Women in Games lance son incubateur I-WIG pour la diversité dans l’esport

Women in Games, l’association oeuvrant pour la mixité dans l’industrie du jeu vidéo, vient d’annoncer la mise en place d’un incubateur I-WIG, soutenu par Riot Games France, l’éditeur de League of Legends. Celui-ci devrait donner à 5 joueuses de League of Legends l’opportunité de se professionnaliser.

I-WIG incubateur

Mise à jour du 16/01/2019

Les 5 joueuses ont été annoncées par Women In Games. Il s’agit de EylL, Tipex, Blann, Miss_Guardian et Skoryss ! Elles seront coachées par Gloponus, EOS_Zash, Angellis, GotoOne et Moon_Phase.

Une première saison test pour l’incubateur I-WIG

Les choses avancent dans le bon sens pour l’esport féminin ! I-WIG, l’incubateur esport lancé par Women In Games aura pour objectif d’apporter une meilleure représentation des talents féminins sur la scène esport. Il sera soutenu pour la première saison par Riot Games France.

Pour la saison 2019, l’incubateur accueillera 5 joueuses de League of Legends, qui bénéficieront pendant 8 mois d’un programme visant à leur permettre de se professionnaliser. Chaque joueuse sera encadrée par un coach personnel et suivra un entraînement à domicile individuel de 10 heures par semaine sur quatre mois. Chacune d’entre elles sera accompagnée et soutenue pour intégrer une structure professionnelle mixte.

Lire aussi :  La mixité dans l'esport au prisme du monde sportif - Entretien avec Anaïs Bohuon

L’incubateur débutera dès janvier 2019, et s’étalera jusqu’au mois d’août. Audrey Leprince, la présidente de Women in Games France, est revenue sur ce projet.

« Les actions de Women In Games visent à rendre les femmes plus visibles et mieux représentées dans les différents domaines de l’industrie. Nous avons donc cherché à comprendre les facteurs qui pouvaient freiner l’accès des femmes à la scène compétitive. La difficulté de s’entraîner à haut niveau et à s’insérer au sein de structures professionnelles historiquement masculines reviennent fréquemment comme causes. L’incubateur, qui forme les talents, est pour nous la meilleure réponse. En apportant un soutien et un cadre à des joueuses talentueuses, nous sommes persuadées qu’à terme une plus grande représentation des femmes sur la scène esport est possible.»

Laure “Bulii” Valée, journaliste freelance et intervieweuse officielle des LCS EU – devenus LEC – sera la marraine du projet. Ce n’est pas la première fois qu’elle soutient une action visant la mixité et la mise en lumière des femmes dans l’esport. Elle fut également ambassadrice de La Ligue Féminine, première compétition de League of Legends dédiée aux joueuses.

« Étant moi-même joueuse et professionnelle dans le secteur, je sais à quel point il peut être difficile pour une femme de se sentir légitime et de s’imposer dans l’esport. Non, l’esport n’est pas seulement masculin, de nombreuses femmes souhaitent se professionnaliser et en ont les capacités ! Il est primordial que les mentalités évoluent, que ce secteur se mobilise pour être plus inclusif. Je suis heureuse de faire partie du mouvement, et qu’aujourd’hui les acteurs s’impliquent et s’engagent autour de ce projet.»

Nathalie Beaugerlange, development manager chez Riot Games France revient avec enthousiasme sur le partenariat entre Riot Games et Women in Games.

« Nous sommes honoré.e.s d’annoncer ce partenariat avec Women In Games France. Nous travaillons ensemble depuis un an sur l’incubateur I-WIG qui nous semble nécessaire pour faire avancer la mixité dans l’esport. Les acteurs majeurs de la scène esport ont une responsabilité quant à la diversification qui doit s’opérer au sein du milieu, afin de permettre à tou.te.s de pouvoir s’épanouir sur la scène compétitive. »

Informations pratiques et modalités de candidatures

L’appel à candidature est dès à présent ouvert et ce jusqu’au 23 décembre 2018 pour toutes les joueuses majeures justifiant d’un niveau minimum Platine V sur League of Legends.

Pour postuler, rien de plus simple, il vous suffit de déposer votre dossier de candidature via ce lien !

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.