Vitality remporte le tournoi Rainbow Six Siège de la Gamers Assembly 2018 !

[nextpage title=”Présentation du tournoi”]

Le savez-vous ? Rainbow Six Siège et la Gamers Assembly, c’est une véritable histoire d’amour. Il y a deux ans déjà, c’est bien à une dizaine de kilomètres du Futuroscope que la première LAN dédiée au FPS compétitif d’Ubisoft prenait place dans l’hexagone. Un affrontement entre amateurs et joueurs de la Rainbow Six Pro League qui sera perpétué pour une troisième année consécutive. C’est dans le cadre de ce rendez-vous «anniversaire» que nous vous proposons un suivi complet du tournoi Rainbow Six Siège de la Gamers Assembly 2018 !

r6

Sur quelles chaînes suivre les matchs ?

La compétition sera retransmise samedi et dimanche dès 10h sur la chaine d’UbisoftFR. Les deux présentateurs officiels Guillaume Beck «Scok» et Sébastien Guérineau «FuriouSG» seront aux commandes du cast de l’événement.

D’autres rencontres devraient, dans le même temps, se retrouver à l’affiche de la chaîne TeamSFPD, tandis que Supr3m3_85 sera aux manettes du tournoi XBox One !

Lire aussi :  Gamers Assembly 2018 - Retour du tournoi Rainbow Six Siège !

Le planning du tournoi Rainbow Six Siège de la Gamers Assembly !

Planning - Rainbow Six Siège - Gamers Assembly

A propos du tournoi

– Les 29 équipes présentes qui se départageront les 7500€ de cashprize sont réparties dans 8 groupes distincts et s’affrontent en BO3.

– Les deux premiers de chaque poule accèdent au Bracket à double élimination.

– Les matchs de Lower Bracket se disputent en BO1 hormis la finale qui se joue en BO3.

Retrouvez la liste complète des participants et le règlement détaillé sur le site de la Gamers Assembly.

Les playoffs

La phase de groupe

[nextpage title=”L’actualité en temps réel du tournoi Rainbow Six”]

r6

La GA s’éveille !

Lire aussi :  Gamers Assembly 2018 - Retour du tournoi Rainbow Six Siège !

Le rendez-vous de la communauté Rainbow Six démarre en cette fin de matinée. Les compétiteurs ont pris position dans l’enceinte, installant leur matériel entre quelques conversations placées sous le signe des retrouvailles. Des participants amateurs tirent des photos avec des joueurs professionnels contre qui ils s’affronteront quelques minutes plus tard « in game ». Quand d’autres se remémorent des actions appartenant au passé, parfois même lorsqu’ils évoluaient sous les mêmes couleurs.

Puis, vient la réunion rassemblant les capitaines d’équipe au carré administrateur. Explications des règles, du planning et du bon déroulement des rencontres. C’est à ce moment que les visages souriants laissent place à la concentration. Le tournoi Rainbow Six Siège de la Gamers Assembly débute !

La composition des tableaux est enfin révélée quasiment dans le même timing. Les groupes sont dans l’ensemble homogènes, mais l’un nous promet d’ores et déjà du spectacle. Millenium et Viresesport étant réunis dans la poule 2 comptant par aileurs Kore eSport et Make Your Destiny. Il s’agit de la rencontre la plus attendue de cette phase de groupe, étant donné les nombreux joueurs de «niveau» Rainbow Six Pro League qui y sont alignés.

Phase de groupe : Les «gros» en imposent !

Les équipes favorites à l’accès au second tour confirment rapidement les attentes placées sur elles, suite aux deux séries de matchs effectués. Ainsi, les structures Vitality, Millenium, Mock-It, Team Oplon, Supremacy, dizLown, aAa et Viresesport ont déjà validé leur ticket pour l’arbre à double élimination. Des écuries un peu moins célèbres seront également en course après de solides prestations. C’est le cas de Phénoménal One, Adak eSport, Evenings Esport, Peak Esports, AlerioN esport et les deux rosters de la SFPD : Instinct et Unity. La surprise pourrait néanmoins venir du côté d’Initio Gaming, formation néerlandaise et seule représentante d’une nation étrangère pour ce tournoi Rainbow Six, qui passe également, haut la main, ce premier tour.

La fin d’après-midi, elle, est plutôt calme depuis le hangar A de cette Gamers Assembly. La dernière série de matchs, importante pour le futur seeding, se déroule dans une ambiance qui se chauffe gentiment de part et d’autre de la salle, au gré des résultats. Ceux qui ont déjà terminé leurs trois rendez-vous partent se ravitailler ou profitent d’un moment d’accalmie. Pendant que certains s’impatientent à l’idée de voir l’affrontement entre Millenium et Viresesport. Et puis, il y a ceux qui font les deux.

EnemyEnemy, joueur de Mock-It Esports, lors de la Gamers Assembly 2018

C’est le cas de Julian « Enemy », joueur emblématique de la scène française, actuellement représentant de Mock-It. Sa formation est la première à avoir décroché sa place pour le tour suivant avec un seed 1. Nous le croisons durant un temps de pause, l’occasion pour nous de l’interroger sur le déroulement de l’event !

« On est content de sortir premier de notre groupe. Il y a eu de beaux matchs et on a une revanche à prendre sur l’année dernière. On n’était pas sur le podium, mais cette fois-ci on va essayer de faire comme à la Coupe de France : du fun, de la communication et la victoire finale » ! Quid de l’affrontement entre Millenium et Viresesport ? « Cela va être un match intéressant, car ces joueurs se connaissent mutuellement. Mais je pense que Millenium sera au-dessus ».

Les playoffs se dévoilent et les premières surprises surgissent

Une fois tous les matchs de groupe clôturés, dont une victoire 2-0 de Millenium sur Viresesport, la phase suivante se dévoile. En remportant logiquement sa première sortie de playoffs, Vitality se réserve un rendez-vous avec Supremacy. Des retrouvailles symboliques qui annoncent du spectacle, au prochain tour, étant donné le statut des deux équipes. Mais surtout, le lien existant entre un roster et son ancienne structure.

Pendant ce temps, Millenium fait tranquillement le taff de son côté, fort de son impressionnante prestation contre Penta, plus tôt dans la semaine. SFPD-Instinct assure également sa présence en quarts de finale. Puis, sur la petite scène de l’arène de cette Gamers Assembly, Viresesport fait tomber aAa suite à une game de haute intensité.

Mais ce qu’il faudra surtout retenir de ce premier tour de playoffs, ce sont ses surprises ! Le mix d’Evenings Esport et ses têtes non sans rappeler Vitality, puisqu’elle est composée, entre autres, de Lyloun, Krisko et Lion, fait tomber la Team Oplon. En difficulté sur la scène Rainbow Six Pro League, l’écurie coachée par Draz réalise une contre-performance et chute en Lower bracket. L’autre résultat notoire provient d’Initio Gaming. L’équipe à l’influence européenne surprend Peak Esports et accède aux quarts.

Enfin, la plus grosse sensation de cette première journée de tournoi nous vient des dizLown. Composé en majorité de joueurs qui n’ont même pas encore dépassé l’âge légal de conduire seul, le groupe réalise la première grosse performance de l’événement. Une victoire sur l’équipe de Mock-It, toujours en lice de la Pro League Season 7 !

Quarts de finale du WB : Millenium et Vitality confirment, dizLown et Viresesport sur un petit nuage

La nuit tombe et les halls de la Gamers Assembly désemplissent peu à peu. Ce qui n’empêche pas certaines équipes d’entamer leurs quarts de finale. C’est le cas de Vitality et Supremacy qui nous offrent, pour la première fois dans ce tournoi, une confrontation entre deux formations du circuit pro de l’ESL Rainbow Six. La bataille tourne à l’avantage du roster qui décrochait un Top 8 au dernier Six Invitational 2018, signant quelques semaines plus tard chez Vitality.

De l’autre côté de l’arbre, dizLown continue son odyssée vers les demi-finales en écartant SFPD-Instinct du Winer Bracket. Vers 23 h, Millenium et Initio Gaming se disputent, dans une GA quasi vide, une place pour le dernier carré. Le match tourne péniblement à l’avantage des Français qui confirment leur statut d’équipe de Rainbow Six Pro League.

Au terme d’une première journée de compétition intensive, les résultats semblent pour l’instant concorder avec les pronostics de finale la plus exprimée dans les couloirs de cette Gamers Assembly : VitalityMillenium. Mais avec Viresesport, dizLown, Evenings ou les équipes remontant le Lower bracket, comme Mock-It, cette LAN pourrait nous réserver encore bien des étonnements…

Demi-finales du WB : De la tension, du spectacle et des cris !

La seconde et ultime journée de combats virtuels acharnés débute dès 9 h. Les joueurs toujours en course, aussi bien dans le winner que le Lower bracket, affichent la fatigue accumulée au cours du week-end. Car un tournoi de Gamers Assembly rime avec peu d’heures de sommeil, une mise en place de matériel conséquente et un planning très chargé du matin au soir. C’est dans ce cadre que Viresesport l’emporte face à Evenings, paraissant vivre cette LAN comme une bouffée d’oxygène.

Un momentum qui fait pousser des ailes à cette line-up face à Vitality, l’un des favoris de l’event. Face à face, au sens propre, les deux formations se livrent une lutte de haut niveau. Leur emplacement respectif leur permet de croiser leur regard à chaque fin de round. La salle se couvre de cris dès que des kills sont pris, des rounds inscrits et la victoire finale actée. À ce petit jeu, ce sont bien les Vitality qui passent le cap et décrochent leur place en finale du Winner Bracket !

Ils y rejoignent Millenium, qui vit également un match très disputé contre dizLown. Les jeunes pousses parviennent à arracher deux prolongations face à l’escouade de Rainbow Six Pro League, mais sans succès au bout du compte. Au sortir de ce match, nous rencontrons Benjamin Ploton « Krunch » l’une des pépites de la scène e-sportive française de Rainbow Six Siège.

Enhrobz - Krunch - Gamers Assembly - dizLownGamers Assembly 2018 – Krunch, du haut de ses 16 ans, sous les couleurs de dizLown (©Enhrobz)

QPanix, Enemy, Joghurtzz ou encore Renshiro, pour ne citer qu’eux, ont marqué l’esport français de Rainbow Six au cours de ces deux années. Ils ont été tes adversaires ce week-end et vous avez élevé votre niveau de jeu au leur. Es-tu impressionné ?

Je pense que j’ai atteint leur niveau, mais pas leur expérience. Pour cela, il faudra attendre que je puisse participer au circuit Rainbow Six Pro League. Donc, ils ont beaucoup plus d’expérience. Mais cette LAN prouve qu’on a le potentiel pour les battre. Au début du jeu, j’espérais vraiment atteindre leur niveau !

QJustement, as-tu des mentors, parmi les joueurs professionnels, qui t’aident à progresser ?

J’aimerais remercier Elemzje qui m’a beaucoup appris mentalement. Il m’a apporté énormément de maturité et m’a aidé au moment de faire mes choix de début de carrière.

QCette carrière qui semble bien partit au vu de ta première sortie en LAN ! Votre line-up est très prometteuse. Pensez-vous rester ensemble jusqu’à vos 18 ans et la possibilité d’intégrer le circuit professionnel de l’ESL Rainbow Six ?

Le but de la line-up, de sa création à maintenant, c’est d’être un tremplin. Si demain Alphama ou Setzz recevait une proposition venant d’une équipe de Rainbow Six Pro League, c’est moi qui les virerais de l’équipe. Parce qu’ils méritent de jouer au plus haut niveau et le but principal de notre équipe est que l’on se fasse repérer individuellement, en montrant une énorme force collective !

QPour finir, vu le nombre de fois où l’on a pu t’entendre sortir l’expression « je te soulève moi ! Je te soulève » combien de kg penses-tu avoir surélevé depuis le début de ce tournoi Rainbow Six de la Gamers Assembly ?

Au moins 500Kg en une game ! Mais hors-jeu, c’est plutôt moi qui me fais « soulever » (Rires).

Finale du WB : Vitality assure sa place en grande finale

Deux des quatre écuries de la Pro League Season 7 se retrouvent pour une finale placée sous le signe de la tension. L’enjeu ? Une place sur la grande scène de la Gamers Assembly 2018 et l’assurance du Top 2. Vitality et Millenium, les deux équipes françaises « du moment », se neutralisent et offrent un spectacle de haut niveau. Dans une fin de match très serrée, Vitality prend le dessus et exulte.

Dans le même temps, en Lower Bracket, Mock-It s’empare d’une revanche sur les dizLown qui les y avaient envoyés. Tandis que Viresesport se débarrasse d’une valeureuse formation de SFPD-Instinct. Les deux rosters gagnants se livrent alors une formidable bataille, dès le match suivant. Duquel Mock-It sortira vainqueur. Les anciens Vitality semblent en forme et ont jusqu’ici remonté, avec hardiesse, le bracket de la seconde chance.

Finale du LB : Qui pour rejoindre les V ?

Le tournoi Rainbow Six de la Gamers Assembly 2018 aura donc un Top 3 venu tout droit de Pro League Season 7. Les joueurs de Vitality posent, dans les courtilles du Parc des Expositions de Poitiers, sur des photos pour les médias. Attendant patiemment de disputer, pour la première fois de l’histoire de la structure sur PC, une finale du tournoi Rainbow Six de la Gamers Assembly.

Dans une ambiance tout autre et entourés de spectateurs à quelques centimètres derrière eux, «Milleniums» et «MockItiens» sont rendus à se départager l’accès en finale. Et dans une énième confrontation de talent, d’expérience et de mental, Millenium arrache sa place pour l’arène et une potentielle revanche contre Vitality.

Finale du tournoi Rainbow Six de la Gamers Assembly : Et le grand vainqueur est…

GA18-Copyright-KevinHebrat-150Gamers Assembly 2018 – Vitality remporte le tournoi Rainbow Six PC (©KevinHebrat)

Adversaires lors de la finale du Winner Bracket, Vitality et Millenium se retrouvent, cette fois-ci, sur la grande scène de la Gamers Assembly. 5 écrans géants, des gradins bondés, des spots et des jets de fumés. Tout ce qui fait le charme d’une rencontre e-sportive en grande pompe, mais surtout, une affiche prestigieuse.

Pourtant, le résultat du duel s’était peut-être déjà joué quelques heures plus tôt. Nul ne saura si le poids de l’opposition face à Mock-It et les forces perdues dans cette bataille auront eu raison de Millenium, mais l’escouade violette aura été méconnaissable dans cette dernière ligne droite. Moins de résistance, moins de clutchs arrachées et un jeu à bout de souffle. Dans le coin gauche, Vitality déroule et ne laisse pas filer son premier titre de Gamers Assembly sur Rainbow Six Siège (PC).

Après avoir remporté les deux premières éditions de ce prestigieux rendez-vous annuel, Liven ne décroche pas son triplé. Sur scène, lui et ses mates ont les yeux qui brillent. La déception est là et le constat est simple. Les vainqueurs de la 6Cup vivent une passation de pouvoir avec les Vitality qui deviennent, au moins jusqu’au prochain événement national, la meilleure escouade de l’hexagone sur Rainbow Six.

Le tournoi touche ainsi à sa fin. Laissant place à moult conclusions. La plus importante étant le fait que la nation tricolore possède un vivier de talents, de caractères et d’équipes impressionnantes. Des équipes, qui ont de quoi faire de la France, une nation phare sur la scène mondiale. Et en attendant le Major de Paris, ces dernières auront encore bien des combats à mener, que ce soit en Rainbow Six Pro League ou lors de la Coupe de France 2018 qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez…

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.