League Of Legends

Lee « Wolf » Jae-wan, le support emblématique des SKT T1 et double champion du monde, vient d’annoncer son départ en retraite, après huit années de bons et loyaux services sur League of Legends.

wolfWolf lors de son interview avec Invenglobal (© Invenglobal)

C’est dans une interview poignante, allouée à nos confrères d’Invenglobal que Lee « Wolf » Jae-wan a annoncé son départ en retraite. Le joueur de 23 ans y avoue souffrir depuis plusieurs années de troubles mentaux : dépression, trouble d’anxiété, de panique et d’adaptation. Diagnostiqués en 2017, les symptômes sont apparus dès 2016 et Wolf avoue avoir vomi après chaque match, qu’ils soient remportés ou non. Allers-retours à l’hôpital et consultations de psychologues ne suffiront pas à atténuer sa peine, qui se cristallisera en 2018, où le joueur subissait des crises de panique lorsqu’il était amené à ranger son matériel de joueur.

Ces symptômes se sont réitérés en Turquie, ce qui a intimé Wolf à prendre sa retraite. Le support avoue arrêter sa carrière pour préserver sa santé, malgré le fait qu’il aurait aimé continuer encore quelques années en tant que joueur pro.

Interrogé sur son avenir, Lee Jae-wan avoue souhaiter construire son propre PC Café.

Un parcours de double champion du monde

Le joueur a commencé son parcours de joueur professionnel chez les Najin Shield en 2013. Un an plus tard, il fera son entrée chez les SKT T1 S, l’une des deux équipes soeurs SKT, avant de devenir le support emblématique des SKT T1.

Il formera avec l’ADC Bae « Bang » Jun-sik l’une des botlanes les plus dominantes de Corée du Sud et du monde entier. Avec SKT, il parviendra à remporter deux titres de champions du monde sur League of Legends, la première fois sur le sol européen, la seconde en Amérique du Nord. Deux prouesses qui porteront à trois le nombre de fois où SKT T1 est devenue championne du monde.*

En 2017, ils s’inclineront en grande finale des Worlds face aux terribles Samsung Galaxy manquant de peu l’occasion de repartir avec un quatrième trophée.

2018 sera l’année de trop, SKT n’arrivant pas à se qualifier au MSI, ni aux Worlds. S’ensuivra alors le plus gros mercato de l’équipe depuis sa création : tous les joueurs titulaires exceptés Faker seront remerciés. A l’époque déjà, les rumeurs de départ en retraite de Wolf allaient bon train. Mais le joueur a terminé sa carrière en Turquie chez l’équipe des Supermassive, avec laquelle il ne parviendra pas à se qualifier aux Worlds 2019.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -