Objectif Pro League pour WhiteShark67 et ses nouveaux mates !

En s’entourant des meilleurs joueurs libres du moment, WhiteShark67 compose une équipe dangereusement attirante, à minima sur le papier. Repartir de zéro et retrouver le devant de la scène, voici le nouveau défi de Falko, Chaoxys, Aherys et sNKy. Présentation du roster et déclarations de son capitaine.

Vires eSport - Annonce whiteshark67

Quand les Avengers débarquent sur Rainbow Six Siège

Une telle équipe aura certainement un coup à jouer dans les futurs rassemblements eSportifs d’R6. Autant sur un plan national qu’européen, le niveau intrinsèque de chaque joueur laisse présager un groupe plus qu’intéressant à suivre. Car cette dream team de compétiteurs — cherchant à se relancer – pourrait écrire une belle page en cas de résultats positifs.

En premier lieu avec Falko. L’un des 5 Français champions de Pro League sur PC, et cela, sous les couleurs de Yunktis (Year 1, S2). C’est également le seul eSportif de la scène à avoir remporté cette compétition avec deux équipes différentes. En atteste le titre qu’il glanait avec PENTA Sports, à Katowice (Year 2, S1). Son palmarès parle donc pour lui, mais son objectif personnel devrait être de se stabiliser dans une équipe de l’hexagone. Une nouvelle chance après des périodes non concluantes du côté de Millenium et ARES cette année.

Une dernière expérience qui l’avait mené aux côtés de Chaoxys. Qui prend également place au sein de cette équipe de « revanchards ». En laissant derrière lui la structure au logo ailé et toute chance de participer au Six Invitational, l’ancien pilier d’ARES devra lui aussi réaliser un reset de sa carrière en Pro League. Pas de quoi s’inquiéter s’il continue d’afficher l’énorme volume de jeu proposé lors de ce Year 2.

Aherys, ancien Millenium, sera le Lead In Game (Crédit:R3siak)

Aherys n’est pas étranger aux deux joueurs cités ci-dessus. Puisqu’aux côtés de Chaoxys, celui-ci a permis à unKnights de remporter facilement la Challenger League (Year 2, S1). De ce fait, la structure retrouvait la Pro League dont elle avait été reléguée, une saison auparavant. Quatre mois plus tard, Aherys deviendra le remplaçant de Falko dans la structure Millenium (Year 2, S3) avec laquelle il accrochera un Top 4 européen de Pro League et un titre de champion de la 6Cup, en novembre dernier.

Lire aussi :  6 French League - Retrouvez tous les résultats de la compétition française de Rainbow 6 Siege

Des quatre joueurs qui entoureront WhiteShark67, sNKy sera le moins expérimenté. Une saison en Challenger League ponctuée d’un titre (Year 2, S2) et une année au plus haut niveau du circuit pro, ont pourtant permis à sNKy de se lancer dans le grand bain eSportif de Rainbow Six Siège. Bien avant de voir son escouade, beGenius, se dissoudre au compte-goutte. Ce projet sera donc pour lui  l’occasion de poursuivre sa progression au sein d’une équipe qui regorge d’expérience.

Mais qui est WhiteShark67 ?

Au premier abord, cela semble étrange de le voir devenir le capitaine d’une escouade composée d’éléments ayant une plus forte notoriété que lui. Pourtant, celui que l’on présente sur la scène R6 comme « le Youtubeur aux 100 000 abonnés » affiche une redoutable progression ces derniers mois. Sur le plan popularité déjà, celui-ci est suivi par toute une macro-communauté. Qu’il a rassemblé via diverses vidéos évoquant son entrée dans le monde semi-professionnel de l’eSport, sur Rainbow Six Siège.

Des débuts qu’il effectue avec la Team Insanity. Une équipe d’amateurs qui souhaitent se familiariser avec l’eSport de l’œuvre vidéoludique. Mais très vite, il lui faudra trancher entre le choix du cœur et celui de la raison. Le Requin blanc en vient à se séparer de ses amis et s’entoure de joueurs plus expérimentés. Le passage sous la structure Team Requiem est rapidement acté et Whiteshark67 foule le sol de la 6Cup, minor organisé depuis la Paris Games Week, en novembre dernier.

Le plus dur reste cependant à faire pour voir se confirmer le potentiel dégagé par le joueur. Une expérience inexistante au sein du circuit Pro League de Rainbow, qui devra l’obliger à se mettre rapidement au niveau de ses nouveaux camarades. Premier test grandeur nature : les qualifications pour la Challenger League et la Gamers Assembly dès le mois de mars. Le roster y représentera la — naissante — structure Vires eSport.

WhiteShark - RequiemWhiteShark sous les couleurs de la Team Requiem, durant la 6Cup (Crédit : R3siak )


WhiteShark67 nous livre les détails de ce nouveau projet

Q- Votre équipe se compose de joueurs qui repartent de zéro, suite à des épanouissements plus ou moins importants en Pro League. Avec ton regard de capitaine, comment analyses-tu cette line-up ?

Lire aussi :  TSM remporte la DreamHack Montreal et s'offre une place pour le Six Invitational

Chaoxys est un joueur très solide et complet. Il a un énorme AIM et une très grande expérience de jeu. Falko ? Son palmarès va parler pour lui, je n’ai pas grand-chose à dire de plus !

Aherys a une expérience vraiment complète, dont la dernière chez Millenium. Donc ça montre une certaine solidité, une certaine évolution. Car Aherys revient de loin. Il a eu du mal à décoller, a traversé des hauts et des bas, mais il s’est finalement fait une place sur la scène.

sNKy, c’est un énorme potentiel qui sort de beGenius et qui tentera l’aventure avec nous. Et moi, je ne suis encore personne sur Rainbow Six Siège, mais ils ont décidé de me faire confiance, car ils ont confiance en mon potentiel et sur ce qu’on peut réussir à faire. J’ai un peu l’impression de suivre les traces d’un Kantoraketti, dans le sens où je rejoins une équipe de joueurs qui sont en place, qui ont une grosse expérience, qui ont déjà construit beaucoup. C’est ultra-gratifiant et cela me pousse à travailler encore plus. Je suis encore plus déterminé et je ne veux pas les décevoir.

Q- L’escouade est composée de plusieurs joueurs à fort caractère. Vous n’avez aucune crainte concernant la synergie de l’équipe sur un plan communicatif ?

Des inquiétudes, oui. Je pense qu’il n’y a que des « gros » caractères, à part sNKy qui est peu être un peu plus « doux » au vu de son jeune âge. Mais je sais que Chao et moi seront là pour temporiser. Si chacun y met du sien, il n’y a pas de raisons pour que ça ne fonctionne pas.

Q- Quels sont les objectifs du roster à court et moyen terme ?

À court terme, c’est la Challenger League. Si on travaille bien, on ne devrait pas avoir de soucis pour y monter. Au long terme, ce serait une place en Pro League et cela demandera un petit peu plus de boulot, de mise en place et de temps pour apprendre à bien se connaitre.

Q- Un mot pour imager au mieux cette équipe ?

Fascinante et déterminé !

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.