Rocket League

Découvrons aujourd’hui avec les meilleures actions de la communauté un mouvement offensif redoutable de Rocket League : le flick.

Rocket League flick

Avant-propos

Cette rubrique aura pour but de comprendre et analyser de nombreux gestes techniques et constructions de jeu de Rocket League, en les illustrant notamment d’extraits populaires sur le subreddit officiel (et autres sources). Chacune de ces petites pastilles sera à terme répertoriée dans un guide technique destiné à tout type de joueur que nous tenterons de compléter au mieux.

Définition et méthode

Le flick, de l’anglais « to flick » signifiant « donner un léger coup« , est un mouvement offensif individuel destiné à projeter la balle très rapidement dans l’optique de surprendre l’adversaire. Son caractère inattendu en fait en effet une des formes les plus efficaces de frappe.

En principe, le flick peut se faire dans beaucoup de situations. D’un rapide dash, il permet la projection de la balle lorsque celle-ci se trouve sur votre voiture.

Cependant, il est important de travailler le mouvement en se créant l’occasion. Pour se faire, portez d’abord la balle sur une distance suffisante, sans pour autant la perdre. Gardez la bien sur l‘avant de votre voiture pour enchaîner le mouvement suivant.

Prenez ensuite soin de jauger  les distances et trajectoires optimales de votre frappe ainsi que les positions adverses. Une fois prêt, la marche à suivre est simple et délicate à la fois. Sautez afin de vous libérer de l’adhérence du sol tout en projetant la balle assez haut. Braquez ensuite à droite ou gauche en l’air selon la direction du flick, de manière à vous retourner de 180°. La balle doit bien rester en l’air un peu au-dessus du nez de la voiture.

Enfin, un léger dash en direction des buts vous permettra de projeter la balle avec beaucoup de puissance. Cette description paraît simple, mais tout cela se fait en une petite seconde et demie maximum. L’entraînement sera donc de mise !

Terminons par quelques exemples de flicks assez impressionnants et un court décryptage, afin de s’extasier devant le potentiel de ce mouvement !

Le drift flick

Comme son nom l’indique, il s’agit là d’un flick effectué durant un dérapage, très impressionnant et nécessitant une très forte maîtrise du dribble et de la balle.

Un second exemple ici de drift flick à 360° bien délicat à effectuer. La défense ne s’attendait vraiment pas à ça, sans aucun doute !

Le flick & go

Même si le flick est très souvent une frappe, il est possible de s’en servir comme d’un dribble. Démonstration ici avec ce très beau flick après lequel le joueur poursuit sa conduite de balle.

Le half flick

Ce mouvement fort étrange à observer est un flick très particulier puisque la balle est projetée à la moitié d’un dash avant, avec le nez de la voiture pointé vers le ciel. Cela peut se montrer très efficace et peut également permettre de rattraper une exécution compliquée.

Le turtle flick

De loin l’un des plus impressionnants que vous verrez, ce mouvement semble issu d’une chance incroyable. Le ballon s’éjecte ici de la pointe inférieure de la voiture, parfois suite au choc avec le sol. Quand bien même il paraît fort étrange, il ne s’agit pas d’un bug pour autant ! Admirez donc la folie de cette chose :

Avec son caractère inattendu et une exécution qui, même si elle doit être entraînée, est assez accessible, le flick s’avère donc être un outil de choix. Même si le jeu en équipe fait et fera toujours ses preuves, il est important de connaître des gestes individuels puissants pour créer la surprise et faire la différence.

C’en est fini pour aujourd’hui, nous vous donnons rendez-vous pour un prochain opus théorique du gameplay de Rocket League !

 

Crédits : /u/Sly3x, /u/Ao_RL, /u/MrConrad, /u/Kronovi, /u/cwWalshyy, /u/Tomi498

Réagissez !

- 1 commentaire -