Counter Strike

L’équipe russe des Virtus Pro s’est imposée ce dimanche face à OG en grande finale de la saison 2 de Flashpoint. Une victoire méritée pour une équipe tout droit venue du qualifier.

virtus pro champions flashpoint saison 2

Les équipes fondatrices de Flashpoint ont dû sentir la différence de niveau par rapport à la première édition. Pour rappel, la saison inauguratrice de Flashpoint s’est déroulée entre équipes d’un petit cercle fermé – huit membres fondateurs et quatre équipes passées par les qualifier. Au global, un niveau compétitif bien inférieur à tout ce qu’on avait pu voir lors des tournois les plus prestigieux de CS:GO.

Pour cette seconde édition, trois équipes invitées et deux équipes issues du qualifier ont rejoint les sept membres fondateurs – FunPlus étant absent.

On l’avait annoncé dans notre article de suivi de compétition : la présence du trio BIG, Fnatic et OG allait être un problème pour les équipes de Flashpoint, sur le papier moins compétitives que leurs homologues de Pro League. Ca n’a pas loupé.

MAD Lions et MIBR sauvent l’honneur, Virtus dépasse toutes les attentes

Gen.G, Cloud9, Forze et c0ntact ont été éliminées à l’issue de la phase de groupes. Un échec cuisant pour le Colosse C9 dont beaucoup attendait de voir le niveau pour leurs premiers matchs.

Parmi les équipes fondatrices, seules MIBR et MAD Lions, l’équipe finaliste et la championne de la saison 1 de Flashpoint, ont réussi à se glisser dans le top 6 du tournoi.

Les Virtus Pro qu’on savait forts ont dépassé toutes nos attentes. Véritable rouleau compresseur, ils ont évincé toute tentative de défaite en arrachant leur place en grande finale, envoyant au passage MAD, BIG et Fnatic en loser bracket.

Ils rencontrent OG, qui vient de remonter tout le loser bracket après une déroute contre les brésiliens de MIBR en quarts de finale. Et qui sort accessoirement d’une finale de loser bracket rondement menée contre Fnatic.

Le premier point sera pour OG sur Mirage (16-10) : une map qui fera office d’étape de chauffe pour les hommes de Dzhami « Jame » Ali. Le temps de se remettre d’aplomb, les Virtus renversent la tendance et remportent les deux cartes suivantes (16-9 ; 16-12).

Avec cette victoire, les Virtus mettent la main pour la première fois sur un titre de tournoi de Tier S ! Ils empochent au passage 500 000 dollars de cashprize et 3000 points du circuit BLAST Premier.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -