10 choses à savoir sur Voy, nouvelle recrue de Vitality

À la recherche d’une équipe depuis son départ d’ARES, Voy s’est engagé avec Vitality, structure emblématique de l’e-sport français. Les sorties de l’équipe sur la scène de Rainbow Six Siège, s’annoncent d’ores et déjà palpitantes. Dès le 13 février prochain, les V feront face à PENTA, en ouverture du Six Invitational 2018. Voici 10 choses à savoir pour mieux connaitre Vitality Voy !

vitality voy

1 – Première structure, premier titre

Son aventure e-sportive sur Rainbow Six prend source au sein d’eXod Esport. À l’origine de ce move, Fisker (actuellement joueur pour aAa), qui lui propose de rejoindre la structure semi-professionnelle. Les nombreuses heures passées auprès de ce dernier, en ranked, lui ont effectivement permis de déceler le potentiel de son nouveau partenaire de jeu. C’est ainsi que Voy remporte — aux côtés de Tactiss, Lockarth, Alive et Revan — la première compétition offline de sa jeune carrière : la Rouen eSport LAN.

2 – Joueur de Pro League durant 45mn

Les prestations de Voy sont rapidement remarquées par la scène professionnelle. Dès le début du Year 2, celui-ci est finalement approché par Chaoxys pour un projet ambitieux : tenter les qualifications du circuit Pro League, sous l’étendard de oOps. Le roster est qualitatif, avec deux champions du Monde dans ses rangs, Falko et Spoken, mêlés aux joueurs à fort potentiel que sont Hicks, Chaoxys et Voy. L’équipe obtient de bons résultats et se hisse en Pro League… pendant trois quarts d’heure. Puisque leur adversaire de l’époque, E2, effectue un protest qui est accepté, privant ainsi la formation de Pro League. Et l’ascenseur émotionnel dans tout ça ?

3 – « J’ai dit à mon responsable de magasin que si on se qualifiait, je ne pourrais plus travailler, car les fermetures seraient incohérentes avec mes horaires de jeu »

Le roster n’en démord pas et décide de s’attaquer à la Challenger League, l’étage inférieur permettant l’accès à la Pro League. Seulement, Voy est employé de vente chez Micromania. Peu avant l’ouverture des hostilités e-sportives, le passionné de gaming prévient son chef qu’il ne renouvèlera pas son contrat s’il se qualifie pour le circuit Pro de l’ESL. Quelques semaines plus tard, unKnights atteint son objectif et le néo-joueur professionnel quitte l’enseigne commerciale, pour une activité e-sportive un tantinet moins lucrative. Dans le milieu, c’est ce qu’on appelle « porter ses balls ».

4 – Vitality Voy – Son entrée dans la cour des grands

La saison en Challenger League (Année 2, S1) se déroule à merveille pour Voy, Spoken, Chaoxys, Aherys et Hicks. La troupe reste invaincue et remporte la première édition du championnat, les propulsant par la même occasion en Pro League. Et cette fois, pas de protest ! Le roster s’y maintient durant les deux dernières saisons (Année 2, S2 et S3), avec au passage une migration vers la structure ARES. Le groupe finit par disband, mais Voy aura affiché une progression certaine cette année, élevant sans cesse son niveau personnel au sein de la Pro League. De quoi attirer l’une des équipes françaises les plus emblématiques : Vitality. Place à Vitality Voy !

Lire aussi :  Rocket League World Championship Season 7 - Renault Sport Vitality championne du monde !

5 – Un acharné de travail qui ne laisse rien au hasard

Voy ne laisse rien au hasard et cherche perpétuellement à optimiser le placement de ses drones, ses caméras de Valkyrie, mais aussi ses grenades. Au point d’en rêver au moment de dormir à poings fermés. C’est ainsi qu’il nommera la fameuse « Grenade du sommeil », imaginé dans un rêve au cours de la nuit et couronné de succès en match, avec un kill obtenu grâce à cette vision.

6 – Le septième joueur à porter les couleurs du roster PC actuel de Vitality

Présent sur la scène PC depuis un an, l’actuel roster de Vitality a vécu des périodes mouvementées. Au point de passer un séjour en Challenger League lors de l’ultime saison du circuit professionnel. La remontée en Pro League étant actée, Voy vient remplacer Hansen, qui avait lui-même substitué Elemzje. Il s’agit du septième homme à porter les couleurs du roster PC actuel de Vitality, rejoignant ainsi Panix, Enemy, Risze et Revan au sein de la formation.

Lire aussi :  Team Vitality prend ses quartiers au Stade de France !

VoyVitality Voy à l’aube de sa carrière e-sportive, sous le maillot d’Épileptik Gaming !

7 – Tombé dedans quand il était petit

Voy baigne depuis sa plus tendre enfance dans le monde des jeux vidéo, qu’ils soient compétitifs ou non. Sa collection de titres sur Steam dépasse les 400 œuvres vidéoludiques ! Parmi ces jeux préférés se logent des licences aux univers variés comme Stellaris, Rimworld, Final Fantasy (tous épisodes confondus sauf le XIII), Zelda Ocarina of Time, ou encore Dishonored.

8 – Rien ne le découragera, il est prêt à tout pour réussir

Voy est un amoureux des chats et plus particulièrement des siens. Pourtant, ces derniers ne semblent pas vouloir lui rendre la pareille. En appuyant sur le bouton d’alimentation du PC pendant ses séances d’entrainement, ou en coupant la multiprise sur laquelle est reliée la box internet durant des matchs officiels. Des nuisances qui ont obligé le joueur à employer des mesures drastiques, comme le fait de réaliser des découpes dans une boite en plastique pour y placer ladite multiprise !

9 –Fêter son anniversaire avec un titre du Six Invitational 2018 ?

Signe du destin ou simple coïncidence, Voy soufflera ses 24 bougies au lendemain de la finale du Six Invitational, à Montréal. Quoi de mieux que de s’offrir le plus important Major de la scène Rainbow Six Siège, comme cadeau d’anniversaire ? Il faudra pour cela batailler ferme et être inspiré pour le match d’ouverture du tournoi, opposant Vitality à l’ogre PENTA. Une affiche de rêve pour Voy qui jouera là sa première rencontre officielle sous ses nouvelles couleurs.

10 – Vitality Voy a un message pour vous :

« Je suis très fier de rejoindre cette équipe et de pouvoir jouer sous les couleurs de l’abeille. Je voudrais remercier l’équipe de me faire confiance avec le Six Invitational qui approche et je suis très heureux de pouvoir compter sur le bootcamp de préparation pour finir mon intégration. Je vais tout faire pour que nous puissions performer un maximum dans tous les événements à venir » (Déclaration d’arrivée de Voy, sur le site de Vitality.)

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.