Remplacer la red zone PUBG par des zones de catastrophe naturelle serait-elle la bonne solution ?

La red zone PUBG est très controversée et cela ne date pas d’hier. Il y a quelques jours, l’interview de Brendan Greene à ce sujet a relancé la question de sa suppression. Un redditer a alors proposé un rework, celui-ci serait-il le bon ?

Violence dans l'e-sport

Des catastrophes naturelles adaptées à la map 

L’idée est la suivante, il faut arrêter avec l’aspect aléatoire de la red zone PUBG. Cependant, Brendan Greene n’a pas forcément tort dans le fait que celle-ci apporte une certaine dimension stratégique. Un redditer du nom de Oophus a alors cherché une solution pour tirer le meilleur de la redzone PUBG. Il a alors proposé de la remplacer par des zones de catastrophe naturelle sur la map.

Ces zones peuvent en plus être adaptées à la map. De plus, elles peuvent s’étendre sur une plus grande partie de la map ce qui donnerait une certaine dimension stratégique. Pour ne pas prendre les joueurs par surprise, la zone concernée pourrait être repérable sur la map. Le redditer a par exemple proposé de voir le brouillard faire son retour sur PUBG via ce système. Du côté de Miramar, nous pourrions par exemple assister à des tempêtes de sable qui réduiraient la visibilité et seraient une gêne au niveau du son. Enfin sur Codename : Savage nous pourrions avoir de très fortes pluies qui réduiraient aussi la vision et gêneraient la perception de sons.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur eSport sur League of Legends, PUBG et Fortnite

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.