Valve fait le point sur le système compétitif de CS:GO

Valve, l’éditeur de CS:GO, vient de publier un article où il répond aux interrogations de la communauté concernant les ligues, les droits médias et le futur des événements de Counter-Strike.

Après le succès du dernier Major de l’année à Berlin, et l’énième victoire d’Astralis, Valve a souhaité faire le point sur son système compétitif.

Selon l’éditeur, les ligues sur CS présentent deux problèmes.

Le premier, c’est la notion d’exclusivité. Ils font ici référence aux clauses d’exclusivités révélées par HLTV et Dexerto, qui devraient concerner certaines équipes de l’ESL Pro League en 2020. Pour en apprendre plus à ce sujet, nous vous conseillons d’aller lire notre article.

Valve y voit une expérimentation qui pourrait causer, en tout cas sur le long terme, des dégâts à l’écosystème de Counter Strike. Si l’événement qui est à l’origine de l’exclusivité vient à échouer, il met aussi en péril les autres événements auxquels il a empêché les équipes de participer. Et donc à l’écosystème global.

Pour cette raison, Valve a été très clair dans son article (traduction) : “A l’heure actuelle, nous ne souhaitons pas fournir de licence pour les événements qui empêchent des équipes de participer à d’autres tournois.”

Un coup de pied dans la fourmilière qui vient restreindre les objectifs annoncées par l’ESL pour la prochaine saison de la Pro League.

esl pro league

La seconde préoccupation de l’éditeur, c’est les partages de propriété et les conflits d’intérêts lors des Majors. Selon leurs mots, il y a conflit d’intérêt lorsqu’un tournoi, une équipe ou un joueur entretient une relation financière avec un autre joueur ou équipe participantes. Ce qui inclut les entités possédant plusieurs équipes, les ligues à propriété partagée par plusieurs équipes, et en général, toute raison financière faisant qu’il est plus avantageux qu’une équipe gagne plutôt qu’une autre.

Lors d’événements ouverts comme les Majors de CS:GO, il est probable que certaines équipes ou entités aient un intérêt à ce qu’une ou plusieurs équipes gagnent le tournoi (ou fassent de bons résultats).

Afin d’éviter tout conflit d’intérêt, Valve s’assurera que chaque joueur, équipe et organisateur de tournoi confirment qu’ils n’ont aucun conflit d’intérêt, ou, s’ils en ont, qu’ils fassent le nécessaire pour y remédier avant le début du tournoi. Valve rappelle que ces vérifications existent déjà mais qu’il était nécessaire de le rappeler, au vu des dernières remarques de la communauté.

Enfin, et c’est peut-être une des informations qui ravira le plus les fans de Counter-Strike, c’est la possibilité pour certains streamers de se voir alloué le droit de stream les Majors. Avant, seul l’organisateur de tournoi avait l’autorisation de retransmettre le Major. Valve attend donc que les organisateurs des Majors travaillent avec les streamers pour offrir un éventail d’offres plus large aux viewers.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.