Rocket League

Cloud9 a remporté le titre de Champion Nord-Américain samedi, mais qu’en est-il de l’Europe ? Réponses détaillées dans ce récapitulatif des Championnats Européens de Saison 4 RLCS.

RLCS

Les équipes

ÉquipeGale Force eSportsMethodMock-It eSportsPSG eSportsFlipSid3 TacticsexceL eSports
Joueur 1ViolentPandaal0tPaschy90FerraMarkydoodaNielskoek
Joueur 2TurbopolsaMognusFreaKiiBlueykuxir97Pwndx
Joueur 3KaydopMetsanaurisFairyPeak!Chausette45miztikZensuz
RemplaçantDoguSniperPetricKYukeoJHZERMasterio

Quart de Finale : Mockit – Excel

Les joueurs de Mockit, Champions Européens et vice Champions du Monde des RLCS Saison 3, tiennent à montrer qu’ils méritent leurs titre. Excel, ayant eu quelques difficultés à parvenir jusqu’ici, ont à cœur d’accéder au Mondial à Washington. La rencontre démontre toutefois que les favoris, Mockit, restent bien supérieurs. Même si Excel s’offre une victoire en seconde manche, Mockit se montre plus décisif aux moments opportuns et l’emporte. FreaKii, en véritable meneur de jeu, crée en tout 7 passes décisives, mettant à jour une entente exemplaire.

RLCS

Quart de Finale : FlipSid3 – Gale Force 

Après une première manche gagnée d’un agréable 4 – 0, FlipSid3 encaisse quelques buts et joue bien trop défensivement. Peinant à garder le ballon, les joueurs ne parviennent que très rarement à lancer des offensives. Bien que la 3ème manche ne leur échappe qu’aux prolongations, la 4ème est de trop. Chaque tentative de la part de F3 ne serait-ce que sortir de sa moitié de terrain se heurte à un mur. Les dernières manches sont remportées par Gale Force, FlipSid3 n’ira pas à Washington.

RLCS

Demi-Finale : Method – Mockit

Une rencontre très serrée, dont la première manche se termine en prolongation par un bump astucieux sur Paschy, qui ne peut arrêter la frappe de Mognus. La deuxième manche se termine aussi mal pour Mockit, quand FreaKii ne parvient pas à arrêter une frappe en cloche après 7 minutes 10 de prolongations.

Mockit domine la 3ème manche avec brio à coup d’actions collectives très bien construites et inflige à Method un lourd 6 – 1. FreaKii offre même une égalisation à son équipe en terminant la 4ème manche sur un but originellement issu d’une superbe frappe de Fairy Peak! stoppée par al0t. 2 victoires pour chaque équipe, rien n’est joué.

Les deux dernières manches, très serrées, donneront l’avantage à Method, profitant des erreurs et mésententes adverses aux bons moments. Method part en finale, tandis que Mockit jouera la 3ème place.

RLCS

Demi-Finale : PSG – Gale Force

Quelques secondes avant la fin de la première manche, les esprits se relâchent des deux côtés. Pas de but, beaucoup de frappes, quand Bluey s’envole 20 secondes avant la fin et négocie un angle improbable après une rotation de 360° la tête en bas parfaitement exécutée. Le PSG mène, mais Gale Force leur donne du fil à retordre.

Deuxième manche, Chausette s’élance dès l’engagement et marque. Le PSG parvient à prendre l’avantage une nouvelle fois en menant 2 – 1 mais Gale Force profite de chaque brèche, chaque erreur. Les frappes et assauts s’enchaînent, déstabilisent la défense adverse. L’acharnement finit par payer, et Gale Force remonte à 3 – 2 et l’emporte.

La 3ème manche se déroule toujours sous les assauts répétés de Gale Force. 13 tirs, 4 buts, seulement 2 côté PSG, ainsi que quelques erreurs fatales. La manche suivante est la même, Chausette loupant notamment un arrêt et offrant un but sur un plateau d’argent à Gale Force. Ces derniers dévorent également la dernière manche et partent affronter Method en finale.

RLCS

Match pour la 3ème place : PSG – Mockit

Le mauvais départ

Malchance d’organisation, Mockit doit subir les assauts offensifs puissants d’un PSG revanchard et déjà lancé. Le jeu est globalement très impressionnant et magnifiquement construit, même si chaque minuscule erreur ou angle mal négocié offre souvent un but aux adversaires. Mockit perd la 1ère manche de peu mais se fait écraser lors de la 2ème d’un lourd 6 – 1. En confiance, le PSG s’offre une 3ème manche. Mockit n’a plus le choix et doit gagner 4 manches de suite. Défi des plus inconcevable, un tel retour en Bo7 ne s’étant jamais vu jusqu’alors.

La remontée incroyable

4ème manche, une rotation douteuse laisse le champ libre à FreaKii qui ouvre le score. Décidé à ne pas laisser à Mockit une seule victoire, le PSG égalise mais ne prend pas l’avantage. Si les frappes ne manquent pas la cible, elles sont anticipées brillamment par une défense solide ou détournées par les montants. Mockit se défend et parvient pendant les prolongations à remporter une manche. L’exploit serait d’en gagner 3 de plus.

La 5ème manche débute de façon presque comique : but de FreaKii à l’engagement après 5 secondes, réplique de Bluey 5 secondes plus tard. Failles défensives et erreurs de rotation, le PSG semble se déconcentrer et ne veut pas croire à un retour de Mockit. Pourtant, les actions collectives et individuelles sont en parfaites cohésion. La défense est solide, l’attaque inspirée et bien menée. 5 – 2, Mockit n’est plus qu’à 2 manches de s’éviter le match barrage contre le Top 2 d’Océanie. Le PSG est prévenu : si remonter 2 manches paraissait impossible, ils viennent d’avoir la preuve du contraire.

La 6ème manche semble durer une éternité. Mockit tente, mais la défense adverse est solide. Plusieurs fois, le PSG manque la cible, mais s’accroche. Après une minute de prolongations, Ferra est en retard sur une frappe de FreaKii. Chausette s’est replacé mais la balle est trop bien frappée, trop bien placée : la pleine lucarne offre une dernière chance à Mockit. L’exploit est à portée de main.

L’ultime chance de réaliser l’exploit

Après 4 minutes de jeu, Mockit, mené, doit remonter 2 buts pour jouer sa 3ème place en prolongations. Mais dans Rocket League, tout peut aller très vite. À 32 secondes de la fin, Fairy Peak! réduit la marque : 2 – 1 pour le PSG. Le compte à rebours se termine, le PSG veut mettre la balle au sol et cesser cette folie. C’est alors que leur précipitation leur joue des tours : les 3 joueurs s’engagent sur la balle en l’air, mais tous se heurtent à Fairy Peak!. Ce dernier fait la passe à Paschy, qui marque et lance les prolongations.

Un but, et la victoire est obtenue. La pression est énorme : le PSG ne peut pas perdre en laissant Mockit réaliser un exploit aussi fou qu’une telle remontée. Après 1 min 36 de jeu supplémentaires, FreaKii s’élance et frappe : la balle rebondit sur le plafond et se dirige vers les buts. Ferra, collé près de sa lucarne, manque son envol et dash en arrière. Le ballon entre dans les cages du PSG et Mockit dans l’histoire. Ils viennent d’obtenir une 3ème place Européenne en remontant 4 manches de suite. Une performance ahurissante qui restera sans aucun doute dans les esprits pendant quelque temps. Le PSG quant à lui prend rendez-vous en match barrage contre le Top 2 d’Océanie, dépité.

Finale : Gale Force – Method

Un match d’excellence

Les deux acteurs de cette finale offrent de très belles performances. Method remporte la 1ère manche avec un petit but d’écart, mais l’on sent déjà que le combat sera rude. Gale Force s’octroie une victoire en 2ème manche en se payant le luxe de ne pas encaisser de but. Comme toujours à ce niveau, la moindre audace individuelle peut faire la différence. Les équipes sont solides et organisées, leurs actions bien construites. La seule solution valable est très souvent de surprendre, ce qui est bien évidemment très complexe face à des adversaires à l’anticipation très développée et aux capacités techniques.

La première frayeur se fait chez Gale Force quand ils ne parviennent ni à remporter la 3ème ni la 4ème manche. Method est à une manche de la victoire : tout comme Mockit, ils vont devoir remonter un joli nombre de manches à la suite, sans aucun droit à l’erreur. La moindre défaite est un titre offert à Method.

5ème manche : Gale Force ouvre le score grâce à Kaydop suite à une intervention défensive mal négociée par al0t, pourtant jusque là très constant dans ses actions défensives. ViolentPanda se permet un second but de folie en rabattant au dernier moment la balle au sol après un très beau vol à ses côtés. Plus que 2 manches à gagner pour Gale Force.

Quand le boost s’en va, plus rien ne va

La 6ème manche est le théâtre d’un retour puissant de Gale Force. Si les Nord-Américains n’hésitaient pas à détruire leurs adversaires, ici la technique est différente : les joueurs de Method n’ont jamais de boost. Gale Force gère à merveille la rotation et chipe chaque boost à leurs adversaires, incapables de se replacer rapidement ou d’arrêter de puissantes frappes bien placées. Method tente une frappe qui termine sur la barre transversale, puis le poteau. La contre-attaque offre un 3 – 0 à Gale Force, le score final termine sur 5 – 2. Le titre Européen se jouera également en 7ème manche.

Method ouvre le score de cette dernière avec un but bien construit, mais Kaydop égalise en surprenant le gardien d’une levée de ballon rapide et bien placée. Par la suite, ViolentPanda frappe dans le coin, Metsanauris négocie mal le rebond ; ViolentPanda fait prendre l’avantage à son équipe. 3 minutes restantes, Turbopolsa et Kaydop enfoncent le clou par la grâce d’un jeu de passe parfait.

Les dernières minutes ne permettront pas à Method de revenir au score : Gale Force est Champion d’Europe.

Bilan de la soirée

Sans aucun doute, cette finale régionale fut forte en émotion. Si le jeu était moins agressif que lors de la finale NA, le talent était bel et bien présent. On regrettera bien évidemment l’élimination de FlipSid3, tout de même Champions du Monde de la Saison 2. Excel quant à eux, ont tout de même parcouru un très beau chemin, et il ne reste plus qu’à espérer que cette expérience les motive toujours plus. Chaque équipe a vraiment procuré du très beau jeu, mais au delà de l’aspect technique, c’est surtout l’aspect mental qui a été décisif.

L’exploit de Mockit, remontée incroyable de 4 manches de suite, est la preuve que la détermination peut tout faire basculer. Les RLCS font intervenir les meilleurs joueurs du Monde, c’est donc à très peu de choses que se jouent les rencontres. Techniquement, la régularité des performances est capitale, mais le mental y est fortement lié. Nul ne sait si le PSG s’est montré trop confiant et a lâché prise, mais Mockit a réellement rattrapé sa défaite avec panache.

Retrouvez ci-dessous le classement final Européen.

  1. Gale Force ; Champions Européens, Gains : $17,250

  2. Method ; Gains : $13,750

  3. Mockit ; Gains : $11,250

  4. PSG ; Gains : $9,250

  5. FlipSid3 ; Gains : $8,500

  6. Excel ; Gains : $8,500

Toutes ces équipes sont qualifiées pour les RLCS Saison 5. Les 4 premières sont qualifiées pour la LAN Finale à Washington. La 4ème équipe devra y disputer un match supplémentaire.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -