Les services secrets français (DGSE) souhaitent surveiller les échanges entre joueurs dans Fortnite, PUBG ou encore League of Legends

Et si des groupuscules utilisaient les jeux vidéos comme moyen de communication, il faudrait donc surveiller ce type d’échange. C’est l’idée de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) pour protéger les concitoyens français. En ligne de mire, les jeux en ligne les plus populaires tels que Fortnite, PUBG voire League of Legends.

DGSE-Jeux-Video-Esport Credit : DeviantArt – Uberzers

L’idée peut paraître farfelue, pourtant c’est un projet bien sérieux auquel les services secrets français ont décidé de poser le pied. Cette information nous parvient du site du journal “Le Monde“, qui cite la lettre spécialisée Intelligence Online. L’article a provoqué les moqueries et de l’incompréhension de la part des internautes. Pourtant le plan est bel et bien pensé pour assurer la sécurité des citoyens français. Le but, surveiller les possibles moyens de communication que pourraient utiliser des personnes malveillantes.

Non, ce projet est très loin de sortir d’un 1er janvier à 6h du matin autour d’une bouteille de Get 27. Rappelez vous de la date d’aujourd’hui, le 7 janvier. Date clé qui a fait basculer la France de l’écriture libre en un bain de sang, et qui porte le slogan symbolique “Je suis Charlie”. Il est évident que la menace terroriste est bien réelle. La DGSE ne compte pas s’immiscer sur les jeux en ligne et mettre sur écoute l’ensemble des joueurs par plaisir.

D’ailleurs, penser que des groupes d’activistes n’auraient pas l’idée d’utiliser les jeux comme moyen de communication serait une erreur. Dans la série norvégienne “Occupied“, l’ancien premier ministre en exil est forcé de correspondre avec la résistance par l’intermédiaire des chats du jeu DayZ. Il n’est pas rare pour des groupes de passer par ce genre de canaux. Aujourd’hui l’accès y est encore assez libre pour la plupart et rarement surveillé. De même l’utilisation de “codes” et d’un langage particulier facilite les discussions.

Devenez un espion stagiaire du jeu vidéo grâce à la DGSE !

Oui, vous pouvez être cet espion qui scrutera les conversations des joueurs, pour déterminer si des actions potentielles pourraient intervenir sur le sol français. C’est du moins ce qu’indique l’offre de stage du ministère des armées transmis à des écoles spécialisées.

Le service de renseignement français a indiqué dans son offre de stage dévoilée que de possibles criminels joueraient à ces jeux “afin d’en détourner leur utilisation première”. En réalité, “les moyens de communication mis à disposition dans ces jeux sont utilisés de manière furtive afin d’échanger de l’information spécifique”.

Les missions de 6 mois du stagiaire sont :

  • faire “une cartographie” des principaux jeux vidéo multijoueurs ;
  • sélectionner un ou deux jeux et y “extraire des signatures réseau”, autrement dit des éléments techniques permettant à la DGSE de reconnaître les discussions entre joueurs dans les espaces dédiés dans le ou les jeux en question ;
  • tenter de découvrir des failles informatiques dans le ou les jeux pour permettre aux experts de la DGSE d’accéder au contenu des discussions.

Selon “Le Monde”, l’objectif de la DGSE serait de recruter 400 profils techniques notamment dans le numérique en 2019. Des experts en cryptographie, architecture réseau, développement web, sécurité, hébergement, mais aussi en mathématiques.

Credit Image à la Une : DeviantArt – MacWaffly
En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.