Le region lock sur PUBG, la solution contre les cheaters ?

Depuis plusieurs mois maintenant, des dizaines de sujets apparaissent sur Reddit à propos du region locking. Pour les défenseurs du region lock sur PUBG, il serait un moyen de venir à bout facilement des cheaters. Mais qu’est ce que le region locking et pourquoi peut-il être une arme contre les cheaters ?

La Chine – Grand pays de cheat sur PUBG

Le region lock sur PUBG reviendrait tout simplement à empêcher les joueurs de faire des parties sur d’autres serveurs que celui de leur région. Sachant que dans les statistiques fournies par BattleEye, la Chine est le pays le plus représenté dans les bans. L’idée est d’obliger les chinois à jouer entre eux. Ainsi, l’avantage apporté par le cheat est minimisé par le nombre de cheaters. Ceux-ci finissent par se lasser et abandonnent donc le jeu.

Cependant, le region lock sur PUBG pose un problème. Il empêche les joueurs habitant deux régions différentes de pouvoir jouer ensemble. Dès lors, il deviendrait par exemple impossible pour nous de jouer avec une personne au Canada. Dans la même idée, les tournois devront choisir de se spécialiser sur une seule région. Enfin quid des joueurs en Afrique ? Ceux-ci n’ayant pas de serveurs, où iront-ils ? Vous l’aurez compris, le système de region locking est sujet à de nombreuses controverses et divise l’opinion. Il y a donc fort à parier que l’on en entende de nouveau parler dans les semaines à venir.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur eSport sur League of Legends, PUBG et Fortnite

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.