Esport

La marque qui donne des ailes, Red Bull, pourrait cesser de sponsoriser certaines structures multigaming comme Cloud9 et Team Solomid. Ces ruptures de partenariat seraient dues à ce que considère Riot Games comme de possibles conflits d’intérêts.

Red Bull

Red Bull dans le monde de l’eSport

La marque au taureau aime se montrer et investir dans les domaines en marges, extrêmes et novateurs. L’eSport réunit ces critères et c’est tout naturellement que Red Bull a décidé de se placer sur ce marché. Partenaire d’équipes comme Cloud9 et TSM, sponsor de certaines compétitions comme le RedBull Kumite, la marque de boissons énergisantes se place dans les différentes strates de l’eSport. La marque serait, selon ESPN, en négociation avec Tempo Storm. On parle d’un contrat de 3 millions de dollars sur plusieurs années. Red Bull dispose même d’une équipe League of Legends évoluant en Challenger Series EU.

Red Bull est présent dans les organisations, les partenaires et même les équipes. C’est essentiellement ce dernier point qui gêne Riot actuellement.

Que reproche Riot Games ?

Riot Games se sert actuellement du seul et unique précédent qu’il y ait eu pour ce genre de situation : Curse. En 2014, Curse était à la fois sponsor principal de Team Curse mais aussi fournisseur de technologie à TSM avec son système Curse Voice.

On retrouve actuellement le même schéma avec Red Bull. Actuellement Red Bull est Sponsor Titre pour Team Red Bull en Challenger Series EU et partenaire de TSM et Cloud9. De plus, xPeke est ambassadeur Red Bull. Pour ceux qui l’ignoreraient, xPeke est également le propriétaire d’Origen qui dispose d’une équipe League of Legends évoluant elle aussi en Challenger Series EU.

Quelles conséquences ?

Les conséquences sont plutôt lourdes. Concernant l’équipe League of Legends, Riot a pris la décision de renommer Team Red Bull en Team RB. Pour Riot, cela serait dû à quelques formalités manquantes, mais il y a fort à parier que ce soit en réalité un conflit avec les règles de sponsoring qu’impose Riot Games.

De plus, l’arrêt du potentiel partenariat avec TSM aurait des conséquences plus graves. Deux joueurs TSM de Super Smash Bros, William « Leffen » Hjelte et Gonzalo « ZeRo » Barrios vont subir des changements de VISA. Chacun d’entre eux était techniquement employé par Red Bull et leurs voyages étaient planifiés par la compagnie. Désormais, les deux joueurs de Super Smash Bros ne seraient plus éligibles pour le VISA international P-1A par le U.S. Department of State. Ce VISA correspond à celui des VISA d’athlète.

Même s’il a été dit que les emplois de Leffen et Zero ne souffriraient d’aucun accroc, nous pouvons constater que les règlements de certains éditeurs de jeux eSport peuvent avoir des conséquences dépassant leur domaine et juridiction.

Réagissez !

- 2 commentaires -
  • Ca serait le conflit d’intérêt chez Red Bull depuis qu’ils ont une équipe League of Legends. Leur équipe est dans le même championnat qu’Origen (xPeke est propriétaire d’OG et ambassadeur Red Bull) et sont aussi partenaires avec TSM et C9. Ils pourraient être tenté de favoriser leur équipe aux dépends de leurs partenaires. C’est ça un conflit d’intérêt (de manière très résumée).

    pour répondre
  • Hello, quelles sont les raisons?

    pour répondre