Valorant

En s’imposant contre les européens de Fnatic en grande finale du Masters de Reykjavík, les Sentinels sont devenus les champions en titre du circuit officiel de Riot Games.

(© Twitter Sentinels)

Si l’Islande n’a pas réussi aux nord-américains de Cloud9 sur League of Legends (éliminés au Rumble Stage du Mid-Season Invitational), elle aura au moins laissé le champ libre aux talents de VALORANT.

Le centre multi-sports de Laugardalshöll à Reykjavík, a été le théâtre d’une confrontation féroce entre les dix représentantes régionales de VALORANT – avec une surreprésentation des équipes nord-américaines, européennes et brésiliennes. L’objectif visé : le titre de meilleure équipe du monde, de précieux points pour le championnat du monde et une partie des 600 000 dollars de cashprize.

Il faut croire que les dieux de l’esport ont entendu nos implorations : c’est entre l’Europe et l’Amérique du Nord que s’est joué le titre du VALORANT Champions Tour de Reykjavík. Un BO5 entre deux régions historiquement rivales, avec d’un côté, les ogres de Fnatic, et de l’autre, le club passé maître dans les rosters de shooter, Sentinels.

Envoyée en dernière chance par les hommes de Shahzeb « ShahZaM » Khan, Fnatic a su remonter tout le loser bracket pour se qualifier pour la grande finale. Se payant le luxe d’humilier les joueurs de Version1, tant sur le terrain de jeu, qu’en plateau.

Cette chorégraphie de victoire ne leur porta pas chance contre les Sentinels. Un 3-0 très accroché (14-12 ; 16-14 ; 13-11), avec un TenZ d’emprunt monumental (le joueur joue normalement pour Cloud9 Blue). Le Canadien n’a pas démérité son titre de MVP du BO5. Le premier sacre du circuit officiel de Riot Games ira donc à l’Amérique du Nord !

Avec cette victoire, les nord-américains de Sentinels sont qualifiés pour les championnats du monde de fin d’année, les VALORANT Champions 2021. Il ne reste donc que deux places pour l’Amérique du Nord.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -