Vainqueurs des Esports Awards 2018

Hier soir a eu lieu la cérémonie des Esports Awards qui a regroupé de nombreuses personnalités de l’industrie esport. L’événement s’est tenu à Londres pour récompenser les meilleurs acteurs du milieu dans différentes catégories.

Esports-Awards-Industry-2018

Chaque année des prix sont décernés aux acteurs ayant marqué d’une manière ou d’une autre la scène esportive dans le monde. Pour cette édition,  deux animateurs d’exceptions étaient les maîtres de cérémonie, la présentatrice et journaliste des LCS EU, Eefje “Sjokz” Depoortere, devenu récemment freelance, et le présentateur esportif Alex “Goldenboy” Mendez. D’ailleurs si vous souhaitez connaître les heureux élus de l’édition précédente, nous vous invitons à consulter notre article sur l’Esports Industry Awards 2017.

Ce sont plus de 23 récompenses qui ont été remises à 22 personnalités ou organisations du milieu. Vous l’aviez compris, l’un des acteurs a obtenu deux récompenses dans deux catégories différentes. Nous allons découvrir ensemble qui sont les grands gagnants de la soirée d’hier.

Qui sont les vainqueurs ?

Héro méconnu de l'année

Milos “Faceit Mikey” Nedeljkovic est le responsable des partenariats chez FACEIT. Cette entreprise est une société de production et une plateforme indépendante pour les compétitions esportives professionnelles. Faceit Mikey s’est imposé comme un justicier de l’ombre. Il s’est notamment récemment démarqué sur la scène CS:GO pour avoir banni de son circuit (FACEIT Pro League) un joueur pro danois, Alexander ‘br0‘ Bro, pour tricherie. Il est même intervenu au milieu de l’année pour révéler la suspension du joueur de chez ALTERNATE aTTaX, Nils “k1to” Gruhne. Ce dernier avait eu des propos discriminatoires à l’encontre d’un membre de l’équipe SK Gaming, João “felps” Vasconcellos.

Plateforme de streaming de l'année

Est-il nécessaire de décrire la plus grande plateforme de streaming du monde qu’est Twitch ? Actuellement aucun site ne peut concurrencer ce mastodonte, même YouTube via sa plateforme Youtube Gaming a abandonné l’affaire.

Jeu découverte de l'année

Comment passer à côté du jeu qui a popularisé le mode battle royale ? Un jeu qui a détrôné l’hégémonie de LoL sur Twitch. Fortnite a été récompensé meilleur nouveau jeu de l’année. Un prix en somme tout à fait normal, Fortnite est devenu extrêmement populaire et les streamers ont réussi à toucher une nouvelle communauté, plus grande, plus fidèle. Actuellement, c’est le jeu qui rapporte le plus de cash prize dans le monde grâce aux sommes mirobolantes d’Epic Games pour les Skirmish. Même si actuellement il n’existe pas de league compétitive, l’éditeur a comme souhait de développer l’esport autour de son jeu, attendons le résultat.

Meilleur jeune joueur console de l'année

Kenny “Kenny” Williams, anciennement joueur CoD chez Team Kaliber avant de rejoindre l’organisation de Nadeshot, 100 Thieves. Kenny a terminé second du Championnat du monde 2018. Par ailleurs, ses performances pendant la saison CWL lui ont valu d’être considéré comme le meilleur SMG. En effet, il fut élu comme le MVP des playoffs de la CWL Pro League 2.

Meilleur jeune joueur PC de l'année

Le toplaner de l’équipe LoL de Fnatic, Gabriël “Bwipo” Rau a réussit à s’imposer comme un joueur d’exception. Initialement remplaçant du français Paul “sOAZ” Boyer, il a convaincu en LCS EU en obtenant la première place des LCS EU Spring et Summer Split. Malgré ses déboires pendant les Worlds 2018, Bwipo a permis à son équipe d’y atteindre la finale.

Photographe esport de l'année

L’unique femme ayant reçu un prix pendant cette cérémonie est la photographe d’ESL, Helena Kristiansson. Rien de surprenant, ses photos ne sont pas seulement belles, elles sont les reflets d’un instant d’émotion dont elle a le succès. Sa photo sur la victoire du joueur SC2 Joona “Serral” Sotala, au WCS SC2 a fait le tour du monde.

Site esport de l'année

Aucune contestation possible, comme l’année dernière le site ESPN Esports est le plus grand et le meilleur portail du monde. Son succès est dû aux informateurs de ses journalistes qui permettent au site d’être au courant d’une information avant tout le monde. Leurs articles sont relayés par tous les médias spécialisés du monde.

Équipe esport de l'année

Même si vous n’êtes pas un amateur de la scène CS:GO, il est quasiment impossible que vous n’ayez jamais entendu parler de l’équipe Astralis. Depuis fin mars, les 5 joueurs qui composent cette équipe sont considérés comme les meilleurs joueurs CS:GO du monde, pour preuve sur vingt participations, ils en ont gagné onze, et cinq fois dans le TOP 2/3, soit seize podiums cette année. Une équipe tout simplement remarquable !

Agence d'esport de l'année

Si vous ne connaissez pas l’agence Evolved Talent Agency, c’est tout à fait normal. C’est une agence spécialisée dans la représentation d’acteurs esports et de créateurs de contenu, plusieurs e-athlètes y sont représentés. Pour vous donner un exemple plus concret, c’est le Bang Bang Management à l’international.

Journaliste esport de l'année

Cette année Duncan “Thorin” Shields a laissé sa place à Jacob Wolf, journaliste du meilleur site d’actualité esportive ESPN Esports. Comme nous l’avions précisé, le site ESPN possède des journalistes qui ont connaissance d’une nouvelle actualité avant les autres médias. Jacob Wolf, sérieux et consciencieux possède un réseau et des ressources lui permettant d’avoir toujours un coup d’avance.

Fournisseur de matériel informatique esport de l'année

Nvidia est l’un des fournisseurs mondiaux de processeurs graphiques, de cartes graphiques et de puces graphiques pour PC et consoles de jeux. Son siège est à Santa Clara en Californie aux États-Unis. Il est aussi le sponsor de grandes structures comme Team Secret et Cloud9. Mais Nvidia a surtout été le partenaire officiel de nombreux événements majeurs, notamment le Red Bull Battle Grounds, l’ESL One Championships et The International.

Partenaire commercial esport de l'année

Intel est une multinationale américaine et une société de technologie basée à Santa Clara en Californie. Son implication dans l’esport fait d’Intel un partenaire majeur. En plus de créer des événements en collaboration avec ESL comme les Intel Extreme Masters, la société sponsorise la plus grande structure chinoise, Team Edward.

L’OverWatch League succède au grandissime événement League of Legends World Championship ! La grande finale de la ligue professionnelle d’Overwatch a su attirer en moyenne 861,205 spectateurs au niveau mondial sur l’ensemble du weekend, selon l’étude du cabinet Nielsen Reports. Un chiffre peu étonnant surtout au vu de l’engouement provoqué en France #Avecle6.

Le commentateur Call of Duty le plus connu de la CWL est Clint “Maven” Evans. Cet ancien ancien joueur de la scène Halo a commencé son aventure en tant que casteur CoD lors de l’UMG Nashville 2014. Il est connu pour être le producteur créatif de l’ESL. Maven est le genre de commentateur qui arrive à vous faire vivre une situation de clutch d’une manière épique !

Pas de surprise étant donné que le meilleur événement de l’année fut l’Overwatch League. Blizzard reste l’éditeur le plus connu et le plus respecté de tous. Leur présence dans l’univers esportif est incontestable et surtout inestimable. StarCraft II, Hearthstone, Heroes of Storm et Overwatch continuent d’être extrêmement populaires parmi les organisations esportives et les fans.

Finalement Blizzard a l’air d’être le grand vainqueur de cette cérémonie. Meilleur événement esportif, meilleur éditeur et à présent meilleur jeu esport, une belle réussite pour l’éditeur qui n’en attendait pas tant. Pour information, Overwatch avait été élu jeu esport de l’année aux Golden Joystick Awards 2017 et aux The Game Awards 2017.

&

Cela sonne comme une évidence, Tyler “Ninja” Blevins est la personnalité esport de l’année. Au fil de ces derniers mois, la popularité de Ninja n’a cessé de s’accroître grâce au jeu d’Epic Games, Fornite Battle Royale. C’est pourquoi il devient, logiquement, le premier e-athlète à faire la une d’un magazine dédié au sport. Qui plus est, la une du plus grand magazine de sport au monde, ESPN. Il est d’ailleurs la première personne a comptabiliser dix millions de followers sur Twitch. Ce qui fait de lui le streamer le plus suivi au monde.

Oleksandr “s1mple” Kostyliev est considéré par ses pairs comme l’un des meilleurs snipers de l’histoire de CS:GO. Le joueur star de l’organisation ukrainienne Natus Vincere, carry toujours son équipe et son scoreboard parle de lui-même. À juste titre, depuis sa venue, ses performances ont permis à Na’Vi d’être le n°2 mondial sur la scène CS:GO.

Joueur console de l'année

On aurait pu croire que les FPS s’en sortaient vainqueurs de l’Esport Awards, heureusement le joueur du simulateur de football FIFA 18, Mossad “MSdossary” Aldossary, est l’exception qui confirme la règle. Ce joueur a détrôné l’ancien champion du monde, l’anglais Spencer “Gorilla” Ealing. Effectivement, MSdossary a remporté la première FIFA eWorld Cup où la finale a eu lieu à Londres. En finale, le saoudien a battu le belge Stefano “StefanoPinna” Pinna, joueur du PSV Eindhoven (4-0 en match aller-retour sur Xbox One et PS4).

Organisation esport de l'année

Comme une évidence tracée, Cloud9 remporte le prix de la meilleure structure de l’année. C9 a des équipes remarquables qui l’ont prouvé à travers plusieurs championnats comme le London Spitfire qui a remporté des titres majeurs sur Overwatch, notamment l’OWL. Ou encore la première place à l’ELeague Boston Major sur CS: GO. Derniers représentants américains, ils ont réussi à atteindre le TOP 3/4 des Worlds. Selon Forbes, C9 est l’organisation qui possède la valeur boursière la plus importante du monde, avec 310 millions de dollars.

Action de l'année

Dillon “Attach” Price est le joueur SMG de FaZe Clan, et pour cette fois, nous préférons laisser les images parler d’elles-mêmes.

Beaucoup trop talentueux pour ne pas être de nouveau sélectionné, le chef de production d’Optic Gaming ainsi que Youtubeur et Vloger, Davis “Hitch” Edwards, a été réélu comme le meilleur vidéaste esport de l’année. Grâce à sa vigueur, OG a réussi à développer le storystelling de ses équipes. Ce qui fait de Hitch un élément important et essentiel à la structure.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.