Esport

Ron Johnson, le responsable international des produits de consommation chez Riot Games, vient de démissionner de son poste. Il avait été mis en congés quelques jours plus tôt à cause de son post Facebook qui décrédibilisait le meurtre de George Floyd.

black lives matter
Une manifestation #BlackLivesMatter suite au meurtre de George Floyd

Ce sont nos confrères de Vice qui ont été les premiers à révéler que l’éditeur de League of Legends avait lancé une enquête sur Ron Johnson, son responsable international des produits de consommation.

C’est un post Facebook du cadre, dans lequel ce dernier minimisait le meurtre de George Floyd par un policier, qui lui a valu d’être momentanément mis en congés, avant d’être finalement poussé à démission. Le post, dont vous pouvez retrouver un screen sur l’article de Vice, mettait l’accent sur les emprisonnements de Floyd pour décrédibiliser le mouvement #BlackLivesMatter.

Des propos et des arguments que l’on retrouve singulièrement dans l’aile droite de l’échiquier politique – qu’il soit français ou étasunien. La droite conservatrice a repris à plusieurs reprises ce type d’argument pour tenter d’atténuer la vague anti-police et le mouvement #BlackLivesMatter.

Ron Johnson n’a pas fait exception en publiant son post Facebook. Un post qui aurait pu lui valoir une tape sur la main et un simple avertissement de Riot Games il y a quelques mois, mais qui, en cette période de contestation et de manifestation tombe au pire des moments pour l’éditeur. Si vous étiez passé à côté de l’info – ce dont je doute – l’Amérique est en feu après l’assassinat de Georges Floyd par le policier Derek Chauvin. La thématique des violences policières aux Etats-Unis et en France (cf meurtre d’Adama Traoré) est plus que jamais au goût du jour.

Et Riot Games, qui avait depuis plus d’un an entamé une stratégie de brandwashing, n’avait pas besoin de ça. Surtout que quelques jours plus tôt, l’éditeur avait publié un communiqué dans lequel il déclarait allouer un million de dollars pour lutter contre le racisme systémique.

L’éditeur en a d’ailleurs profité pour réitérer son soutien au mouvement.

Le sentiment exprimé dans l’image en question est odieux et va directement à l’encontre de nos valeurs et de notre conviction que la lutte contre le racisme systémique exige un changement sociétal immédiat, ce à quoi nous sommes déterminés à travailler. Comme nous l’avons dit la semaine dernière, Riot prend des mesures réfléchies et délibérées pour aider à combattre le racisme et l’injustice dans les communautés où nous travaillons et vivons.

Selon les informations de notre confrère d’ESPN Jacob Wolf, le président directeur général de Riot Games, Nicolo Laurent, aurait envoyé une note interne aux salariés de Riot pour les prévenir du départ de Ron Johnson.

Je dois être honnête avec vous. Je crois que Ron a fait preuve d’un très mauvais jugement ici. Cela a abouti à un poste qui a été préjudiciable à beaucoup d’entre nous et à notre communauté au sens large. Il a été insensible et en ce moment, il sape l’engagement que nous avons pris de nous opposer à tous les actes d’injustice, de racisme, de préjugés et de haine. Il entrave également notre capacité à créer un environnement inclusif pour l’ensemble de notre communauté : les rioters, les joueurs et les partenaires.

Ron comprend cela et reconnaît qu’il sera inefficace en tant que leader cghez Riot à l’avenir. En conséquence, il a démissionné, avec effet immédiat.

Nicolo Laurent

Ce n’est pas la première fois qu’un des hauts cadres de Riot est épinglé. Fin 2018, le COO de Riot, Scott Gelb avait été suspendu pour comportements déplacés – une histoire d’attouchements non-consentis.

Depuis la parution de l’article de notre consoeur Cécilia d’Anastasio, « Inside the culture of sexism at Riot Games » l’éditeur a tout fait pour redorer son image auprès du grand public et a entamé plusieurs initiatives pour mettre un terme à sa culture d’entreprise sexiste. Nous avions écrit à l’époque un article qui revenait sur leurs propositions.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -