Rocket League

Ce fut une longue soirée. Sous le signe de la détermination, cette phase finale a permis d’évincer deux équipes mais aussi de sacrer le nouveau Champion Nord-Américain RLCS.

Les équipes

ÉquipeCloud9Ghost GamingNRG EsportsG2 EsportsFlyQuestRogue
Joueur 1SquishyMuffinzKlassuxFireburnerKronoviCorruptedGSizz
Joueur 2TormentLethamyrJacobRizzoSadJuniorMatt
Joueur 3GimmickZanejackeyGarrettGJKnapsChromeInsolences
RemplaçantNappBluezeDudeWithTheNoseTurtlePepiopeRed

Quart de Finale : NRG – Rogue

NRG, formation tenante du titre, montre vite que ses joueurs étaient toujours dignes de le convoiter. Après un but encaissé au bout des 20 premières secondes, NRG supplante RogueGarettG notamment, très efficace lorsqu’il s’agit de défendre, relance souvent des contre-attaques dont Jacob et Fireburner se délectent. Quelques erreurs de la part de Rogue s’accumulant, la victoire écrasante en 4 manches de NRG est inévitable.

Quart de Finale : Ghost – FlyQuest

Même si l’affrontement partait assez équilibré, Ghost a lancé la mode de la soirée entière : l’agressivité. Deuxième manche, Zanejackey démolit en moins d’une seconde les deux défenseurs présents devant le but et offre la victoire à son équipe. Les manches suivantes se dérouleront également sous le signe de la violence. Démolitions et bumps astucieux permettent à Ghost d’éliminer sans aucune défaite FlyQuest, les benjamins.

Demi-Finale : Cloud9 – NRG

NRG, dont les joueurs sont déjà échauffés, démarre sur les chapeaux de roue avec une lourde victoire 5 buts à 1. Cloud9 réplique avec une victoire sans concéder de but, suite à quoi les manches sont au choix menées de loin ou très équilibrées. Après de très jolies actions de la part des deux camps, Cloud9 arrive à tirer son épingle du jeu en enchaînant deux victoires consécutives et se propulse en Finale.

Demi-Finale : Ghost – G2

Même si Ghost prend l’avantage, Kronovi permet à G2 de remonter au score. Une mésentente chez Ghost offre même à ce dernier un doublé, rendu inutile suite aux erreurs de G2. Ghost remporte la première manche. La deuxième s’éternise, mais G2 marque 3 buts dans les dernières minutes et la confiance renaît.

C’est à ce moment que Ghost se conforte dans l’idée d’axer leur jeu sur un modèle plus belliqueux. La défense est trop efficace, Kronovi et ses équipiers trop doués dans les cages, même seuls. Ils mettent donc en place une stratégie brutale mais intelligente : se débarrasser temporairement de la barrière défensive au moment propice. Démolitions et bumps sont légion, et deux styles se confrontent : la pression et le chaos distribués par Ghost, et un jeu aéré et précis par G2. Klassux trouve une faille et marque. Suite à quoi Rizzo fait de même … mais dans ses cages. Accident fatal qui offre l’avantage à Ghost.

La 4ème manche est menée par G2 mais, bien trop déstabilisés par la véhémence des offensives de Ghost, Jknaps et ses acolytes font de bêtes erreurs de placement. La 5ème manche n’y changera rien, G2 disputera la 3ème place contre NRG, risquant de jouer un match supplémentaire à Washington. Ghost jouera la finale contre Cloud9.

RLCS

Match pour la 3ème place : NRG- G2

L’un des plus bel affrontement de cette soirée, tout commence bien pour G2, qui s’impose en 1ère manche. Les manches suivantes sont une série de démonstrations de la complexité et de la cruauté du jeu à ce niveau. Les talents individuels peuvent tout faire vaciller, les actions en équipe se coordonnent parfaitement autour de meneurs de jeu inspirés et inspirant dans les deux camps.

C’est malheureusement la constance des performances qui fait la différence : une seule petite erreur peut coûter cher. Le match précédent encore frais, G2 faiblit et offre 4 manches de suite à NRG. G2 devra disputer un match supplémentaire à la LAN Finale contre l’un des leaders d’Océanie.

RLCS

Finale : Cloud9 – Ghost

Chaque manche se ressemble mais est un plaisir à regarder. Occasion sur occasion, tentative sur tentative, le jeu est rapide, construit et précis de chaque côté. Tandis que Cloud9 tente d’aérer le jeu, Ghost continue à mettre la pression, notamment à l’aide d’un jeu virulent et sournois. Cela dit, Cloud9 ne se laisse pas faire, et Squishy n’hésite pas non plus à pousser les défenseurs bien positionnés, offrant des ouvertures à ses coéquipiers.

Le jeu individuel est en revanche bien plus brillant et décisif du côté de Cloud9. À ce niveau de compétition, une seule frappe bien pensée, un seul geste technique peut faire la différence. Squishy place une pleine lucarne dantesque. Une démonstration presque scolaire d’une maîtrise technique permettant un jeu simple et efficace. Lui, Torment et Gimmick sont bien plus audacieux et tentent bien plus de frappesGhost s’acharne à vouloir se rapprocher au plus près des cages.

Une manche remportée grâce à une démolition n’y changera rien : Cloud9 s’impose et Torment, Gimmick et SquishyMuffinz deviennent Champions Nord-Américains de cette Saison 4 des RLCS.

RLCS

Bilan de la soirée

Nous avons assisté à autant de dénouements attendus qu’à d’autres plus imprévisibles. Tandis que les petits poucets n’ont pas su se démarquer face aux équipes les plus rodées de la compétition, d’autres comme G2 ont surpris de par quelques performances en deçà de leurs habitudes. Les causes ?

D’une part, une intolérance toujours plus grandissante à l’erreur. La constance des performances et des stratégies est chaque année d’autant plus importante qu’une légère erreur est punitive. La preuve que si l’erreur est humaine, les rencontres les plus folles relèvent définitivement du surhumain.

D’autre part, il semblerait que le niveau individuel des joueurs pousse certaines formations à revoir leurs offensives. L’équipe d’en face à de quoi arrêter chaque tir avec le talent d’un seul joueur ? Pas de souci, il suffit de le mettre hors service. Cela met en avant une science de jeu évidente : jouer de chaque mécanique que nous propose le jeu.

Quoiqu’il en soit, ce soir risque d’être aussi, voire plus incroyable encore. Rendez-vous demain pour le récapitulatif des finales Européennes. En attendant, retrouvez ci-dessous le classement final Nord-Américain.

  1. Cloud9 ; Champions Nord-Américains, Gains : $17,250

  2. Ghost Gaming ; Gains : $13,750

  3. NRG Esports ; Gains : $11,250

  4. G2 Esports ; Gains : $9,250

  5. FlyQuest ; Gains : $8,500

  6. Rogue ; Gains : $8,500

Toutes ces équipes sont qualifiées pour les RLCS Saison 5. Les 4 premières sont qualifiées pour la LAN Finale à Washington. La 4ème équipe devra y disputer un match supplémentaire.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -