d’abord la carte de l’événement “Représailles” avant de devenir une carte jouable. De type “Escorte”, elle possède de très longues lignes de vision et une très bonne verticalité. La présence d’eau dans la carte rend les éliminations par l’environnement possible. La carte fut très bien accueillie par la communauté et beaucoup jouée en compétition, notamment pendant la Coupe du Monde.

Busan est la seconde carte révélée par Blizzard. On la découvre pour la première fois dans le court métrage de D.Va. C’est une carte de type contrôle. Elle est constituée d’une partie se trouvant dans le centre-ville de Busan, d’une partie se trouvant dans un sanctuaire et la dernière partie est la base MEKA. La carte fut très appréciée par les fans, notamment la zone “Base MEKA” nous livrant des informations sur le lore de D.Va ainsi que de son équipe.

Heroes of the Storm

Heroes of the Storm

Heroes of the storm

La saison 2018 d’Heroes of the Storm a débuté avec un changement du format des clashs. Le clash Occidental voit les quatre meilleures équipes européennes affronter les quatre meilleures équipes nord-américaine. Le clash Oriental voit s’affronter les quatre meilleures équipes de Corée contre les quatre meilleures équipes de Chine. Contrairement à 2017, les équipes ne s’affrontent pas que pour l’argent et la gloire, mais également pour obtenir un spot supplémentaire pour les championnats du monde.

Pour le clash Occidental, c’est Dignitas (anciennement Team Dignitas) qui s’impose en finale contre Leftovers, en remportant un spot nord-américain supplémentaire. Du côté de l’Orient, c’est Gen. G qui récupère la victoire après avoir vaincu Ballistix en finale.
Ces résultats ont finalement eu une incidence, car la finale des championnats du monde a vu s’affronter Gen.G et Dignitas. Cependant, la force de l’équipe nord-américaine n’était pas suffisante et c’est l’équipe entièrement coréenne de la société KSV qui s’impose sur un score sans appel de 3 à 0.

Mais l’esport d’Heroes of the Storm est voué à un sombre avenir. Blizzard a annoncé dans un communiqué l’arrêt total des compétitions officielles sur son MOBA. Les tournois Heroes Global Championship et Heroes of the Dorm sont donc définitivement annulés. Coup dur pour l’éditeur qui avoue sa faiblesse face aux concurrents, mais également pour ses équipes. En effet, les équipes participant aux tournois étaient rémunérées par Blizzard. Cela signifie que si les structures esport veulent garder des équipes HOTS, elles devront les financer avec leurs propres deniers, ce qui ralentit progressivement la scène. De plus, un départ à la retraite est sans aucun doute le futur de beaucoup de joueurs professionnels. Ici, Blizzard avoue sa faiblesse et les problèmes internes de la structure ont eu un impact direct sur la boîte.

Toutefois, Blizzard n’abandonne pas son jeu et malgré les coupures de compétitions et le départ de certains développeurs, le jeu continuera sa route et ne semble pas vouloir abandonner ce qu’il qualifie comme le lien entre tous ses univers.

Nouveaux Héros

Dans les nouveautés, beaucoup de personnages sont sortis pendant l’année 2018. Dans l’ordre, nous retrouvons :

Kramer, le guerrier pyromane de StarCraft II. Maiev, l’elfe de nuit assassin tirée de Warcraft. Fénix, le célèbre protoss tiré de Starcraft. L’érudit Deckard Cain, tiré de Warcraft. Yrel devient la première draeni de Warcraft à rejoindre le Nexus. Le Seigneur de la Haine tiré de Diablo, Méphisto, rejoint également le nexus. Mal’Ganis de Warcraft rejoint aussi le nexus.

Cependant, le personnage événement de l’année est sans aucun doute Orphea. En effet, c’est le premier personnage tiré de l’histoire d’Heroes of the Storm à rejoindre le jeu. Blizzard développe donc le lore interne du jeu et tout laisse présager qu’Orphea ne sera pas l’unique personnage original du Nexus.

Malgré que le jeu ne soit pas le plus populaire dans la liste de Blizzard, Heroes of the Storm s’est fondé une communauté solide et soutenant le jeu malgré ses coups durs. Il ne reste plus qu’à attendre des nouvelles en 2019 afin de découvrir si un retour de la ligue compétitive est possible.

Heroes of the Storm

Starcraft 2

Du côté de Starcraft II, un seul nom est à retenir : Serral. C’est un jeune joueur finlandais qui est maintenant le seul joueur non-coréen à avoir gagné les WCS StarCraft. Durant l’année 2018, Serral a remporté 6 tournois sur les 8 auxquels il a participé. Le joueur Zerg s’est imposé comme le meilleur joueur du monde. Son parcours lors des WCS fut impressionnant pour beaucoup de spécialistes de la scène. Lors des phases de groupes, Serral s’impose 2-0 et atteint très logiquement les phases finales. Il bat le coréen Dark 3-0 en quart de finale, puis le coréen Rogue 3-1 en demi-finale et se qualifie donc pour la finale. C’est la première fois qu’un foreigner s’impose autant sur la scène mondiale. En finale, il se retrouve contre le coréen Stats. Il s’impose 4-2 contre le joueur de l’écurie Splyce et récupère donc le trophée tant convoité.

Après cette année, Serral sera probablement l’homme à abattre lors des compétitions et la guerre entre la Corée et le reste du monde n’en sera que plus passionnante.

Heroes of the Storm

Hearthstone

hearthstone bandeau

Dès le début de l’année, au printemps, le HCT Global Championship fera office de championnat du monde où les meilleurs joueurs de chaque région pourront s’affronter. De plus, un nouveau tournoi en trois temps va apparaître avec plus de 4 millions de dollars de dotations répartis sur l’année.

Tout d’abord, plusieurs mini-tournois auront régulièrement lieu dans le monde et feront office de qualifications. Tous les joueurs pourront s’y inscrire, sans restrictions géographiques. Sortir vainqueur des qualifications permettra d’avancer vers la prochaine étape du tournoi. De plus, des tournois mondiaux avec les meilleurs joueurs du monde seront organisés. Blizzard compte en organiser 3 en 2019 et beaucoup plus seront à prévoir pour 2020.

Ces tournois mondiaux permettent également d’avancer vers la prochaine étape de la compétition. Tous ces tournois mènent à ce que Blizzard appelle la “Première Division”. Il s’agit d’une compétition au format Round-Robin saisonnière et en ligne, scindée par région ; elle regroupera l’élite de Hearthstone à l’échelle mondiale. Elle débutera après le championnat du monde et atteindra son apogée en fin d’année lors d’une finale épique. Les joueurs qui participeront à cette compétition obtiendront des bonus de performances, ainsi que des invitations automatiques pour tous les événements en direct du palier précédent.

De plus, le système des Maîtres de Hearthstone continue pour 2018 avec ce format :

Hearthstone

Résultats Esport

HGC : Lors de l’HGC 2018, 48 nations se sont affrontées en équipe de 4 joueurs. Le point d’orgue du championnat était la finale lors de la Blizzcon 2018 où l’équipe nationale chinoise s’est imposée 3 à 0 contre les favoris du tournoi : le Brésil. L’équipe de France nous a montré une faible performance en finissant dans le top 30.

HCT Fall CHampionship 2018 : Lors du HCT, 16 joueurs se sont affrontés, tous issus de qualifications régionales. Sur place, nous avions 4 joueurs européens, 4 joueurs chinois, 4 joueurs d’Amérique et 4 joueurs de l’Asie du Sud-Est. La compétition fut serrée, mais c’est finalement le joueur canadien Languagehacker qui s’est imposé contre ses concurrents.

On ne peut pas revenir sur l’esport d’Hearthstone sans féliciter nos deux compères d’ArmaTeam : Odemian et Maverick, tous deux ayant réusis à remporter une des étapes des HCT 2018. Odemian est devenu le champion du HCT Toronto Stop 2018, Maverick celui de la DreamHack Tours 2018 !

Extensions 2018

Comme tous les ans, Blizzard a sorti plusieurs extensions pour son jeu de cartes.

Bois maudit

Présentée en mars et sortie en avril, Bois Maudit est la huitième extension du jeu. Elle propose 135 nouvelles cartes ainsi que 4 nouvelles mécaniques de jeu :

  • Début de partie : Effets divers au commencement de la partie
  • Écho : Permet d’avoir une copie de la carte jouée disparaissant à la fin du tour.
  • Ruée : Fonctionne comme “Charge”, mais ne peut cibler que des serviteurs.
  • La synergie “Even” : Ces cartes déclenchent un certain effet si le deck du joueur ne contient que des cartes avec un coût en mana pair ou impair.

L’extension a également apporté un nouveau mode de jeu : Chasse aux Monstres. L’objectif était de gagner 8 parties et permettait de remporter un dos de carte exclusif.

Projet Armageboum

Au début du mois d’août, la neuvième extension du jeu est désormais disponible au public. Celle-ci apporte également des nouvelles mécaniques de jeu dans ses 135 nouvelles cartes.

  • Magnétisme : Un serviteur avec magnétisme peut être joué de manière commune ou placé sur la gauche d’un méca. Lorsqu’il est placé de cette manière, ses caractéristiques s’ajoutent au méca.
  • Oméga : Les cartes possédant l’effet Oméga activent de puissants effets si le joueur possède 10 cristaux de mana.
  • Projet : Nouveau type de sort. Surpuissant, mais avantage autant le joueur que son adversaire.

L’événement de cette extension était le “Labo des casse-têtes”. Si le joueur réussissait les différents puzzles, il remportait un dos de carte exclusif.

Les Jeux de Rastakhan

Dernière extension sortie pour le moment et dixième depuis le début du jeu. Comme les deux précédentes extensions, elle ajoute 135 nouvelles cartes ainsi que de nouvelles mécaniques de jeu :

  • Brutalité : Effet bonus si la carte inflige des dégâts supérieurs aux points de vie de sa cible.
  • Les Esprits : Nouveaux serviteurs surpuissants changeant de forme au cours de la partie.
  • Les Loas : Des serviteurs surpuissants.

Une aventure solo était ajoutée dans cette extension. Elle se composait de 3 défis :

  • Choisissez votre équipe : le joueur commence en choisissant un champion Troll sélectionné de façon aléatoire, ce qui détermine la classe du joueur et place un puissant serviteur sur le plateau au début de chaque partie.
  • Sanctuaires : Ce sont des parties avec les sanctuaires en début de jeu qui confèrent un avantage spécifique lié au Loa du joueur.
  • Le prix de la victoire : Durant la progression de la partie, ajoute de puissantes cartes Sort et Serviteur au deck du joueur.

Comme toutes les autres extensions, un dos de carte exclusif pouvait être obtenu après la réalisation des trois défis.

Blizzard 2019 : Dans la continuité ? 

Après cette année assez étrange, Blizzard doit maintenant imposer ses choix s’il souhaite réellement les imposer dans la durée. Une première saison de l’Overwatch League qui a coûté très cher, la compétition sur Heroes qui se retrouve annulée, Hearthstone qui voit son système de compétition être totalement remanié… Blizzard sait probablement la direction dans laquelle il veut aller, mais les fans ne comprennent pas. L’arrêt de la compétition HOTS et le départ de certains des développeurs sur d’autres licences inquiètent les fans, de même que l’arrivée de Diablo Immortal sur le marché. Si Blizzard veut garder sa fan-base en 2019, il devra rassurer ses fans et donner son maximum.

En savoir plus sur l'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.